Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

MONOGRAPHIE

Évolution du cerveau et création de la conscience : à la recherche de la vraie nature de l'homme

  • Année : 1992
  • Éditeur : Fayard
  • Pages : 360
  • Collection : Le Temps des sciences
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Traduction de l’anglais
  • Ville : Paris
  •  
  • ISBN : 2-213-02692-0
  •  
  • Date de création : 04-01-2011
  • Dernière mise à jour : 17-10-2015

Résumé :

Français

Sir John Eccles est reconnu comme l'un des grands neurologues du XXe siècle. Il a contribué de façon décisive à l'accroissement des connaissances concernant notre cerveau. Ses travaux ont débouché sur la découverte des processus chimiques responsables de la propagation de l'influx nerveux - découverte qui lui a valu le prix Nobel de médecine en 1964. Alors qu'il n'y a eu jusqu'ici que très peu de tentatives pour décrire l'évolution des différentes zones du cerveau depuis les pongidés jusqu'à l'homme, Sir John Eccles nous présente la. reconstitution la plus détaillée possible, en fonction de nos connaissances actuelles, de cette étape essentielle de nos origines. Il montre comment se sont développées les structures neuronales nécessaires pour permettre la bipédie, le langage, l'expression des émotions, l'apprentissage. En parcourant diverses séries de faits neurophysiologiques et paléontologiques, nous accédons à une vision interdisciplinaire de la genèse de l'espèce humaine. – L'auteur aborde ensuite la question de la nature de la conscience humaine, et développe à ce sujet une hypothèse révolutionnaire. Selon lui, les découvertes neurologiques récentes ne s'opposent pas, loin de là, à l'existence d'une conscience indépendante du cerveau. Seulement, celle-ci ne serait pas, comme dans l'ancienne vision dualiste, totalement séparée du corps, elle interviendrait sur les constituants des synapses du cerveau pour influencer les événements en cours. La physique quantique nous montre que de telles influences peuvent exister sans violer les lois connues de la matière et de l'énergie. La description de ce modèle de la conscience constitue la deuxième grande originalité de cet ouvrage qui s'achève sur les conclusions philosophiques que l'on peut tirer de la validité d'un tel modèle. M.-M. V.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2022.
Dernière mise à jour : Samedi 26 novembre 2022