Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

ARTICLE

Une chimie non matérialiste est-elle possible?

L'interprétation phénoméniste de la chimie selon Berkeley

  • Pages : 63 à 85
  •  
  • Support : Document électronique
  • Edition : Originale
  •  
  •  
  • Date de création : 08-10-2012
  • Dernière mise à jour : 02-03-2015

Résumé :

Français

Dans ce chapitre, l'auteur examine de façon critique la philosophie de la chimie proposée par Berkeley, étant donnée sa réfutation de l’existence d’une substance matérielle. La position de Berkeley permet de distinguer trois formes de matérialismes : un matérialisme méthodologique (l’explication en chimie ne doit reposer que sur des causes chimiques), un matérialisme ontologique (la chimie suppose l’existence d’une substance corporelle) et un matérialisme métaphysique (tout ce qui existe, y compris l'âme, relève de la connaissance chimique). Pour Berkeley, seule la première forme de matérialisme est légitime et l’on ne peut s’appuyer sur elle pour justifier les deux autres. Et même si l’on peut douter que Berkeley réussisse réellement à fonder la chimie, son analyse montre que les matérialismes ontologique et a fortiori métaphysique ne peuvent directement se prévaloir de la chimie au XVIIIe siècle. L. P.

Anglais

The aim of the paper is to examine from a critical point of view Berkeley’s philosophy of chemistry, given his refutation of the existence of a material substance. This helps to distinguish three kinds of materialism : a methodological materialism (explanation in chemistry should rest only on corporeal causes), an ontological materialism (chemistry supposes the existence of a material substance), a metaphysical materialism (everything that exists, including soul, is material and can be accounted for from a chemical point of view). According Berkeley, the only legitimate materialism is the first one. The two others do not necessarily follow from it. Even if it can be doubted that Berkeley succeeds in grounding chemistry, his arguments show that the ontological materialism and a fortiori the metaphysical ones cannot be directly deduced from the bare existence of a chemical science whichwould presuppose them as its grounds in the XVIIIth century. L. P.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Mercredi 08 décembre 2021