Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

MONOGRAPHIE

La Formation de la pratique scientifique

Le discours de l'expérience en France et en Angleterre (1630-1820)

Résumé :

Français

Il est banal de dire que la science contemporaine s'appuie sur la théorie et l'expérience. Mais si les philosophes et les historiens des sciences se sont intéressés à la charge de vérité des théories scientifiques et aux conditions de leur élaboration, ils ont quelque peu délaissé la question de l'expérience et de la manière dont celle-ci peut faire preuve. C'est cette question que cherche à élucider cet ouvrage sous un angle historique : l'auteur y interroge un corpus fort large et peu usité de récits d'expérience depuis le XVIIe siècle, durant lequel émerge la méthode expérimentale, jusqu'aux dernières années du XVIIIe siècle, qui voient se mettre en place la mathématisation de la physique et se répandre la représentation de la science moderne fondée sur les deux piliers jumeaux de la théorie et de l'expérience. – Cet ouvrage montre comment apparaissent alors des formes de preuves expérimentales forts diverses, qui se succèdent et s'enchevêtrent selon un motif historique complexe. Celles-ci, fondées sur la curiosité, l'utilité ou l'exactitude des faits proposés, renvoient aussi bien à des conceptions intellectuelles qu'à des pratiques matérielles, voire à des techniques littéraires, selon les groupes sociaux qu'il s'agit de convaincre. La comparaison entre la France et l'Angleterre, les deux pays qui se dotent les premiers d'institutions scientifiques permanentes, permet d'éclairer les trames qui gouvernent l'élaboration de cette tapisserie expérimentale aux motifs contrastés. En dégageant ainsi des « régimes de preuve » progressivement stratifiés dans la pratique scientifique, cet ouvrage offre une grille originale permettant de réinterroger nos représentations contemporaines de la science. Enfin, en rapprochant fermement l'histoire des sciences des champs plus traditionnellement parcourus par les historiens en général, il ouvre des perspectives fécondes et d'actualité. – Table des matières : Introduction - 1. La genèse d'une pratique expérimentale coopérative en France au milieu du XVII e siècle : de la construction d'une forme-de-vie expérimentale vue à travers la mise en scène de la preuve empirique dans les correspondances et les traités savants; – 2. La stabilisation d'une nouvelle forme narrative dans le récit d'expérience (1660-1690) : savants et patriciens, expérience et témoignage, ou de la preuve expérimentale comme une transaction entre savoir philosophique et pouvoir aristocratique; – 3. Du singulier au régulier ou de la curiosité à l'utilité : une nouvelle articulation de la preuve empirique chez les physiciens français au début du XVIIIe siècle; – 4. L'élaboration et la diffusion d'une nouvelle technologie littéraire pour le compte rendu d'expérience : le cas des physiciens anglais (1700-1730); – 5. L'efficacité persuasive du spectacle expérimental remise en question : la controverse entre l'abbé Nollet, Benjamin Franklin et ses disciplines français à propos de l'interprétation des phénomènes électriques – 6. Dure comme du bois : la preuve utilitaire et la question de la résistance des solides au Siècles des Lumières; – 7. De l'exactitude : l'émergence de la physique expérimentale à la fin du XVIIIe siècle; – 8. Épilogue.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Samedi 23 octobre 2021