Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

COLLECTIF

D’une science à l’autre : des concepts nomades

  • Pages : 392
  • Collection : Science ouverte
  •  
  • Support : Document imprimé
  • Edition : Original
  • Ville : Paris
  •  
  • ISBN : 2-02-009801-6
  •  
  • Date de création : 04-01-2011
  • Dernière mise à jour : 13-10-2015

Résumé :

Français

Le propos est d’étudier le rôle des concepts dans les opérations qui constituent le champ scientifique contemporain. Pourquoi certains concepts scientifiques connaissent-ils une vie nomade, «d’une science à l’autre» ? Que deviennent-ils lorsqu’ils passent d’une science «dure» à une science «molle», ou inverseemnt ? Conservent-ils le même sens ? Contribuent-ils à unifier le champ des sciences ou bien le compliquent-ils ? Les articles qui composent ce livre constituent un faisceau d’explorations visant non pas à réduire les pratiques scientifiques à des pratiques sociales parmi d’autres, mais à faire vivre la question de ce qu’est et de ce que peut la science, «telle qu’elle est sans cesse reprise, discutée, réinventée par les scientifiques eux-mêmes». – Les articles sont distribués en trois parties : la première (I. «Grandes manœuvres») approche des opérations de propagation d’un type singulier, qui portent sur la question de la scientificité, sur l’homogénéité du champ scientifique comme tel. Il s’agira de «durcir» un champ, d’affirmer son autonomie et sa capacité à juger et à distribuer les phénomènes, afin de rendre possible une «capture» généralisée où le spécialiste peut devenir un expert polyvalent; – la deuxième partie (II. «Les éclats de la diversité») envisage des concepts qui jouent moins sur des définitions abstraites de la scientificité que sur les rapports qui peuvent ou non s’établir entre objets distincts. La diversité phénoménale apparaît moins comme un obstacle à la propagation que comme un facteur d’éclatement des démarches. Cette non-clôture des controverses ouvre à la question du sens, celui que tente d’imposer toute organisation conceptuelle; – la dernière partie (III. «Le sujet de l’objet») interroge le double sens de la «passion», passion de la connaissance objective, mais aussi passion du sens. Elle soulève ainsi la question des rapports enchevêtrés de ce qui est censé s’opposer : l’objet et le sujet de la connaissance. M.-M. V.

 

Articles :

pages 35 à 67

Corrélation. Le concept pirate

VEUILLE Michel

pages 68 à 87

Loi et causalité

GUTSATZ Michel

pages 88 à 118

Le paradigme du calcul

LÉVY Pierre

pages 119 à 159

Problème. Une clé universelle ?

ANDLER Daniel

pages 169 à 197

Sélection/concurrence. Gènes et capital : même combat

GUTSATZ Michel, HERLAND Michel

pages 198 à 218

Sélection naturelle. Passerelles conceptuelles entre l’ordre immobile et l’incertain

VEUILLE Michel

pages 219 à 243

Ordre

STENGERS Isabelle, BAILLY Francis

pages 244 à 265

Organisme

GAILL Françoise

pages 266 à 300

Comportement. Une réalité en quête de concept

GERVET Jacques

pages 307 à 330

Normes. Les rapports difficiles du rationnel et du normatif

LIVET Pierre

pages 331 à 351

Complexité. Effet de mode ou problème ?

STENGERS Isabelle

pages 352 à 373

Transert. Passage à la limite

DAVOINE Françoise, GAUDILLIÈRE Jean-Max

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Mardi 07 décembre 2021