F. F.

/>
Logo Sips
Accueil

Abécédaire

Recherche

Intranet

Contact

Système d'information en philosophie des sciences

Logo Sips
ImprimerEnvoyer le lien

ARTICLE

Le concept de vérité en physique

  • Pages : 221 à 251
  •  
  • Support : Document imprimé
  •  
  •  
  • Date de création : 22-04-2013
  • Dernière mise à jour : 03-03-2015

Résumé :

Français

[Hans Reichenbach : « Der physikalische Wahrheitsbegriff », Erkenntnis, 2, n° 2-3, 1931, pp. 156-171]. – Ce texte présenté et traduit de l'allemand par Alexis Bienvenu, publié avec l'autorisation du Pr. Maria Reichenbach, est issu d'un exposé prononcé en septembre 1930 à Königsberg à l'occasion du second congrès de Théorie de la connaissance des sciences exactes. Il s'inscrit dans le contexte de l'émergence de la mécanique quantique qui incitait à considérer la probabilité comme un concept cardinal par rapport à ceux de vérité et de causalité. Dans ce texte il s'agit donc pour Reichenbach de redéfinir les notions de vérité et de causalité par rapport à celle de probabilité, ce qui suppose selon lui de réinterroger la nature des opérations fondamentales de la connaissance. – Références bibliographiques, pp. 250-251.

F. F.

 

Résumé :

Français

[Hans Reichenbach : « Der physikalische Wahrheitsbegriff », Erkenntnis, 2, n° 2-3, 1931, pp. 156-171]. – Ce texte présenté et traduit de l'allemand par Alexis Bienvenu, publié avec l'autorisation du Pr. Maria Reichenbach, est issu d'un exposé prononcé en septembre 1930 à Königsberg à l'occasion du second congrès de Théorie de la connaissance des sciences exactes. Il s'inscrit dans le contexte de l'émergence de la mécanique quantique qui incitait à considérer la probabilité comme un concept cardinal par rapport à ceux de vérité et de causalité. Dans ce texte il s'agit donc pour Reichenbach de redéfinir les notions de vérité et de causalité par rapport à celle de probabilité, ce qui suppose selon lui de réinterroger la nature des opérations fondamentales de la connaissance. – Références bibliographiques, pp. 250-251.

F. F.

 
Haut de pageRetour à la page précédente