Logo Sips
Accueil

Abécédaire

Recherche

Intranet

Contact

Système d'information en philosophie des sciences

Logo Sips
ImprimerEnvoyer le lien

MONOGRAPHIE

La Géométrie du triangle

Avec une lettre de M. Émile Picard,... et une préface de M. Georges Tzitzéica,...

  • Pages : 120
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Reprint. de l'éd. de Paris, 1952
  • Ville : Paris
  •  
  • ISBN : 2-87647-007-1
  •  
  • Date de création : 05-05-2017
  • Dernière mise à jour : 05-05-2017

Résumé :

Français

Reproduction en fac-simile de la 2e éd., Paris, Vuibert, 1952. Elle comprend la lettre préface dans laquelle Émile Picard souligne l’intérêt et l'élégance des travaux de T. L. – L'Auteur fut professeur à l’Université et à l’École Polytechnique de Bucarest. Les quatre études énumérées dans le titre (I. La géométrie d'Euler; II. La géométrie récente; III. Les théories générales; IV. La métrique du triangle) ont été composées avant 1916 et publiées d’abord (au moins partiellement) dans les Annales roumaines de mathématiques. – Précisons ce que recouvrent les titres dans leur acception pour le mathématicien. La « Géométrie d'Euler » est le chapitre de la géométrie qui traite des propriétés des points remarquables classiques : orthocentre, centre de gravité, droite de Simson etc. Par « géométrie récente », l’A. entend le développement donné à la théorie du triangle par les français H. Lemoine, H. Brocard et le belge J. Neuberg. Les «théories générales » ont pour objet la théorie des éléments mettant en jeu deux ou trois configurations semblables. La « métrique du triangle » porte sur les relations métriques que l’on peut établir entre les éléments de cet objet mathématique. M.-M. V.

 

Résumé :

Français

Reproduction en fac-simile de la 2e éd., Paris, Vuibert, 1952. Elle comprend la lettre préface dans laquelle Émile Picard souligne l’intérêt et l'élégance des travaux de T. L. – L'Auteur fut professeur à l’Université et à l’École Polytechnique de Bucarest. Les quatre études énumérées dans le titre (I. La géométrie d'Euler; II. La géométrie récente; III. Les théories générales; IV. La métrique du triangle) ont été composées avant 1916 et publiées d’abord (au moins partiellement) dans les Annales roumaines de mathématiques. – Précisons ce que recouvrent les titres dans leur acception pour le mathématicien. La « Géométrie d'Euler » est le chapitre de la géométrie qui traite des propriétés des points remarquables classiques : orthocentre, centre de gravité, droite de Simson etc. Par « géométrie récente », l’A. entend le développement donné à la théorie du triangle par les français H. Lemoine, H. Brocard et le belge J. Neuberg. Les «théories générales » ont pour objet la théorie des éléments mettant en jeu deux ou trois configurations semblables. La « métrique du triangle » porte sur les relations métriques que l’on peut établir entre les éléments de cet objet mathématique. M.-M. V.

 
Haut de pageRetour à la page précédente