Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

COLLECTIF

L’Europe des sciences : constitution d’un espace scientifique

  • Pages : VI-440
  • Collection : Science ouverte
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Original
  • Ville : Paris
  •  
  • ISBN : 2-02-032693-0
  •  
  • Date de création : 04-01-2011
  • Dernière mise à jour : 13-10-2015

Résumé :

Français

Ce volume collectif se propose de «saisir d’une manière globale l’histoire et le développement du savoir scientifique dans son espace d’origine, ainsi que l’influence de ce savoir sur l’homogénéisation des sociétés occupant cet espace» (p. 9), afin de palier l’absence d’ouvrage général traitant l’Europe scientifique comme unité intellectuelle au cours des siècles. L’originalité d’une telle approche se manifeste à trois niveaux : – utilisant la connaissance renouvelée des sources antiques et médiévales, elle donne à comprendre la complexité de la révolution scientifique européenne ; – reposant sur la conception moderne de la science comme activité sociale, elle met l’accent sur le lien entre les connaissances scientifiques et leurs modes de production ; – procédant d’une vision large de l’Europe, elle considère des régions (Russie, péninsule Ibérique, pays scandinaves, Balkans) jusqu’ici négligées. – La première Partie, «La construction de la science européenne», en examine d’abord la genèse depuis l’Antiquité, dans ses lieux et dans ses contenus (Gérard Simon, “La science grecque”), jusqu’à ce que l’ensemble des études et travaux grecs et arabes constitue un champ homogène de savoirs qui s’étendra jusqu’à la fin du Moyen Âge (Michèle Gally et Michel Assimakopoulos, “L’espace européen de la pensée médiévale”). Cette large perspective historique rend alors possible une meilleure compréhension de la spécificité de ce phénomène strictement européen que constitue l’apparition de la nouvelle conception du savoir, la «science classique», développée au cours de la deuxième moitié du XVIe siècle (H. Floris Cohen, “Les raisons de la transformation et la spécificité européenne”). Cette transformation repose en particulier sur une conception renouvelée du cosmos (Jean Seidengart, “La destruction du cosmos aristotélicien de Copernic à Newton”), ainsi que sur une généralisation des procédures expérimentales et de la mathématisation des phénomènes de la nature (Michel Blay, “La mathématisation de la nature”). Dès lors, les grandes disciplines (mécanique, électricité) se constituent (Giorgio Israel, “L’idéologie de la toute-puissance de la science. La constitution des champs disciplinaires”). Corrélativement à cette transformation, on observe une réorganisation des modes de production des savoirs, avec l’apparition d’un nouveau type de savant et de nouvelles formes d’organisation de la science (Marco Beretta, “Institutionnalisation et professionnalisation”), le développement des congrès et de la presse internationale (Hélène Gispert, “Les journaux scientifiques en Europe”). – La Seconde Partie de l’ouvrage est consacrée aux raisons et aux modalités de «L’extension de l’espace scientifique européen», – en Russie (article de Yakov M. Rabkin et Sumitra Rajagopalan), – dans la péninsule Ibérique (Antonio Ten), – les pays scandinaves (Sven Widmalm), – les Balkans (Efthymios Nicolaïdis), – l’Europe centrale, l’exemple de la Hongrie (Gábor Palló). – Bibliogr. Sélectives ; – Index pp. 425-437. M.-M. V.

 

Articles :

pages 17 à 35

La science grecque

SIMON Gérard

pages 37 à 47

L’espace européen de la pensée médiévale

GALLI Michèle, ASSIMAKOPOULOS Michel

pages 51 à 94

Les raisons de la transformation et la spécificité européenne

COHEN H. Floris

pages 95 à 113

La destruction du cosmos aristotélicien de Copernic à Newton

SEIDENGART Jean

pages 115 à 134

La mathématisation de la nature

BLAY Michel

pages 135 à 161

L’idéologie de la toute-puissance de la science. La constitution des champs disciplinaires

ISRAËL Giorgio

pages 165 à 190

Institutionnalisation et profesionnalisation

BERETTA Marco

pages 191 à 211

Les journaux scientifiques en Europe

GISPERT Hélène

pages 215 à 262

Les sciences en Russie : entre ciel et terre

RABKIN Yakov M.

pages 263 à 318

La péninsule Ibérique

TEN Antonio

pages 319 à 351

L’espace scientifique scandinave

WIDMALM Sven

pages 353 à 400

Les Balkans

NICOLAÏDIS Efthymios

pages 401 à 423

Diffusion des sciences en Europe centrale : l’exemple de la Hongrie

GABOR Pallo

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Samedi 23 octobre 2021