Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

MONOGRAPHIE

Les Scientifiques. Entre pouvoir et savoir

  • Pages : 441
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Original
  • Ville : Paris
  •  
  • ISBN : 2-226-17108-8
  •  
  • Date de création : 04-01-2011
  • Dernière mise à jour : 17-10-2015

Résumé :

Français

Etude sur l'évolution et la nature des différents rôles que les scientifiques exercent dans la société aujourd'hui. Sans prétendre rendre compte de toute la communauté scientifique, puisque celle-ci n’existe qu’en tant qu’Idée de la raison, l'auteur démontre comment la professionnalisation et l'industrialisation de la science ont entraîné un comportement contradictoire du scientifique. Utiles et féconds, ces rôles peuvent se révéler dangereux, voire criminels. L’enjeu majeur de ce livre se résume alors dans cette question : y a-t-il encore place pour une science “citoyenne” ? – Partie I, «Naissance et développement d’une profession» : 1, L’aube des laboratoires (Les précurseurs du scientifique; Sciences de la nature et sciences sociales; Le laboratoire, lieu de travail; Histoire et culture; De la vocation au métier); 2, Du village à la grande ville scientifique (L’étape de l’institutionnalisation; D’une institution à l’autre; L’étape de la professionnalisation; L’université au service de la science; L’essor des sciences appliquées; L’étape de l’industrialisation; Recherche industrialisée et technologie; Le temps de loisir de la recherche); 3, Le parcours du combattant (La guerre des Deux-Roses; Servitude et grandeur de la publication; Entre vraie et fausse science; La multiplication des fraudes; La constance du jardinier; Le désir de clone humain); 4, L’idéal de la cité scientifique (Une institution auto-normée; L’exode des cerveaux; Science et démocratie; Les jeux Olympiques de la science); 5, L’horizon de l’utilité (Scientométrie et bibliométrie; La communauté scientifique; De la sociologie à l’économie; L’économie du savoir; Catastrophe et utilitarisme; Soutenir la recherche fondamentale); 6, L’entrée en politique (Science et politique; Une relation ambiguë; L’affaire Galilée; La science et la foi; Préhistoire des politiques de la science; Premiers pas de la science partisane); 7, Les dérives de la science politisée (Les fièvres nationalistes; Science prolétarienne et science bourgeoise; L’affaire Lyssenko; Science aryenne et science juive; La campagne contre Heisenberg). – Partie II, «Les chercheurs au péril de l’histoire» : 8, L’eugénisme : histoire d’un fantasme (La banque du sperme; La pente glissante; Le modèle de l’élevage animal; Nature et culture : le point de passage; L’invasion des barbares; Enfin Galton vint); 9, Science et législations (Les stérilisations forcées; À l’assaut des tares sociales; Les anthropologues en guerre; Eugénisme et féminisme; L’eugénisme sous Vichy; Deux Nobel militants; L’exception française); 10, Triomphe de la biocratie (Une veillée d’armes; L’eugénisme sous Weimar; En quête de l’aryen parfait; L’extermination des tarés; La banalité de la science); 11, La découverte du péché (La grande innovation; La fin de l’innocence; Profil d’un grand mélancolique; “Je suis devenu la mort”); 12, La superbombe en question (Un risque pour la sécurité; Comment va le ciel; L’expertise et la conviction; Nécessairement un mal; Entre Éros et Thanatos; Une communauté du déni); 13, Le paradoxe de Sakharov (Guerriers et victimes; L’élite scientifico-technique; De l’expiation à la rédemption; Le complexe du délice technique; Science et droits de l’homme; Dotés et non dotés; Les donneurs de leçons); 14, Le terrorisme d’État (Le grand écart; La métaphore de Tchernobyl; Un prix Nobel parmi d’autres; La scène primitive; Ceux qui disent non); 15, La quête du Graal (La nouvelle croisade; Le théâtre du fantasme; Du bon sauvage au bon gène; Faute de contemplation; Le royaume des chimères; La machine porteuse; Le programme baconien); 16, Le grand schisme (La figure de la vaccine; Les fantasmes du nanomonde; Pouvoir n’est plus savoir; La fabrique de l’homme nouveau; Une épistémologie civique). – Conclusion : Vérité et justice; Savoir et déraison; Science et barbarie. M.-M. V.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2022.
Dernière mise à jour : Samedi 29 janvier 2022