Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

MONOGRAPHIE

Le Probable, le possible et le virtuel. Essai sur le rôle du non-actuel dans la pensée objective

  • Pages : 248
  • Collection : Philosophie
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Original
  • Ville : Paris
  •  
  • ISBN : 2-7381-0297-2
  •  
  • Date de création : 04-01-2011
  • Dernière mise à jour : 21-10-2015

Résumé :

Français

Il s’agit ici d’examiner les trois aspects du “non-actuel” que sont le probable, le possible et le virtuel, en leur donnant le sens précis qu’ils peuvent revêtir lorsqu’on les considère dans les contextes créés par une pensée objective, celle qui développe une logique, une mathématique et les diverses sciences de l’empirie. Apparemment négatives (ou peu positives) relativement à une connaissance des faits et des objets, ces notions présentent, au contraire, l’intérêt de correspondre à des moments essentiels et inéluctables de toute connaissance objectivement orientée. L’ouvrage se propose justement de le montrer en élucidant leur sens effectif, par une analyse détaillée de quelques-uns des modes de cette connaissance. – Chap. 1, «Les formes du non-actuel chez Aristote et Leibniz» : L’univers modal d’Aristote; Le domaine leibnizien des “possibles”. – Chap. 2, «Grammaire, logique ou ontologie du possible ?» : Les traitements grammaticaux du possible; Entre grammaire et logique : l’argument dominateur; Des théories abstraites du possible; Syntaxes et sémantiques du possible. – Chap. 3, «Le virtuel, degré zéro du non-actuel : les objets mathématiques» : Contenus formels : logique et mathématique; Un exemple de non-vacuité du virtuel : l’invention des idéaux. – Chap. 4, «Les modèles de l’empirie et le virtuel» : Virtualité et référentiels; Le virtuel et la mécanique analytique; Le virtuel et la mécanique quantique; Le virtuel et la connaissance historique. – Chap. 5, «Le probable comme mesure du possible» : Deux orientations originaires du calcul du probable; Les interprétations “subjectivistes”; La structuration du virtuel et les catégories fondamentales du calcul des probabilités. – Chap. 6, «Le probable et la connaissance de l’empirie. I, Probabilité et déterminisme» : “Calculs” des probabilités et géométries; Le hasard et la nature : Aristote et Cournot; La probabilité comme qualification de la causalité : probabilité et déterminisme. – Chap. 7, «Le probable et la connaissance de l’empirie. II, Instrument et essence» : Le probable et la mécanique statistique; La probabilité en mécanique quantique; Les raisonnements probabilistes. – Conclusion : Le réel. M.-M. V.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Samedi 23 octobre 2021