Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

MONOGRAPHIE

Blaise Pascal. Littérature et géométrie

  • Pages : 360
  • Collection : Collection CERHAC
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Original
  • Ville : Clermond-Ferrand
  •  
  • ISBN : 2-84516-173-5
  •  
  • Date de création : 04-01-2011
  • Dernière mise à jour : 27-10-2015

Résumé :

Français

On sait aujourd’hui que l’œuvre religieuse et philosophique de Pascal porte profondément la marque de son œuvre scientifique. Mais peut-on envisager du point de vue littéraire ses écrits sur la géométrie et les nombres ? Certainement, car ils sont plus que des traités mathématiques : des œuvres composées par un écrivain qui, de l’avis de Port-Royal, savait plus de “véritable rhétorique” que personne, en vue de dessiner un portrait du géomètre en honnête homme. – Partie I : Art poétique. – Chapitre I. Portrait du géomètre en honnête homme (I - Pourquoi des géomètres ?; II - L'Anonyme, Dettonville, Pascal); – Chapitre II. Des lettres et des chiffres (I - Pascal et la langue des géomètres; II - Genres et styles : 1. Le style géométrique; 2. Les genres littéraires; III - Poétique et dramaturgie géométriques : 1. Aspects dramaturgiques; 2. Poétique de la géométrie). – Partie II : Rhétorique et dramaturgie. – Chapitre III. Méthode et rhétorique (I - Le style arithmétique; II - Le style statique; III - Rhétorique des indivisibles); – Chapitre IV. Un commencement, un milieu et une fin (I - Les structures dramatiques; II - Les concepts fondamentaux; III - Le noeud : le Traité des trilignes; IV - Les Méthodes; V - Dénouement : le Traité général); – Chapitre V. Le rythme dramatique (I - Quatre courbes symboliques; II - Symbolisation à l'antique; III - Le retour de l'Arlésienne). – Partie III : L’invention géométrique. – Chapitre VI. Invention et amplification (I - Un traité à impériale; II - Exploration et exploitation; III - L'amplification mathématique); – Chapitre VII. Dialogues des géomètres (I - la géométrie de Monsieur Jourdain; II - Du bon usage de l'érudition mathématique; III - Le géomètre et l'analyste). – Conclusion : Dettonville après Dettonville. M.-M. V.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Samedi 27 novembre 2021