Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

MONOGRAPHIE

Faits, fictions et prédictions

  • Année : 1985
  • Éditeur : Minuit
  • Pages : 132
  • Collection : Propositions
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Traduction de l’anglais
  • Ville : Paris
  •  
  • ISBN : 2-7073-0697-3
  •  
  • Date de création : 04-01-2011
  • Dernière mise à jour : 19-10-2015

Résumé :

Français

Faits, fictions et prédictions renouvelle l’étude du problème de l’induction légué par David Hume. L’auteur a perçu les étroites relations qui unissent quatre catégories de problèmes : l’interprétation des énoncés contrefactuels (comme “Si j’étais riche, ma deux-chevaux serait une Rolls-Royce”) dont les antécédents sont faux ; l’interprétation des énoncés contenant des termes dispositionnels comme “soluble”; la nécessité de distinguer les lois scientifiques des simples généralisations accidentelles et le problème de l’induction ou de la projection de prédictions portant sur des cas inobservés à partir de connaissances portant sur des cas observés. L’ouvrage s’organise autour de la formule et de la solution de la fameuse énigme de l’induction. Goodman invente le prédicat de couleur “vleu” qui s’applique à toutes les choses examinées avant l’an 2000 et sont vertes ou à toutes les choses non examinées avant cette date et sont bleues. Comme toutes les émeraudes que nous avons examinées se sont révélées vertes, les prédicats “vert” et “vleu” s’y appliquent. Donc nous sommes portés à prédire de la première émeraude qui sera examinée le 1er janvier 2000 conjointement qu’elle sera verte et qu’elle sera bleue. Mais ces deux prédictions ne peuvent pas être simultanément vérifiées : la première émeraude bleue à être examinée le 1er janvier 2000 sera bleue et non pas verte. Qu’est-ce qui nous fait préférer l’usage de mots comme “bleu” et “vert” à des mots comme “vleu” et “blert” pour accomplir nos inférences non démonstratives ? Artiste autant que logicien, Goodman subordonne l’intérêt des méthodes à la profondeur philosophique. – La Première Partie de cet ouvrage (“Dans de beaux draps – 1946») reprend le texte d’une conférence présentée par Goodman le 11 mai 1946 au Cercle philosophique de New York, et publiée dans le Journal of Philosophy en février 1947, vol. XLIV, pp. 113-128, sous le titre «The Problem of Counterfactual Conditionals». – La Seconde Partie, «Projet – 1953», est composée des versions légèrement révisées de Special Lectures in Philosophy, trois conférences prononcées à Londres les 21, 26 et 28 mai 1953, et publiées pour la première fois dans l’édition originale de 1954 («Le trépas du possible»; «La nouvelle énigme de l’induction»; «Vers une théorie de la projection»). M.-M. V.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Samedi 27 novembre 2021