Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

MONOGRAPHIE

Les Notions de métaphore et d’analogie dans les épistémologies des modèles et des simulations

  • Année : 2006
  • Éditeur : Pétra
  • Pages : 97
  • Collection : Acta stoïca
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Original
  • Ville : Paris
  •  
  • ISBN : 2-84743-009-1
  •  
  • Date de création : 04-01-2011
  • Dernière mise à jour : 27-10-2015

Résumé :

Français

La collection «Acta stoïca» est dédiée à la publication des textes émanant de STOÏCA, équipe de recherche en sciences humaines et sociales de l’INSA (Institut National des Sciences Appliquées) de Lyon. Son objectif, pluridisciplinaire, est de penser l’usage des théories, des modèles, des concepts, de leur organisation et de leur récit dans le cadre des modifications de la cartographie des savoirs résultant des sciences de l’ingénieur et des méthodes de conception. – Après l’Introduction d’A.-F. Schmid sur «La situation de l’épistémologie, la question des modèles et de la simulation», on trouve la communication de Franck Varenne, «Les notions de métaphore et d’analogie dans les épistémologies des modèles et des simulations». Les épistémologues commencent à s’intéresser à la modélisation dans les sciences dès le début des années 1960. Les figures de style que sont la métaphore et l’analogie ont été souvent employées pour décrire la fonction des modèles. Aujourd’hui, l’instrument d’investigation qu’est le modèle ne donne plus toujours lieu à ce genre de rapprochement direct avec les pratiques linguistiques. Pourtant, les interprétations pragmatistes les plus contemporaines ne semblent pas assez adaptées pour faire comprendre précisément les simulations informatiques, les multi-modèles et leurs fonctions quasi-empiriques. Pour concevoir ces nouvelles fonctions propres aux modèles de simulation, l’auteur propose notamment l’idée d’un «computationalisme» qui viendrait s’adjoindre aux deux postures scientifiques («rationalisme» et «matérialisme») que Bachelard avait conçues dans un rapport originellement dialectique. La fréquente métaphore de la «métaphore» ne paraît plus généralisable lorsqu’il s’agit de concevoir les modèles actuels, dès lors qu’elle repose sur une vision linguistique souvent réductrice. – La conférence est suivie de la retranscription de la «Discussion» qu’elle a suscitée entre diverses personnalités extérieures : Roger Balsollier, Pierre Crépel, Jean-Claude Dumoncel, Michel Faucheux, Jean-Marie Legay, Marcel Miramond, Philippe-Marie Morel. M.-M. V.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Mercredi 20 octobre 2021