Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

MONOGRAPHIE

Entre Dieu et Darwin

Le concept manquant

  • Pages : 340
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Original
  • Ville : Paris
  •  
  • ISBN : 978-2-86645-704-4
  •  
  • Date de création : 07-12-2011
  • Dernière mise à jour : 30-12-2015

Résumé :

Français

Si la question centrale posée dans ce livre est bien celle, massive, de savoir ce qu'est la vie, la réponse formulée par l'auteur est indissociable d'une thèse, étayée tout au long de l'ouvrage. Cette thèse est en réalité l'énoncé d'une théorie du concept au sens strict, c'est-à-dire un discours dont le propos est de définir la modalité du rapport qui lie ce qui est (le quoi et le comment de la réalité) à ce qu'on en dit (les concepts) : la théorie intermédiaire qui permet d'articuler l'ontologie à la gnoséologie. Cette théorie est mise à l'épreuve à travers l'étude de cette réalité au fond incompréhensible : la vie, concept manquant (comme le sous-titre du livre l'exprime) parce que réalité manquée par des théories explicatives qui tentent d'en saisir l'être au moyen de concepts qui lui sont extérieurs : Dieu, la conscience, la force, la finalité, la matière, etc. (chap. 1 : « Définition de la vie »). «L'incompréhension à laquelle nous sommes acculés ne trouverait-elle pas sa source dans la nécessité où nous serions, pour expliquer la vie, d'utiliser des concepts qui ne sont pas faits pour elle ?» (p. 10) Les théories explicatives où sont mobilisés ces concepts sont au nombre de cinq : le théisme (chap. 2 : « L'inconcevabilité de la finalité biologique ») ; le vitalisme (chap. 3 : « La réalité de la finalité biologique ») ; le mécanisme réductionniste (chap. 4 : « La finalité généralisée ») ; la sélection naturelle (chap. 5 : « Le hasard ») ; le matérialisme (chap. 6 : « Conscience et matière »). Qu'est-ce que la vie ? Selon la thèse de l'auteur, le concept de vie ne peut être qu'un « concept bricolé » (p. 11), et la compréhension de la vie, qu' « un bricolage de l'esprit » (p. 336). Ce qui n'empêche pas la science biologique d'être efficace, mais au contraire, contribue fortement à son progrès (chap. 7 : « La vie, concept bricolé »).

F. F.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Dimanche 01 août 2021