La thèse de cet article est de soutenir que les solutions qui ont été proposées au problème de la mesure en mécanique quantique (mécanique bohmienne, théorie de Ghirardi-Rimini-Weber, interprétation multi-mondes) partagent une ontologie primitive qu'il faut représenter par un objet mathématique défini dans l'espace à trois dimensions, et non par la fonction d'onde décrite par l'équation de Schrödinger.

F. F.

/>
Logo Sips
Accueil

Abécédaire

Recherche

Intranet

Contact

Système d'information en philosophie des sciences

Logo Sips
ImprimerEnvoyer le lien

ARTICLE

Contre les ontologies de la fonction d'onde : défense des ontologies primitives

  • Pages : 116 à 140
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Originale
  •  
  •  
  • Date de création : 26-03-2013
  • Dernière mise à jour : 27-02-2015

Résumé :

Français

La thèse de cet article est de soutenir que les solutions qui ont été proposées au problème de la mesure en mécanique quantique (mécanique bohmienne, théorie de Ghirardi-Rimini-Weber, interprétation multi-mondes) partagent une ontologie primitive qu'il faut représenter par un objet mathématique défini dans l'espace à trois dimensions, et non par la fonction d'onde décrite par l'équation de Schrödinger.

F. F.

 

Résumé :

Français

La thèse de cet article est de soutenir que les solutions qui ont été proposées au problème de la mesure en mécanique quantique (mécanique bohmienne, théorie de Ghirardi-Rimini-Weber, interprétation multi-mondes) partagent une ontologie primitive qu'il faut représenter par un objet mathématique défini dans l'espace à trois dimensions, et non par la fonction d'onde décrite par l'équation de Schrödinger.

F. F.

 
Haut de pageRetour à la page précédente