Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

COLLECTIF

Les Dispositions en philosophie et en sciences

  • Pages : 266
  • Collection : CNRS Philosophie
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Original
  • Ville : Paris
  •  
  • ISBN : 2-271-06412-0
  •  
  • Date de création : 04-01-2011
  • Dernière mise à jour : 17-10-2015

Résumé :

Français

Les articles réunis dans ce volume ont pour thème la place des dispositions dans l’épistémologie contemporaine et témoignent de la vivacité du débat mené sur cette question dans la métaphysique contemporaine. Le recours aux concepts de disposition et de pouvoir causal est essentiel au discours scientifique. En philosophie des sciences, les dispositions ont été redécouvertes à l’occasion de l’analyse du rôle de l’idéalisation, indispensable à la découverte des lois de la nature. La conception moderne de l’explication scientifique cherche à éviter de postuler des causes comme pouvoirs substantiels, pour cette raison qu’elles ne sont pas accessibles à l’expérimentation. La science moderne substitue la recherche des régularités à la recherche traditionnelle des causes. Désormais, l’explication scientifique est conçue selon le modèle de l’intégration d’un phénomène dans une régularité. Mais les régularités nomologiques qui correspondent aux lois de la nature sont rarement accessibles directement à l’observation. La découverte de lois suppose par conséquent une “idéalisation”, une simplification qui se justifie par la possibilité de retourner aux situations réelles dans un second temps. Chacune de ces lois s’applique donc, non pas aux phénomènes réels, mais à des phénomènes ayant lieu dans des circonstances idéales. Une telle réflexion permet de suggérer que les lois de la nature ne s’appliquent pas aux objets réels mais aux “dispositions” de ces objets. Le concept de disposition présente également l’intérêt de justifier l’usage du concept de causalité au sens humien d’instance d’une régularité. – Partie I, «La métaphysique des dispositions et des pouvoirs causaux»; – Partie II, «Dispositions et pouvoirs causaux dans les sciences». M.-M. V.

 

Articles :

pages 29 à 52

Dispositions et contrefactuels. De Carnap aux enfants et petits-enfants de Goodman

SCHMITZ François

pages 53 à 66

L’espace comblé

MUMFORD Stephen

pages 67 à 87

Dispositions et essences

TIERCELIN Claudine

pages 89 à 106

Attribuer des dispositions

JANSEN Ludger

pages 107 à 116

Possibilité conditionnelle

GNASSOUNOU Bruno

pages 119 à 133

Un champ sémantique étendu pour les dispositions et le rôle fondationnel des pouvoirs causaux

HARRÉ Rom

pages 135 à 146

En quoi une capacité est-elle une disposition ?

CARTWRIGHT Nancy

pages 147 à 173

Les capacités peuvent-elles nous sauver des lois ceteris paribus ?

SCHRENK Markus

pages 175 à 194

Lois, exceptions et dispositions

KISTLER Max

pages 195 à 219

Dispositions, propriétés relationnelles et monde quantique

DORATO Mauro

pages 221 à 233

Les chaleurs spécifiques des corps sont-elles des dispositions ?

BARBEROUSSE Anouk

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Dimanche 17 octobre 2021