Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

COLLECTIF

Arithmétique politique dans la France du XVIIIe siècle

Résumé :

Français

Réunissant les contributions de chercheurs d’horizons divers (démographes, économistes, mathématiciens, sociologues, historiens des sciences et philosophes), cet ouvrage se propose d’étudier les formes de mathématisation des phénomènes sociopolitiques dans la France du XVIIIe siècle, ainsi que leurs prolongements méthodologiques, épistémologiques et politiques. Pensées sous l’appellation problématique d’ « arithmétique politique », mais issues également de traditions plus descriptives, ces pratiques manifestent une grande hétérogénéité dans les méthodes employées, les objectifs visés, les objets étudiés. C’est donc cette diversité qui est ici questionnée, dans l’exploration de ses sources, son développement temporel et ses conséquences, afin de dégager, s’ils existent, des points de rencontre ou de convergence, et éclairer les enjeux de la relation entre le pouvoir et le savoir mathématisé. – Le présent travail est ordonné en trois parties : – la Première (« Questions ») regroupe le contributions qui dessinent spécifiquement les axes de recherche ici explorés : – Robert Damien, “Prolégomènes français à une science politique future : Vauban, Lavoisier, Volney, Neufchâteau, Chaptal” ; – Jean-Claude Perrot, “Les premières statistiques au regard de l’histoire intellectuelle” ; – Pierre Crépel, “Arithmétique politique et population dans les métamorphoses de l’Encyclopédie” ; – Bernard Bru, “De la physico-théologie démographique à la physique statistique”. – La Deuxième Partie réunit des « Études » plus particulières, ordonnées de manière chronologique : – Norbert Meusnier, “Vauban : arithmétique politique, Ragot et autre Cochonnerie” ; – Jean-Marc Rohrbasser, “Montesquieu, l’arithmétique politique et les questions de population” ; – Cem Behar et Yves Ducel, “L’arithmétique politique d’Antoine Deparcieux” ; – Th. Martin, “L’arithmétique morale et politique de Buffon” ; – P. Crépel et Christophe Salvat, “L’arithmétique politique d’André Morellet…” ; – Pierre-Charles Pradier, “D’Alembert, l’hypothèse de Bernoulli et la mesure du risque…” ; – Georges-Th. Guilbaud, “La ténébreuse affaire de Corcelles” ; – Roberto Gaeta et Gregorio Fontana, “«Discours préliminaire» en préface à la traduction italienne de La Dottrina degli Azzardi… d’Abraham de Moivre” ; – J.-M. Rohrbasser, “Les Recherches et Considérations sur la population de la France…” ; – J.-C. Perrot, “Les comptabilités économiques de Lavoisier” ; – Christine Théré, “Guillaume Daignan et la durée de la vie humaine” ; – Éric Brian et Ch . Théré, “Fortune et infortunes de Louis Messance” [avec deux inédits de L. M.]. – La dernière Partie est réservée aux « Prolongements » spaciaux et temporels qui viennent éclairer en retour l’objet de ce volume : – Giovanni Levi, “Arithmétique politique au Piémont” ; – Karl Hildebrandt, “Le concours de l’Académie de Turin sur la statistique (1803-1805)” ; – Guy Thuillier, “Tables de mortalité et compagnies d’assurances au XIXe siècle” ; – Olivier Dard, “L’arithmétique politique et la technocratie : la question de l’héritage” ; – Claude Grignon, “La mathématisation des sciences du récit : le cas de la sociologie”. – Notes bas de pages ; – Réf. bibliogr. ; – Liste des auteurs ; – Index nominum. M.-M. V.

 

Articles :

pages 1 à 13

Une arithmétique politique française ?

MARTIN Thierry

pages 17 à 34

Prolégomènes français à une science politique future : Vauban, Lavoisier, Volney, Neufchâteau, Chaptal

DAMIEN Robert

pages 35 à 45

Les premières statistiques au regard de l’histoire intellectuelle

PERROT Jean-Claude

pages 47 à 69

Arithmétique politique et population dans les métamorphoses de l’Encyclopédie

CRÉPEL Pierre

pages 71 à 88

De la physico-théologie démographique à la physique statistique

BRU Bernard

pages 91 à 132

Vauban : arithmétique politique, Ragot et autre Cochonnerie

MEUSNIER Norbert

pages 133 à 145

Montesquieu, l’arithmétique politique et les questions de population

ROHRBASSER Jean-Marc

pages 147 à 161

L’arithmétique politique d’Antoine Deparcieux

BEHAR Cem, DUCEL Yves

pages 163 à 194

L’arithmétique morale et politique de Buffon

MARTIN Thierry

pages 195 à 229

L’arithmétique politique d’André Morellet ou Morellet arithméticien politique “à l’insu de son plein gré”

CRÉPEL Pierre, SALVAT Christophe

pages 231 à 247

D’Alembert, l’hypothèse de Bernoulli et la mesure du risque : à propos de quelques lignes des Opuscules

PRADIER Pierre-Charles

pages 249 à 258

La ténébreuse affaire de Corcelles

GUILBAUD Georges Théodule

pages 259 à 307

“Discours prliminaire” en préface de la traduction italienne de La Dottrina degli Azzardi ... d’Abraham de Moivre

GAETA Roberto, FONTANA Gregorio

pages 309 à 323

Les Recherches et Considérations sur la population de la France : arithmétique politique et démographie

ROHRBASSER Jean-Marc

pages 325 à 343

Les comptabilités économiques de Lavoisier

PERROT Jean-Claude

pages 345 à 377

Guillaume Daignan et la durée de la vie humaine

THÉRÉ Christine

pages 379 à 426

Fortune et infortunes de Louis Messance (2 janvier 1734-19 avril 1796)

BRIAN Éric, THÉRÉ Christine

pages 429 à 451

Arithmétique politique au Piémont

LEVI Giovanni

pages 453 à 490

Le concours de l’Académie de Turin sur la statistique (1803-1805)

HILDERBRANDT Karl

pages 491 à 509

Tables de mortalité et compagnies d’assurances au XIXe siècle

THUILLIER Guy

pages 511 à 526

L’arithmétique politique et la technocratie : la question de l’héritage

DARD Olivier

pages 527 à 542

La mathématisation des sciences du récit : le cas de la sociologie

GRIGNON Claude

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Samedi 23 octobre 2021