Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

MONOGRAPHIE

Philosophie de la mécanique quantique

  • Pages : 122
  • Collection : Philosophie des sciences
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Original.
  • Ville : Paris
  •  
  • ISBN : 978-2-7117-2074-3
  •  
  • Date de création : 04-01-2011
  • Dernière mise à jour : 04-11-2015

Résumé :

Français

Issu des secondes conférences Pierre Duhem de la Société de Philosophie des Sciences (SPS), ce volume rassemble deux textes originaux consacrés à la mécanique quantique. – S’adressant aux non-spécialistes, la contribution de Jean Bricmont (Chapitre 1, «La mécanique quantique pour non-physiciens») entend expliquer les principaux problèmes de la mécanique quantique, et discuter de façon critique les commentaires qu’elle a suscités, y compris de la part d’éminents physiciens, en utilisant un minimum de formules mathématiques. La discussion sur les fondements de la mécanique quantique n’a pas un caractère purement «philosophique» : des énoncés précis peuvent être avancés et être testés expérimentalement, des théorèmes peuvent être démontrés, et ce sont ces aspects-là de la discussion qui sont envisagés ici. Suit une partie consacrée aux «Questions et réponses» où Soazig Le Bihan, philosophe de la physique, et Jan Lacki, physicien, discutent respectivement la conférence de Jean Bricmont. – L’analyse développée par Hervé Zwirn (Chapitre 2, «Théorie de la décision et formalisme quantique») ne porte pas, quant à elle, sur les fondements de la mécanique quantique, mais propose d’en exporter le formalisme pour l’appliquer au champ de la théorie de la décision. Dans l’hypothèse où les préférences d’un agent sont non seulement incertaines, mais même initialement indéterminées (au sens quantique du terme), l’incertitude sur ses préférences n’est pas due à une information incomplète, elle tient à une indétermination essentielle, ensuite résolue par le processus de décision. Il s’agit alors de construire un modèle mobilisant partiellement le formalisme quantique pour décrire cette situation d’incertitude initiale et les décisions qu’elle rend possibles. Sont interrogées les conséquences épistémologiques auxquelles conduit cette application du formalisme quantique aux postulats de rationalité véhiculés par la théorie de la décision dans sa forme standard. Bernard d’Espagnat (physicien) et Bernard Walliser (économiste) animent à leur tour le débat en questionnant Hervé Zwirn sur le contenu de son exposé. M.-M. V.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Jeudi 21 octobre 2021