Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

MONOGRAPHIE

Relativité restreinte. La contribution d’Henri Poincaré

  • Pages : 276
  • Collection : Histoire de la physique
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Original
  • Ville : Paris
  •  
  • ISBN : 978-2-7302-1525-1
  •  
  • Date de création : 04-01-2011
  • Dernière mise à jour : 05-11-2015

Résumé :

Français

«La participation d’Henri Poincaré à la construction de la Relativité restreinte a fait l’objet de nombreuses controverses dans lesquelles la polémique a, bien souvent, relégué au deuxième plan l’analyse scientifique de son apport». Le présent ouvrage se donne précisément pour but d’inverser cette perspective, en retraçant le plus objectivement possible l’ensemble de réflexions et de travaux qui ont conduit Poincaré à la découverte du groupe auquel il a donné le nom de Lorentz, et à celle d’un certain nombre de ses applications. En effet, il est largement admis aujourd’hui que la Relativité restreinte, telle que nous la connaissons, est l’œuvre d’un ensemble de scientifiques (Lorentz, Poincaré, Einstein, Planck, Minkowski et d’autres), et qu’elle a pris plusieurs années pour atteindre sa forme définitive. Loin d’entrer dans un processus stérile consistant à établir les mérites respectifs de tel ou tel des protagonistes, cette étude se propose simplement d’essayer de faire comprendre l’étendue et la nature réelle de l’œuvre de Poincaré (dont la contribution est très mal connue) dans le domaine de la Relativité. – L’ouvrage présente d’abord les travaux de Poincaré, antérieurs à 1900, qui préparent sa contribution à la Relativité, en insistant sur le rôle que le concept de groupe joue dans son approche de la géométrie. Sont ensuite étudiés tous les textes en rapport avec la Relativité, écrits entre 1900 et 1912, en suivant l’ordre de leur parution; l’exigence de les replacer dans leur contexte conduit à discuter les travaux d’un certain nombre d’autres physiciens : Lorentz, Wien, Abraham, Langevin et surtout Einstein. Puis est évoquée la contribution de Poincaré à la théorie des quanta et sa rencontre avec Einstein à l’occasion du congrès Solvay de 1911. Un dernier chapitre établit le bilan des travaux relativistes de Poincaré, donne une description de sa pédagogie, puis étudie la réception de ses travaux au début du vingtième siècle. – Les Appendices regroupent deux études plus techniques : la première sur le mémoire de Palerme; la seconde sur les cours de Poincaré. Y sont aussi présentés les textes de trois conférences peu connues : «La mécanique nouvelle», Berlin, 1910; «L’espace et le temps», Londres, 1912; «Les conceptions nouvelles de la matière», Paris, 1912. M.-M. V.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Lundi 06 décembre 2021