Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

COLLECTIF

Le Modèle et l’enquête. Les usages du principe de rationalité dans les sciences sociales

Résumé :

Français

Le présent ouvrage est issu du séminaire commun de L.-A. Gérard-Varet et J.-C. Passeron, qui s’est tenu à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales à Marseille (Vieille-Charité) en 1988-1989, 1989-1990 et 1990-1991. – Dans le débat sur le rôle du principe de rationalité dans la connaissance des actions humaines, le choix a été fait ici de restreindre les questions posées au principe de rationalité en puisant leur formulation dans l’actualité méthodologique de la recherche. En quel sens les différentes sciences sociales usent-elles aujourd’hui du principe de rationalité pour analyser, interpréter et expliquer les conduites ? Ce principe garde-t-il quelque unité théorique dans la diversité des méthodologies qui le mettent en œuvre comme principe d’intelligibilité anthropologique, de calcul ou de prévision des décisions, de recherche des équilibres interactifs ou de formulation de l’équité sociale ? Les limites que rencontre l’application du principe de rationalité aux actions sociales, comme ses formulations récentes introduisant les notions de rationalité limitée ou procédurale, sont-elles les mêmes pour une science du «modèle» comme l’économie ou une science de l’«enquête» comme la sociologie. Plus généralement, utilise-t-on la même définition opératoire de la «rationalité» dans l’analyse d’un équilibre ou d’une conjoncture, d’un contexte ou d’une interdépendance entre variables, d’une synchronie ou d’une diachronie; dans un récit ou dans une comparaison statistique, dans une décision politique ou dans une anticipation économique, dans un calcul des moyens ou dans une supputation des fins, dans la théorie des jeux ou dans une typologie historique ? M.-M. V.

 

Articles :

pages 38 à 137

Weber et Pareto : la rencontre de la rationalité dans l’analyse sociologique

PASSERON Jean-Claude

pages 139 à 148

Rationalité et normes sociales : un modèle pluridisciplinaire

ELSTER Jon

pages 149 à 189

Rationalité ou normes sociales : une opposition dépassée ?

THÉVENOT Laurent

pages 193 à 215

Rationalisme, utilitarisme et anti-utilitarisme

CAILLÉ Alain

pages 217 à 241

Économie du bien-être et utilitarisme

ASPREMONT Claude d’

pages 245 à 277

Sur la capacité de la raison à discerner : rationalité substantive et rationalité procédurale d’Aristote à H.A. Simon, par Descartes et Vico

LE MOIGNE Jean-Louis

pages 279 à 307

L’optimisation est-elle un critère de rationalité individuelle ?

MONGIN Philippe

pages 309 à 322

Rationalité instrumentale et rationalité cognitive

WALLISER Bernard

pages 325 à 400

Préférence temporelle discontinue, cycle et horizon de vie

MASSON André

pages 401 à 443

Est-il rationnel de travailler pour s’épanouir ?

MENGER Pierre-Michel

pages 447 à 468

Fondements stratégiques de l’équilibre en économie : coordination, rationalité individuelle et anticipations

GÉRARD-VARET Louis-André, ASPREMONT Claude d’, DOS SANTOS FERREIRA Rodolphe

pages 469 à 476

Rationalité et anticipations rationnelles

GUESNERIE Roger

pages 479 à 526

Quelques problèmes de rationalité posés par la théorie des jeux

GÉRARD-VARET Louis-André

pages 527 à 547

À propos du rôle des singularités dans l’analyse économique. Apports de la théorie des jeux

PONSSARD Jean-Pierre

pages 549 à 564

Conventions et rationalité limitée

LIVET Pierre

pages 567 à 580

Les trois aspects de la rationalité économique

GRANGER Gilles-Gaston

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Mercredi 20 octobre 2021