Système d’information en philosophie des sciences
Information system on philosophy of science

ImprimerEnvoyer le lien

MONOGRAPHIE

Le Matérialisme rationnel

Résumé :

Français

Entre la connaissance commune et la connaissance scientifique, la rupture paraît si nette que ces deux types de connaissance ne sauraient avoir la même philosophie. L'empirisme est la philosophie qui convient à la connaissance commune. Au contraire, la connaissance scientifique est solidaire du rationalisme et, qu'on le veuille ou non, le rationalisme est lié à la science, le rationalisme réclame des buts scientifiques. Par l'activité scientifique, le rationalisme connaît une activité dialectique qui enjoint une extension constante des méthodes. On voit ainsi à l'œuvre dans cet ouvrage une «phénoménotechnique» qui construit ses multiples substances en éliminant progressivement l'irrationnel. Souligner l'engagement de pensée qui se manifeste dans cette activité, telle est la volonté de Bachelard inscrite dans son projet général d'attirer «l'attention des philosophes sur le caractère spécifique de la pensée et du travail de la science moderne». – Introduction: Phénoménologie et matérialité. I. Le rationalisme arithmétique de la matière sous des formes prématurées; II. Le paradoxe du matérialisme des philosophes. De la généralité à la spécificité. De l'homogénéité à la pureté; III. La systématique moderne des corps simples; IV. Le matérialisme composé; V. Les liaisons doubles. La mésomérie: VI. Le rationalisme de l'énergie en chimie; VII. Le rationalisme de la couleur. – Conclusion : Connaissance commune et connaissance scientifique. M.-M. V.

 

Haut de page

Retour à la page précédente

Mentions légales © SIPS, 2021.
Dernière mise à jour : Vendredi 03 décembre 2021