Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

ARTICLE

Sur la Mathesis universalis à l’âge classique

Réflexions pour une histoire de la philosophie des mathématiques

  • Pages : 273 à 287
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Originale
  •  
  •  
  • Date de création : 21-03-2014
  • Dernière mise à jour : 02-03-2015

Résumé :

Français

Cet article vise à mettre en question la représentation dominante – construite à la fin du XIXe siècle – qui a servi de cadre à l’étude de la « Mathématique universelle » (Mathesis universalis), la science suprême unifiant la compréhension générale de la logique régissant la mathématique d’un côté (logique des objets) et le fonctionnement de l’esprit de l’autre (logique de l’imagination). Or l’étude directe des sources montre que la Mathesis universalis fait l’objet de vifs débats depuis le milieu du XVIe siècle chez Alessandro Piccolomini, Benito Pereira, Adriaan Van Roomen et Johan Heinrich Alsted : autrement dit avant les occurrences présentes dans le corpus cartésien. L’étude de ces sources fait ainsi apparaître un corpus distinct de ceux de l’histoire des mathématiques et de l’histoire de la philosophie : celui de la philosophie des mathématiques, objet de l’histoire de la philosophie des mathématiques. – Figure 1 : « La circulation du thème de la mathématique universelle avant Descartes », p. 287.

F. F.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Jeudi 28 octobre 2021