Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

THÈSE

Actualité et continuité : éléments pour une ontologie de l'espace-temps

Thèse de doctorat : Philosophie : Université de Nice Sophia-Antipolis : 2004, sous la direction de Jean-François Mattéi

  • Année : 2004
  • Pages : 320
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Ville : [s.l.]
  •  
  •  
  • Date de création : 19-10-2012
  • Dernière mise à jour : 19-10-2012

Résumé :

Français

La théorie de la Relativité a introduit le concept d'espace-temps, qui lui-même oblige à adopter une nouvelle vision du monde. Les concepts d'espace et de temps, même s'ils entrent dans la composition de l'espace-temps, ne peuvent le décrire complètement. L'espace-temps présente deux caractéristiques principales. Il remplit d'abord une fonction indexicale, qui permet de considérer tout objet ou événement comme le centre d'un repère spatio-temporel, ouvrant sur une perspective singulière sur l'univers. Mais l'espace-temps doit aussi être conçu comme un milieu physique : sa structure est localement altérée par la matière, et les phénomènes physiques ne se déroulent pas de la même manière au voisinage de deux masses différentes. On doit donc admettre une infinité de repères indexicaux, mais aucun cadre général universel et spatio-temporel ne peut les prendre tous en charge. Cette étude vise à produire de nouvelles catégories pour y remédier. Sur un nouveau cadre général formel adapté, toutes les propriétés ontologiques et relations de l'espace-temps peuvent apparaître, rendre cohérentes toutes les perspectives singulières. – Bibliographie, pp. 300-315 ; Index.

Anglais

The concept of space-time, set up in the theory of Relativity, implies a new representation of the world. Though it is constructed by both space and time, the general concepts of space and time cannot succeed in describing it totally. Two major features characterize it. First, it has an indexical function, that permits a conception of space-time as a coordinated framework referring to a particular object or event. Its indexical function leads to a singular perspective on the universe. Secondly, space-time also has to be seen as a physical medium. Since it is locally distorted by matter, physicals phenomena do not have the same behaviour in the neighbourhood of two different masses. An infinity of indexical frameworks has to be admitted, but the transposition among those frameworks is far from easy, for there is no universal, spatiotemporal point of view. New categories are needed. This study provides such a new perspective. A general and formal background is built up, upon which ontological properties and relations of space-time can be developed. So, each singular perspective is coherent with all of the others ones. – References, 300-315 ; Index.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Samedi 23 octobre 2021