Comment
ça
marche ?

Accueil
Recherche avancée

1. Comment effectuer une recherche ?

      1.1. Recherche avec la barre de recherche

            1.1.1. Votre requête est guidée par la suggestion des mots-clés déjà enregistrés dans la base de données (auto-complétion)

            1.1.2. Pour combiner des mots-clés dans une requête, plusieurs possibilités se présentent :

                    1) Opérateur ET : il doit être entré avec le symbole "&" :

                    2) Opérateur OU : il doit être entré avec le symbole "+" :

                    3) Opérateur SAUF : il doit être entré avec le symbole "-" :

      1.2. Recherche avec barre alphabétique

            1.2.1. Cliquez sur une lettre :

            1.2.2. Vous avez la possibilité de faire tourner la boule des mots-clés associés au terme choisi :

            1.2.3. Vous avez aussi la possibilité de cliquer sur un mot-clé :

            1.2.4. Une fois un mot cliqué, un widget apparaît indiquant le nombre de notices indexées par le mot-clé sélectionné :

            1.2.5. En cliquant sur le widget, vous faites apparaître la liste des références bibliographiques indexées par le mot-clé que vous avez sélectionné :

                      Vous avez la possibilité de faire défiler cette liste de références bibliographiques

            1.2.6. Après avoir cliqué sur un résultat de requête, la notice associée à la référence bibliographique sélectionnée s’affiche :

            1.2.7. Vous avez alors la possibilité de faire défiler la notice pour la consulter et lire son contenu

     

      1.3. Recherche simple

            1.3.1. Cliquez sur le bouton accueil :

            1.3.2. Vous avez la possibilité de choisir un critère parmi les critères suivants :

            1.3.3. Cliquez sur le bouton OK ou sur la touche ENTER de votre clavier pour lancer la recherche

            1.3.4. La liste des résultats s’affiche :

                     Vous avez la possibilité de faire défiler et de cliquer sur un résultat de requête

            1.3.5. Une fois que vous avez sélectionné un résultat, la notice associée à cette référence bibliographique s’affiche et vous pouvez la consulter :

            1.3.6. Pour afficher ou masquer le détail des métadonnées de la référence appuyer sur + ou sur – :

      1.4. Recherche avancée

            1.4.1. Entrez une requête dans le ou les champs souhaités

            1.4.2. Votre requête est guidée par la suggestion des termes déjà enregistrés dans la base de données (auto-complétion) :

            1.4.3. Pour sélectionner un item appuyez sur « + » ; pour retirer un item de la recherche appuyez sur « - »

            1.4.4. Pour combiner les termes, sélectionnez les opérateurs que vous souhaitez utiliser dans votre requête :

            1.4.5. Pour lancer votre recherche appuyez sur « Rechercher »

2. Signification des pictogrammes utilisés dans la base de données

      2.1. Un pictogramme par type de document

Monographie


Dictionnaire / Encyclopédie


Collectif


Article


Revue / Périodique


Thèse

3. Possibilités manipulatoires de la sphère

      3.1. Vous pouvez la faire tourner dans tous les sens

      3.2. Vous pouvez la zoomer et la dézoomer

      3.3. Vous pouvez cliquer sur les mots-clés qu'elle présente





Nuage de mots-clés associé à : Projection
    Logo SIPSPictogramme de Livres
    2
    NOTICES

    Liste des références bibliographiques indexées

    Monographie

    Faits, fictions et prédictions

    Nelson GOODMAN
    Éditeur : Minuit - 1985


    Article

    Troubles with Truth-making: Necessitation and Projection

    Benjamin SCHNIEDER

    Sous la direction de Hans ROTT
    Dans Erkenntnis - 2006


    MONOGRAPHIE

    Faits, fictions et prédictions

    • Année : 1985
    • Éditeur : Minuit
    • Pages : 132
    • Collection : Propositions
    •  
    • Support : Document imprimé
    • Edition : Traduction de l’anglais
    • Ville : Paris
    •  
    • ISBN : 2-7073-0697-3
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 19-10-2015

    Résumé :

    Français

    Faits, fictions et prédictions renouvelle l’étude du problème de l’induction légué par David Hume. L’auteur a perçu les étroites relations qui unissent quatre catégories de problèmes : l’interprétation des énoncés contrefactuels (comme “Si j’étais riche, ma deux-chevaux serait une Rolls-Royce”) dont les antécédents sont faux ; l’interprétation des énoncés contenant des termes dispositionnels comme “soluble”; la nécessité de distinguer les lois scientifiques des simples généralisations accidentelles et le problème de l’induction ou de la projection de prédictions portant sur des cas inobservés à partir de connaissances portant sur des cas observés. L’ouvrage s’organise autour de la formule et de la solution de la fameuse énigme de l’induction. Goodman invente le prédicat de couleur “vleu” qui s’applique à toutes les choses examinées avant l’an 2000 et sont vertes ou à toutes les choses non examinées avant cette date et sont bleues. Comme toutes les émeraudes que nous avons examinées se sont révélées vertes, les prédicats “vert” et “vleu” s’y appliquent. Donc nous sommes portés à prédire de la première émeraude qui sera examinée le 1er janvier 2000 conjointement qu’elle sera verte et qu’elle sera bleue. Mais ces deux prédictions ne peuvent pas être simultanément vérifiées : la première émeraude bleue à être examinée le 1er janvier 2000 sera bleue et non pas verte. Qu’est-ce qui nous fait préférer l’usage de mots comme “bleu” et “vert” à des mots comme “vleu” et “blert” pour accomplir nos inférences non démonstratives ? Artiste autant que logicien, Goodman subordonne l’intérêt des méthodes à la profondeur philosophique. – La Première Partie de cet ouvrage (“Dans de beaux draps – 1946») reprend le texte d’une conférence présentée par Goodman le 11 mai 1946 au Cercle philosophique de New York, et publiée dans le Journal of Philosophy en février 1947, vol. XLIV, pp. 113-128, sous le titre «The Problem of Counterfactual Conditionals». – La Seconde Partie, «Projet – 1953», est composée des versions légèrement révisées de Special Lectures in Philosophy, trois conférences prononcées à Londres les 21, 26 et 28 mai 1953, et publiées pour la première fois dans l’édition originale de 1954 («Le trépas du possible»; «La nouvelle énigme de l’induction»; «Vers une théorie de la projection»). M.-M. V.

     

    ARTICLE

    Troubles with Truth-making: Necessitation and Projection

    • Pages : 61 à 74
    •  
    •  
    • DOI : 10.1007/s10670-005-3566-3
    • URL : Lien externe
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Mots-clés :

    Résumé :

    Français

    The main question of this paper is how to understand the notion of a truth-maker. In section 1, I show that the identification of truth-making with necessitation cannot capture the pretheoretic understanding of notions such as ‘x makes something true’. In section 2, I examine Barry Smith’s reaction to this problem: he defines truth-making as the combination of necessitation and projection. I focus on the formal part of Smith’s account, which is shown to yield undesired results. However, in section 3, I present an alternative account of projection, which fares better and can fruitfully be employed to circumvent the problems raised in section 1. Unfortunately, the account still has to face some troublemakers, as I show in the final section. I conclude, therefore, with a pessimistic view on the project of defining truth-making via necessitation and projection.

     
    ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ