Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

ARTICLE

Épistémologie et philosophie dans les années 30. Promesses et hésitations

  • Pages : 23 à 37
  •  
  •  
  •  
  • Date de création : 04-01-2011
  • Dernière mise à jour : 04-01-2011

Résumé :

Français

Cet article dresse un tableau de l’épistémologie française dans l’entre-deux-guerres et entend mettre en évidence l’importance et l’originalité de la pensée française des années trente, trop sous-estimée depuis la guerre. L’auteur propose de lire Meyerson dans le contexte de la réflexion, si centrale, sur les rapports entre les sciences et la philosophie. Se distinguant à la fois du positivisme logique et de la phénoménologie, refusant d’admettre un clivage essentiel entre science et philosophie, Meyerson aurait néanmoins cherché à défendre le plein droit de la philosophie comme un champ sui generis de savoir. C’est à la philosophie ou, plus précisémént, à l’épistémologie, qu’incombe la tâche de proposer un nouveau réalisme, et une vue des sciences en tant que projet général de la raison, irréductible à ses multiples configurations disciplinaires, sociales, institutionnelles, etc.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Samedi 23 octobre 2021