Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

MONOGRAPHIE

Remarques sur la probabilité des inductions

Thèse complémentaire pour le doctorat ès lettres - Faculté des lettres de l’Université de Paris

  • Année : 1931
  • Éditeur : Vrin
  • Pages : 226
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Original
  • Ville : Paris
  •  
  •  
  • Date de création : 04-01-2011
  • Dernière mise à jour : 26-09-2015

Résumé :

Français

Le problème de l’induction présente un double aspect : – définir le cadre formel dans lequel s’associent et se composent des inductions élémentaires de probabilité donnée, et qui est celui de toute argumentation portant sur des données simplement probables, – justifier, au moins pour certains types d’inductions élémentaires, ou du moins spécifier la probabilité qu’il convient de leur conférer. Ce problème répond à une intention profonde de l’esprit qui consiste à essayer d’atteindre, à l’intérieur même de la connaissance conjecturale, un élément solide et définitif. Si l’expérience condamne souvent les hypothèses scientifiques, si elle ne les justifie jamais d’une manière absolue, il faut alors tenter de délimiter rationnellement et de mesurer de manière précise l’incertitude qui subsiste dans l’élément conjecturel lui-même de notre connaissance. Pour ce faire, une méthode, au moins théorique, doit être indiquée pour accroître indéfiniment la probabilité de nos inductions et nous approcher progressivement de la certitude absolue. – Chap. I, «De la probabilité en général»; II, «De la classification concrète des inductions»; III, «Des inductions portant sur l’objectivité d’une grandeur»; IV, «Des inductions portant sur les lois»; – V, «Les inductions de causalité concrètes»; VI, «Les inductions de corrélation»; VII, «Conclusion». M.-M. V.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2022.
Dernière mise à jour : Lundi 27 juin 2022