Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

ARTICLE

Relire Les Rites de passage. Qu’est-ce qu’un classique en anthropologie ?

Résumé :

Français

Le chapitre 13 revient sur l’ouvrage qui, parmi la production de VG, est seul devenu un « classique ». Interrogeant la notion de « classique », l’auteur montre que ce qui fait (en partie) le classique est précisément un cocktail de qualités que VG récusait par ailleurs méthodologiquement (notamment dans son ouvrage Les Demi-savants). On a donc affaire à un paradoxe, l’ouvrage « classique » de VG, Les Rites de passage, est sans doute celui qui déroge le plus aux principes méthodologiques de VG lui-même, principes qui sont pourtant sans doute propices à produire, selon VG lui-même, une science plus prudente et plus soucieuse d’objectivité. Les Rites de passage, en effet, ont atteint le rang de « classique » du fait d’une propension plus grande à la généralisation, à la production d’une thèse simplificatrice faisant usage d’une variable unique. Ainsi La formation des légendes, autre ouvrage de VG, plus prudent, plus circonspect dans ses généralisations, et sans doute tout aussi puissant scientifiquement selon l’auteur du chapitre, n’a-t-il jamais passé la rampe du passage au rang de classique. 

V. B.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Samedi 23 octobre 2021