Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

ARTICLE

Quand la chimie interroge l'origine du vivant

  • Pages : 179 à 221
  •  
  • Support : Document électronique
  • Edition : Originale
  •  
  •  
  • Date de création : 08-10-2012
  • Dernière mise à jour : 02-03-2015

Résumé :

Français

Question philosophique et historique, l’origine de la vie est aussi fondamentale pour la chimie qui représente certainement l’échelle d’organisation où s’amorce la différence entre matière inanimée et matière vivante (cette dernière ne pouvant plus être simplement identifiée à la matière organique). Si le vivant échappe à toute définition exhaustive, ses caractéristiques chimiques et ses bases moléculaires représentent autant de pistes pour tenter de cerner son origine dans une approche scientifique où l’évolution chimique est l’hypothèse la plus solide. Cependant, en tant que phénomène historique l’apparition du vivant échappe en partie à la chimie, qui doit se contenter de proposer des scénarios faute de disposer d’archives exploitables ; surtout le temps de la chimie (science statistique) n’est pas le temps de l’histoire. Pour dépasser ce paradoxe apparent, et aussi pour savoir appréhender des aspects propres au vivant (complexité, dynamique, autoreproduction, auto-organisation, structures multi-échelles, etc.), la chimie doit en quelque sorte sortir d’elle-même et s’allier à d’autres sciences pour devenir chimie systémique, trouvant là une occasion de (re)devenir « histoire naturelle ». L. B.

Anglais

Besides a philosophical and historical question, the origin of life is also a fundamental one for chemistry, as it is certainly the organisation level wherethe difference initiates beween inanimate and living matter (meanwhile the latter can no longer be simply identified to organic matter). Although life is beyondany exhausting definition, its chemical features and molecular bases provide as many insights to attempt to search for its origin within the scope of a scientific approach, where molecular evolution is the most consistent hypothesis. However, as an historical phenomenon the emergence of life partly eludes chemistry, the latter is only able to propose scenarios since archives are missing ; moreover, time is different in chemistry (statistical science) than in history. To overcome this apparent paradox, and to be able to catch features specific of life (e.g. complexity, dynamics, self-reproduction, self-organisation, multi-scale structures…), chemistry somehow needs to get out of itself and to cooperate with other scientific fields, so as to become ‘systems chemistry’, thus getting an opportunity to be (again) natural history. L. B.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Samedi 04 décembre 2021