Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

ARTICLE

In the Key of Green?

The Silent Voices of Plants in Poetry

  • Pages : 273 à 296
  •  
  • Edition : Original
  • Ville : Minneapolis
  •  
  •  
  • Date de création : 20-04-2020

Résumé :

Français

Ce chapitre se pose la question de savoir comment donner la parole aux plantes sans parler à leur place. A ce titre, l'auteur veut étudier l'importance de la poésie pour cette recherche. L'auteur propose de réévaluer, à partir d'une conception écologique plus large, la notion ancienne de « voix de la nature ». Pour ce faire, il souligne tout d'abord les apports et les limites de la démarche écocritique, puis, dans un second temps, il s'appuie sur la poésie contemporaine de Louise Glück et Elisabeth Bletse. La poésie de ces deux auteures permet de rendre compte d'une voix véritable chez les plantes qui n'est pas réductible au seul modèle animal. De cette recherche rejaillit alors un enjeu éthique évident, puisque reconnaître une « voix » à un être, c'est lui reconnaître une présence. Or, comme Sampson Reed l'explique, la considération éthique des plantes est la condition nécessaire pour penser une « voix » chez les plantes.

G. H.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Samedi 23 octobre 2021