Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

MONOGRAPHIE

La Problématique phonologique

Du structuralisme linguistique comme idéologie scientifique

  • Pages : 609
  • Collection : Domaines linguistiques
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Originale
  • Ville : Paris
  •  
  • ISBN : 978-2-8124-3680-2
  • URL : Lien externe
  •  
  • Date de création : 24-09-2015
  • Dernière mise à jour : 19-04-2021

Résumé :

Français

Quel est le rapport de la phonologie structurale à la théorie saussurienne de la langue ? En a-t-elle été le prolongement, le détournement, ou alors une simple descendante, oublieuse du programme scientifique de recherche originel du père fondateur de la linguistique ? Cet ouvrage, qui est le remaniement d’une thèse de doctorat en histoire et épistémologie de la linguistique (soutenue à l’Université Paris-Sorbonne en 2012), propose une lecture critique des textes des grands représentants du structuralisme linguistique (Jakobson, Martinet, Hjelmslev, Benveniste) en montrant comment leurs lectures respectives de Saussure ont infléchi la problématique linguistique vers une tendance réductrice de nature phonologique, la faisant basculer d’une dimension théorique dans une dimension empirique (Partie I : « Du concept à l’objet ou le donné de la structure »). Une analyse des présupposés épistémologiques de ces différents linguistes d’obédience structuraliste conduit l’auteure à soutenir la thèse suivante : la linguistique structurale d’inspiration phonologique se présente comme une idéologie scientifique au sens de Canguilhem. Elle se caractérise en effet par l’imitation de modèles de sciences déjà constituées (algèbre, physique relativiste, physique quantique), l’importation métaphorique de certains concepts provenant de ces sciences (invariance, relativité, quanta) et l’absence de normes scientifiques internes qui lui seraient spécifiques (Partie II : « L’idéologie scientifique du structuralisme »). Alors que la problématique saussurienne était théorique, la problématique phonologique devient empirique. À l’articulation de la langue comme système produisant des valeurs oppositives, relatives et négatives (Saussure), se substitue une détermination objectivante de la langue comme système de valeurs significatives (Jakobson), structure à fonction communicative formée d’un ensemble de traits pertinents (Martinet), objet formel (Hjelmslev). Chez ses représentants structuralistes, la linguistique se présente donc comme une science de l’idiome. Autrement dit, en étant modulée par la problématique phonologique, la linguistique est transformée en « idiomologie » : oubliant de thématiser la langue comme concept, la réifiant en objet empirique, elle se sépare donc de la théorie saussurienne, bien qu’elle en revendique la filiation. – Abréviations utilisées pour les textes du corpus, pp. 7-26 ; Annexe 1 : « Bibliographies chronologiques », pp. 511-556 ; Annexe 2 : « Schéma du circuit de la parole des manuscrits de Harvard », p. 557 ; Bibliographie, pp. 559-575 ; Index rerum, pp. 577-582 ; Index nominum, pp. 583-586 ; Table des textes du corpus, pp. 587-605 ; Table des matières, pp. 607-609.

F. F.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Samedi 16 octobre 2021