Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

ARTICLE

Du “moi dissous” à la méthode scientifique. De la reconstruction de l’égologie

  • Pages : 141 à 154
  •  
  •  
  •  
  • Date de création : 04-01-2011
  • Dernière mise à jour : 04-01-2011

Mots-clés :

Résumé :

Français

Quand Mach découvrit kant, ce fut un choc mais aussi un scandale philosophique. Rien ne lui parut en effet plus illusoire que la “conscience” d’une synthèse par laquelle Kant expliquait la possibilité de la connaissance. Ce fut aussi une crise lui révélant la “dissolution” du moi, son “insauvabilité”. Si cette dissolution inspira à certains artistes le principe de l’impressionisme, elle fut aussi le point de départ d’un principe méthodologique sans précédent pour la science : celui des “sensations élémentaires” dont Mach faisait la base de sa conception moniste de la connaissance, mais aussi Wittgenstein qui, dans son Tractatus, élabora le “solipsisme” à partir de la thèse de l’irreprésentabilité du sujet en analogie avec celle de l’œil.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2022.
Dernière mise à jour : Mercredi 17 août 2022