Logo Sips
Accueil

Abécédaire

Recherche

Intranet

Contact

Système d'information en philosophie des sciences

Logo Sips
ImprimerEnvoyer le lien

ARTICLE

Le traitement du vague et les conditions d'une théorie sociale du mental

  • Pages : 349 à 372
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : originale
  •  
  • Institution : Université de Provence
  •  
  • Date de création : 09-11-2013
  • Dernière mise à jour : 22-04-2015

Résumé :

Français

Dans cet article, l'auteur revient sur le projet même de "théorie sociale du mental" et sur son opposition à une théorie mentale du social, le but étant de combattre le développement en parallèle des recherches cognitives considérant les interactions sociales comme une simple extension du mental, et de la critique de ces recherches qui n'arriverait pas à produire une véritable théorie sociale du mental. Dans un premier temps, il s'agit donc de dégager les conditions de pertinence de la critique du mentalisme, à savoir la mise à l'épreuve par l'expérience de l'approche sociale et de l'analyse des processus mentaux. Dans un deuxième temps, un exemple est analysé, celui du traitement du vague, à la fois dans les processus perceptifs et de catégorisation, et dans la distinction des catégories sociales et la constitution des collectifs. P. F.

 

Résumé :

Français

Dans cet article, l'auteur revient sur le projet même de "théorie sociale du mental" et sur son opposition à une théorie mentale du social, le but étant de combattre le développement en parallèle des recherches cognitives considérant les interactions sociales comme une simple extension du mental, et de la critique de ces recherches qui n'arriverait pas à produire une véritable théorie sociale du mental. Dans un premier temps, il s'agit donc de dégager les conditions de pertinence de la critique du mentalisme, à savoir la mise à l'épreuve par l'expérience de l'approche sociale et de l'analyse des processus mentaux. Dans un deuxième temps, un exemple est analysé, celui du traitement du vague, à la fois dans les processus perceptifs et de catégorisation, et dans la distinction des catégories sociales et la constitution des collectifs. P. F.

 
Haut de pageRetour à la page précédente