Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

MONOGRAPHIE

Husserl et Galilée. Sur la crise des sciences européennes

  • Année : 2004
  • Éditeur : Vrin
  • Pages : 240
  • Collection : Bibliothèque d’Histoire de la Philosophie
  • Nombre de volumes : 1
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Original
  • Ville : Paris
  •  
  • ISBN : 2-7116-1728-9
  •  
  • Date de création : 25-01-2011
  • Dernière mise à jour : 07-12-2011

Résumé :

Français

La science mathématique de la nature est l’héritière de la theoria grecque dont Galilée représente l’aboutissement. Ce glissement s’est opéré, d’après Husserl, en plusieurs étapes : – idéalisation géométrique, – mathématisation indirecte des qualités, – induction savante, – opérations aveugles de calcul. Depuis Galilée, nous croyons en un monde exact, mathématisable sans reste, mais sous lequel un monde d’idées a été glissé par en-dessous, substitué au monde de l’expérience. La confusion, selon Husserl, a commencé avec l’art géométrique, la science mathématique de la nature devenant pure technique de calcul prédictif et se posant comme l’héritière abusive de la theoria grecque, qui a façonné et défini l’Europe comme entité spirituelle. Une enquête historique confirme-t-elle le récit de Husserl ? Comment, à travers ses travaux sur les nombres, sur l'espace, sur l'objectivité, Husserl en est-il arrivé à ce diagnostic ? Comment comprendre la reprise de sens - Besinnung - que propose Husserl ? – Sommaire : – La crise de l'Europe; – Les étapes de la science moderne; – La Krisis et l'histoire des sciences; – Chemins vers la Krisis; – Une autre science ?

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2022.
Dernière mise à jour : Vendredi 02 décembre 2022