Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

MONOGRAPHIE

La Philosophie des sciences au XXe siècle

  • Pages : 353
  • Collection : Champs
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Original
  • Ville : Paris
  •  
  • ISBN : 2-08-083002-3
  •  
  • Date de création : 04-01-2011
  • Dernière mise à jour : 14-10-2015

Résumé :

Français

Privilégiant les interactions entre la philosophie des sciences et la métaphysique, la philosophie de l’esprit et les sciences cognitives, l’ouvrage a pour but de présenter, dans un ordre logique plutôt que chronologique, les principaux problèmes aujourd’hui en débat dans le domaine de la philosophie des sciences. La thèse est que le rapport de la philosophie aux sciences n’est pas un rapport d’extériorité. Loin d’être en rupture avec l’activité scientifique, la pensée philosophique la prolonge de façon critique et réflexive. La philosophie des sciences du XXe siècle est ainsi une philosophie “scientifique” des sciences, qui adopte des exigences de rigueur et une démarche méthodologique analogues à celles à l’œuvre dans la science elle-même. – Chap. I, Le fondement empirique (L’idée d’un fondement certain de la science et le Cercle de Vienne; Les trois thèses de Carnap; Les réfutations de Neurath; La nouvelle position de Carnap; Conclusion); – Chap. II, Le problème de l’induction (Inférences inductives et déductives; L’appel aux lois de la nature; Les émeraudes “vleues” de Goodman; Le paradoxe de la confirmation de Hempel; Le paradoxe des règles selon Wittgenstein et Kripke; Quelques tentatives récentes pour résoudre le problème de l’induction); – Chap. III, La connaissance incertaine (La science, monde de certitude et de nécessité ?; La mise en théories du hasard; Le modèle laplacien de la connaissance scientifique; Le modèle bayesien du raisonnement scientifique); – Chap. IV, Les lois de la nature (Qu’est-ce qu’une loi ?; Confirmation, explication, conditionnels contrefactuels; Détermination de la nomicité en fonction des théories scientifiques existantes; L’approche réaliste); – Chap. V, Explication et causalité (L’explication déductive-nomologique; Précédence temporelle de l’explanans sur l’explanandum ?; Explication et prédiction; Explications non causales; Épisodes explicatifs; Approches nouvelles de la causalité; Explications statistiques et causalité probabiliste); – Chap. VI, La mise à l’épreuve du monde (Expérience et connaissance : la perspective traditionnelle; Critiques de la perspective traditionnelle; Harvey et la circulation sanguine; Le seau de Newton; La place des expériences dans l’argumentation scientifique); – Chap. VII, La dynamique de la science (D’une théorie à l’autre; Une évolution tourmentée; Comment faire la science de la science ?; La phobie de l’illusion rétrospective; Changement scientifique et vérité); – Chap. VIII, Pour une approche cognitive des sciences (De l’épistémologie naturalisée à la philosophie des sciences naturalisée; L’observation et l’hypothèse de la modularité; Confiance, communication et rationalité; Changement conceptuel et développement cognitif); – Chap. IX, Unité ou pluralité des sciences ? (Science et ontologie; La conception classique de la réduction; Le problème des principes-ponts et la multi-réalisabilité; Physicalisme et survenance; Matérialisme non réductionniste et explication); – Chap. X, Le corps et l’esprit (L’esprit et l’ordinateur; La conception fonctionnaliste des propriétés mentales; Le fonctionnalisme face au problème de la causalité mentale; La modularité de l’esprit, ou le fonctionnalisme en action). M.-M. V.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2022.
Dernière mise à jour : Dimanche 07 août 2022