Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

MONOGRAPHIE

Questions de forme

Logique et proposition analytique de Kant à Carnap

  • Année : 1986
  • Éditeur : Fayard
  • Pages : XXVIII-504
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Original
  • Ville : Paris
  •  
  • Institution : Centre national des lettres
  • ISBN : 2-213-01844-8
  •  
  • Date de création : 19-06-2011
  • Dernière mise à jour : 19-06-2011

Résumé :

Français

Ce travail, dont la traduction américaine paraît en 1989 (Questions of form : logic and the analytic proposition from Kant to Carnap. Minneapolis : University of Minnesota Press, c1989. Trad. par Anastasios Albert Brenner), montre le réseau de contraintes conceptuelles de niveaux divers dans lequel les catégories logiques sont prises. Dans cet essai de topique comparative, le choix du concept d'analyticité sert l'hypothèse directrice consistant à soutenir le caractère fondamentalement rationaliste de la distinction entre propositions analytiques et synthétiques. Une des idées les plus révolutionnaires et les plus contestées du Cercle de Vienne est que la philosophie ne traite pas d'objets connus a priori, ni de contenus d'expérience donnés, mais de formes de discours. Tous les énoncés philosophiques sont donc analytiques, comme ceux de la logique et des mathématiques, et leur validité dépend uniquement des règles logiques du langage utilisé. L'importance donnée, dès lors, aux propositions analytiques afin de penser la philosophie – mais également ce qui fait l'unité de la science – prend tout son relief quand on se souvient que Kant avait cru devoir confiner les jugements analytiques à de simples produits de la pensée d'entendement, c'est-à-dire d'une dimension classificatoire mais stérile de la cognition. L'ouvrage prend la mesure de cette révolution en montrant comment, de Kant à Bolzano et Frege, de Frege à Carnap, la logique formelle étend sa juridiction au point de battre la logique transcendantale sur son propre terrain. La mise en parallèle des définitions successives du concept d'analyticité, réinscrites dans le système dont chacune dépend, conduit à une écriture originale de l'histoire de la philosophie qui devient une «topique comparative» : reconstruction des arguments et analyse des conditions particulières de leur acceptabilité. – Section I, Kant et ses “devanciers”; – Section II, La rénovation bolzanienne de l'analyticité; – Section III, Frege et l'hypothèse de l'analyticité; – Section IV, Les stratégies fondationnelles de Rudolf Carnap.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Lundi 06 décembre 2021