Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

MONOGRAPHIE

Les Écrits mathématiques

  • Pages : 507
  • Collection : Textes de la Renaissance
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Traduction du latin
  • Ville : Paris
  •  
  • ISBN : 978-2-7453-1573-1
  •  
  • Date de création : 04-01-2011
  • Dernière mise à jour : 05-11-2015

Résumé :

Français

Établie d’après l’exemplaire imprimé des Opera Omnia, édité à Bâle par Henri Pétri en 1565 (en deux volumes), cette première traduction française (texte latin en regard) propose les douze textes mathématiques connus que Nicolas de Cues a écrits entre 1445 et 1459, consacrés au problème de quadrature du cercle, mêlant théologie et mathématiques pour démontrer la puissance de son principe de coïncidence des opposés. – L’Introduction de J.-M. Nicolle présente le projet du Cusain, ses sources philosophiques et mathématiques ainsi qu'un résumé de ses travaux et démonstrations mathématiques, puis analyse la postérité de Nicolas de Cues. – Les Écrits mathématiques constituent un cas peut-être unique dans l’histoire de la philosophie, où l’auteur prend le risque de soumettre son principe métaphysique à l’épreuve de la science. N. de C. fonde sa vision de Dieu, de l’homme et du monde sur le principe de la coïncidence des opposés. Pour en démontrer la puissance, il l’utilise dans la résolution du fameux problème de la quadrature du cercle. Même si cette tentative est un échec mathématique, elle permet au Cusain d’inventer, avec plus d’un siècle d’avance, des concepts fondamentaux (tels l’infinité du monde, le mouvement de la terre, l’individu, l’expérimentation …) qui permettront l’émergence de la pensée moderne. – Les Écrits mathématiques sont composés de douze textes : – Des transmutations géométriques (rédigé à Coblence et terminé le 25 septembre 1445, d’après le manuscrit d’Innsbruck) ; – Des compléments arithmétiques (1450) ; – De la quadrature du cercle (12 juillet 1450) ; – De la quadrature du cercle (1450, d’après les Opera, édités à Bâle par Henri Pétri en 1565) ; – De la quadrature du cercle (Lettre de Toscanelli à Nicolas de Cues, hiver 1453-1454) ; – Des Compléments Mathématiques (ouvrage scientifique principal du Cusain. La première version comprenant seulement le premier livre a été terminée en septembre 1453 ; la seconde, augmentée du second livre, a été terminée le 24 novembre 1454) ; – Démonstration de la rectification des courbes (adressée à Peurbach en éclaircissement d’un passage des Compléments Mathématiques ; sa rédaction est donc postérieure à cet ouvrage) ; – D’une mesure du droit et du courbe (texte contemporain des Compléments Mathématiques) ; – Des sinus et des cordes (non daté) ; – De la quadrature du cercle césaréenne (6 août 1457) ; – De la perfection mathématique (30 septembre 1458) ; – De la proposition d’or dans les mathématiques (dernier traité mathématique connu du Cusain). – Annexe : De la quadrature du cercle d’après Nicolas le Cusain, dialogue de Jean Regiomontanus (1533). M.-M. V.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Mercredi 08 décembre 2021