Logo UFCLogo SIPS

Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

COLLECTIF

Intelligence de la complexité

Épistémologie et pragmatique

  • Pages : 458
  • Collection : Cerisy Archives
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : 2e édition
  • Ville : Paris
  •  
  • Institution : Centre Culturel International de Cerisy
  • ISBN : 978-2-7056-8713-7
  • URL : Lien externe
  •  
  • Date de création : 06-11-2013
  • Dernière mise à jour : 11-12-2015

Résumé :

Français

Comment relier la connaissance et l’action dans un monde complexe ? Telle est la question au centre de ces Actes du colloque de Cerisy sur l’intelligence de la complexité, qui s’est tenu du 23 au 30 juin 2005. Cet ouvrage regroupe l’intégralité des exposés, tables rondes, ateliers, échanges et discussions (résumés ou parfois intégralement transcrits) qui y ont eu lieu. Il est divisé en quatre grandes parties. La première, introduite par Jean-Louis Lemoigne, porte sur l’intelligence de la complexité en tant que telle : 1° la distinction entre complexité restreinte et complexité générale (Edgar Morin) ; 2° la modélisation de la complexité (Boris Saulnier et Giuseppe Longo) ; 3° la mesure de la complexité (Mioara Mugur-Schächter) ; 3° les cindyniques ou sciences des dangers (Georges-Yves Kervern) ; 4° l’approche énactive de la modélisation des systèmes complexes (Jacques Tisseau et Marc Parenthoën) ; 5° la dialectique des rapports complexes entre représentation et réalité (Évelyne Andreewsky). La seconde regroupe des interventions sur la complexité en cosmologie (Hervé Barreau), la complexité des rapports du vivant au social (Emmanuel A. Nunez), le féminisme complexe (Ana Sánchez), les systèmes familiaux (Jacques Miermont). Une troisième partie rassemble des interventions sur les rapports entre complexité et gouvernance : 1° la transcription des interventions et des échanges d’une table ronde sur le peuplement des espaces ruraux (animée par Edith Heurgon et Alfred Pétron) ; 2° une synthèse sur la complexité des rapports de l’homme à son territoire (Pascal Roggero) ; 3° une analyse des figures du décideur, du politique et du juge (Michel Rouger); 4° la synthèse d’un atelier sur la médiation sociale (Bruno Tardieu) ; 5° l’analyse d’expériences relatives à l’organisation apprenante (Marie-José Avenier) ; 6° une présentation du projet «anthropolitique» d’Edgar Morin (Pierre F. Gonod) ; 7° l’analyse de la notion de dispositif collectif (Jacques Brossier et Marc Benoit) ; 8° une étude de cas d’actions en situations complexes (Michel Adam). Une quatrième partie envisage les enjeux épistémologiques (Jean-Louis Le Moigne et Philippe Boudon) et pédagogiques (Claude Cremet et Françoise Odin) des sciences de la conception. Enfin une cinquième et dernière partie traite du problème de la complexité à l’ère de la mondialisation (Guilherme d’Oliveira Martins, Hervé Barreau, Georges-Yves Kervern, Jean-Louis Le Moigne, Edgar Morin). – Avertissement, pp. 1-20 ; Ouverture, pp. 5-9 ; Notes et bibliographies en fin de communications ; Les auteurs, pp. 451-454 ; Les participants, pp. 455 ; Table des matières, pp. 457-458.

F. F.

 

Aucun article référencé.

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Jeudi 15 avril 2021