Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

ARTICLE

Descartes et Euclide. Le cogito comme ultime preuve

  • Pages : 59 à 86
  •  
  •  
  •  
  • Date de création : 04-01-2011
  • Dernière mise à jour : 04-01-2011

Résumé :

Français

L’article explique en quoi la tentative cartésienne marque une étape dans la conception de la preuve, et expose les deux grandes interprétations opposées du cogito. – Introduction; – Le primitif; Le problème du cogito : fait-il partie de la science même qu’il fonde ? (Le cogito comme notion commune de la réflexivité; Le cogito comme mise à distance; La perspective cartésienne d’un sujet inconditionné); – Réflexivité et géométrie (I. Persuasion et conviction; II. La preuve euclidienne en géométrie); – La question de l’argument du cogito. Conclusion d’un raisonnement ou argument autosuffisant (Persuasions); – Les caractères formels du cogito de l’autoréférence comme nouvelle théorie de la preuve, son investissement dans la théorie de la preuve.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Samedi 23 octobre 2021