Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

ARTICLE

Les fondements épistémologiques de la classification biologique

  • Pages : 161 à 203
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Original
  •  
  •  
  • Date de création : 19-03-2011
  • Dernière mise à jour : 28-02-2015

Résumé :

Français

Il est un thème périodiquement abordé en sciences : les énoncés de connaissances revendiqués par les scientifiques doivent être aussi dépourvus d'erreurs que possible. L'un des moyens proposés afin de libérer la science de toute erreur est que les scientifiques commencent leurs recherches par des observations libres de toute théorie et ne s'en détachent, s'il le faut, qu'avec discernement. En systématique, ce point de vue a caractérisé la philosophie générale proposée par les phénéticiens et une branche du cladisme. L'auteur défend l'idée que la science en général et la systématique en particulier ne doivent pas être conçues selon un ordre temporel prédéterminé. La classification est un échange entre l'observation et la théorie, chacune informant l'autre. Des classifications libres de toute théorie sont impossibles et, même si elles étaient possibles, elles ne seraient pas souhaitables. La structure n'est en aucun sens antérieure au processus et vice versa. Toutefois, nombre d'objections émises contre les méthodes taxinomiques prédominantes sont pertinentes, si elles sont interprétées comme des conseils heuristiques plutôt que comme des énoncés de philosophie générale.

Anglais

A recurrent theme in science is that the knowledge claims which scientists make must be as error-free as possible. One way that has been suggested to make science error-free has been for scientists to begin their investigations with theory-free observations and to depart from them, if at all, only judiciously. In systematics, this theme has characterized the global philosophies proposed by the pheneticists and one branch of cladism. In this paper, D. Hull argues that science in general and systematics in particular cannot be carried on in any predetermined temporal order. Classification is an interplay between observation and theorizing, each informing the other. Theory-free classifications are impossible and even if possible would be undesirable. Pattern is in no significant sense prior to process, and vice versa. However, many of the objections raised to prevalent taxonomic methodologies, if interpreted as heuristic advice rather than as global philosophical pronouncements, have some point.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Mercredi 20 octobre 2021