Comment
ça
marche ?

Accueil
Recherche avancée

1. Comment effectuer une recherche ?

      1.1. Recherche avec la barre de recherche

            1.1.1. Votre requête est guidée par la suggestion des mots-clés déjà enregistrés dans la base de données (auto-complétion)

            1.1.2. Pour combiner des mots-clés dans une requête, plusieurs possibilités se présentent :

                    1) Opérateur ET : il doit être entré avec le symbole "&" :

                    2) Opérateur OU : il doit être entré avec le symbole "+" :

                    3) Opérateur SAUF : il doit être entré avec le symbole "-" :

      1.2. Recherche avec barre alphabétique

            1.2.1. Cliquez sur une lettre :

            1.2.2. Vous avez la possibilité de faire tourner la boule des mots-clés associés au terme choisi :

            1.2.3. Vous avez aussi la possibilité de cliquer sur un mot-clé :

            1.2.4. Une fois un mot cliqué, un widget apparaît indiquant le nombre de notices indexées par le mot-clé sélectionné :

            1.2.5. En cliquant sur le widget, vous faites apparaître la liste des références bibliographiques indexées par le mot-clé que vous avez sélectionné :

                      Vous avez la possibilité de faire défiler cette liste de références bibliographiques

            1.2.6. Après avoir cliqué sur un résultat de requête, la notice associée à la référence bibliographique sélectionnée s’affiche :

            1.2.7. Vous avez alors la possibilité de faire défiler la notice pour la consulter et lire son contenu

     

      1.3. Recherche simple

            1.3.1. Cliquez sur le bouton accueil :

            1.3.2. Vous avez la possibilité de choisir un critère parmi les critères suivants :

            1.3.3. Cliquez sur le bouton OK ou sur la touche ENTER de votre clavier pour lancer la recherche

            1.3.4. La liste des résultats s’affiche :

                     Vous avez la possibilité de faire défiler et de cliquer sur un résultat de requête

            1.3.5. Une fois que vous avez sélectionné un résultat, la notice associée à cette référence bibliographique s’affiche et vous pouvez la consulter :

            1.3.6. Pour afficher ou masquer le détail des métadonnées de la référence appuyer sur + ou sur – :

      1.4. Recherche avancée

            1.4.1. Entrez une requête dans le ou les champs souhaités

            1.4.2. Votre requête est guidée par la suggestion des termes déjà enregistrés dans la base de données (auto-complétion) :

            1.4.3. Pour sélectionner un item appuyez sur « + » ; pour retirer un item de la recherche appuyez sur « - »

            1.4.4. Pour combiner les termes, sélectionnez les opérateurs que vous souhaitez utiliser dans votre requête :

            1.4.5. Pour lancer votre recherche appuyez sur « Rechercher »

2. Signification des pictogrammes utilisés dans la base de données

      2.1. Un pictogramme par type de document

Monographie


Dictionnaire / Encyclopédie


Collectif


Article


Revue / Périodique


Thèse

3. Possibilités manipulatoires de la sphère

      3.1. Vous pouvez la faire tourner dans tous les sens

      3.2. Vous pouvez la zoomer et la dézoomer

      3.3. Vous pouvez cliquer sur les mots-clés qu'elle présente





Nuage de mots-clés associé à : Proposition analytique
    Logo SIPSPictogramme de Livres
    9
    NOTICES

    Liste des références bibliographiques indexées

    Monographie

    An Introduction to Philosophical Logic

    Anthony C. GRAYLING
    Éditeur : Coéd. The Harvester Press Ltd. / Barnes & Noble Books - 1982


    Monographie

    Pourquoi les mathématiques sont-elles difficiles ?

    Lény OUMRAOU
    Éditeur : Vuibert - 2009


    Article

    La définition bolzanienne de l’analyticité logique

    Edgar MORSCHER

    Sous la direction de Daniel LAURIER
    Dans Philosophiques - 2003


    Article

    Carnap et la logique de la science

    Pierre WAGNER

    Sous la direction de Pierre WAGNER
    Dans Les Philosophes et la science - 2002


    Article

    Quine, la science et le naturalisme

    Sandra LAUGIER

    Sous la direction de Pierre WAGNER
    Dans Les Philosophes et la science - 2002


    Article

    Mathématiques, analyticité et applicabilité. Carnap 1927-1937

    Fabrice PATAUT

    Sous la direction de Pierre WAGNER, Jacques BOUVERESSE
    Dans Mathématiques et expérience. L’empirisme logique à l’épreuve (1918-1940) - 2008


    Article

    Carnap's Relativised A Priori and Ontology

    Paolo PARRINI

    Sous la direction de Michel BITBOL, Pierre KERSZBERG, Jean PETITOT
    Dans Constituting Objectivity. Transcendental Perspectives on Modern Physics - 2009


    Monographie

    Questions de forme : Logique et proposition analytique de Kant à Carnap

    Joëlle PROUST
    Éditeur : Fayard - 1986


    Monographie

    Natural Kinds and Conceptual Change

    Joseph LAPORTE
    Éditeur : Cambridge University Press - 2004


    MONOGRAPHIE

    An Introduction to Philosophical Logic

    • Pages : 300
    • Collection : Harvester studies in philosophy
    •  
    • Support : Print
    • Edition : Original
    • Ville : Brighton, Sussex Totowa, N.J.
    •  
    • ISBN : 0-7108-0421-10-389-
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 02-10-2015

    Résumé :

    Anglais

    This introduction to topics in philosophical logic provides a comprehensive account of the major issues in metaphysics and the philosophy of language as these are dealt with in contemporary philosophy. Each chapter is a self-contained introduction to the subject which it treats, but the book as a whole constitutes a survey of the views of some of the twentieth century’s leading thinkers : Frege, Russell, Wittgenstein, Quine, Strawson, Kripke, Davidson, Dummett, and others. The references constitute an extensive bibliography of the relevant philosophical literature, and throughout the book technical terms and concepts are explained and analysed. – 1. Philosophical logic, the philosophy of logic, philosophy and logic (Notes); – 2. The proposition (Notes); – 3. Necessity, analyticity, and the a priori (Notes); – 4. Existence, presuppositions and descriptions (Notes); – 5. Truth : the pragmatic and coherence theories (Notes); – 6. Truth : the correspondence, Redundancy and semantic theories (Notes); – 7. Meaning, reference, verification and use (Notes); – 8. Truth, meaning, realism and antirealism (Notes); – 9. Some consequences and commitments (Notes). M.-M. V.

     

    MONOGRAPHIE

    Pourquoi les mathématiques sont-elles difficiles ?

    • Pages : VIII-216
    • Collection : Philosophie des sciences
    • Nombre de volumes : 1
    •  
    • Support : Document imprimé
    • Edition : Original
    • Ville : Paris
    •  
    • ISBN : 978-2-7117-2233-4
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-11-2015

    Résumé :

    Français

    Comme les deux côtés d'une même médaille, les mathématiques réunissent deux aspects distincts : d'un côté l'activité technique de mesure et de calcul. Remontant aux Babyloniens et aux Egyptiens, elle fournit leurs outils aux ingénieurs et aux gestionnaires mais n'a pas de dimension théorique. De l'autre, l'activité scientifique qui fut amorcée par les Grecs au VIème siècle avant notre ère (les noms de Thalès et de Pythagore puis ceux d'Aristote et d'Euclide sont bien connus des écoliers) n'a jamais cessé de se développer. Au XXème siècle en France par exemple, le célèbre groupe Bourbaki a proposé l'unification de la logique et de la mathématique. – La question examinée dans ce livre est celle du fondement de la vérité des mathématiques. Sont-elles inscrites dans la nature et indépendantes de l'esprit humain ou bien forment-elles un langage forgé par l'homme ? Selon l'option, la difficulté des mathématiques sera attribuée aux problème traités ou bien aux stratégies intellectuelles de résolution de ces problèmes. – Partie I, Le paralogisme internaliste (– Sur le caractère a priori des mathématiques; – La formulation du paralogisme; – Pour une critique du paralogisme internatiste); – Partie II, La thèse de l’analyticité des mathématiques (– Insuffisance d’une conception sémantique des mathématiques; – La conception syntaxique des mathématiques); – Partie III, En quel sens les mathématiques sont-elles synthétiques ? (– Le problème de l’interprétation de la pensée kantienne; – A. Robinson et la procédure de Herbrand; – La synthéticité conceptuelle et l’élargissement de la notion de construction auxiliaire); – Partie IV, De l’heuristique (– Qu’est-ce que l’heuristique ?; — Logique mathématique et heuristique des preuves; – Heuristique mécanique). – Conclusion. – Annexe : Les axiomes de la géométrie d’après Hilbert. M.-M. V.

     

    ARTICLE

    La définition bolzanienne de l’analyticité logique

    • Pages : 149 à 169
    •  
    •  
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    D’après Bolzano, une proposition est logiquement analytique si et seulement si elle est soit logiquement valide, soit logiquement non valide. Bolzano dit aussi parfois qu’une proposition est logiquement valide si et seulement si elle est et reste vraie sous toute variation simultanée et uniforme de ses parties non logiques. C’est essentiellement la même définition que donne Quine dans son article «Carnap and Logical Truth» où il attribue à ce dernier (et dans une note également à Bolzano) l’idée qu’un énoncé logiquement vrai est un énoncé au sein duquel seuls les termes logiques sont essentiels. Mais qu’en est-il des propositions et des énoncés vrais qui sont composés exclusivement de parties logiques ? Selon la définition précédente, elles s’avèreraient toutes logiquement valides ou logiquement vraies. Une proposition telle que «Il y a quelque chose» n’est toutefois manifestement pas logiquement valide selon Bolzano. La définition courante de la validité logique doit être modifiée de manière à répondre aux intuitions bolzaniennes. Dans cet article, je propose une telle modification.

     

    ARTICLE

    Carnap et la logique de la science

    • Pages : 246 à 298
    •  
    •  
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    Définir la science : une question de signification; Une science de la science est-elle possible ?; La logique de la science à l’œuvre : exemples, résultats, méthodes; Logique de la science formelle. L’analyticité et le conventionnalisme à l’épreuve; Logique de la science du réel. L’unité de la science et le critère vérificationniste en question.

     

    ARTICLE

    Quine, la science et le naturalisme

    • Pages : 712 à 784
    •  
    •  
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    Traduction, signification et schèmes conceptuels; L’analyticité et le conventionnalisme; Holismes et naturalismes; Relativisme, schème conceptuel et anthropologie.

     

    ARTICLE

    Mathématiques, analyticité et applicabilité. Carnap 1927-1937

    • Pages : 15 à 32
    •  
    •  
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    Cet article aborde deux genres de questions, l’une plus historique que l’autre : 1/ comment Carnap concevait-il l’analyticité entre 1927 et 1937 ?; 2/ quel rapport entretient chaque manière carnapienne de la concevoir avec le fait que les mathématiques sont applicables ? En particulier, l’une d’entre elles nous aide-t-elle à rendre compte de l’applicabilité mieux qu’une autre ? Ou bien y a-t-il au contraire, soit en règle générale, soit dans un cas particulier d’analyse, une incompatibilité entre analyticité et applicabilité ?

     

    ARTICLE

    Carnap's Relativised A Priori and Ontology

    • Pages : 127 à 143
    •  
    •  
    • DOI : 10.1007/978-1-4020-9510-8_7
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 22-02-2015

    Résumé :

    Anglais

    The paper reconstructs Carnap's epistemological and ontological ideas stressing the link between these ideas and the most general tenets of Logical Empiricism (negation of the Kantian theory of synthetic a priori judgments, linguistic theory of the a priori, influence of Poincaré's conventionalism, principle of verification, refusal of metaphysical absolutism). From this point of view it also discusses both the Carnap/Quine debate on analyticity and ontology and the difference between Carnap and the ‘young' Reichenbach on the nature of the relativised a priori.

     

    MONOGRAPHIE

    Questions de forme

    Logique et proposition analytique de Kant à Carnap

    • Année : 1986
    • Éditeur : Fayard
    • Pages : XXVIII-504
    •  
    • Support : Document imprimé
    • Edition : Original
    • Ville : Paris
    •  
    • Institution : Centre national des lettres
    • ISBN : 2-213-01844-8
    •  
    • Date de création : 19-06-2011
    • Dernière mise à jour : 19-06-2011

    Résumé :

    Français

    Ce travail, dont la traduction américaine paraît en 1989 (Questions of form : logic and the analytic proposition from Kant to Carnap. Minneapolis : University of Minnesota Press, c1989. Trad. par Anastasios Albert Brenner), montre le réseau de contraintes conceptuelles de niveaux divers dans lequel les catégories logiques sont prises. Dans cet essai de topique comparative, le choix du concept d'analyticité sert l'hypothèse directrice consistant à soutenir le caractère fondamentalement rationaliste de la distinction entre propositions analytiques et synthétiques. Une des idées les plus révolutionnaires et les plus contestées du Cercle de Vienne est que la philosophie ne traite pas d'objets connus a priori, ni de contenus d'expérience donnés, mais de formes de discours. Tous les énoncés philosophiques sont donc analytiques, comme ceux de la logique et des mathématiques, et leur validité dépend uniquement des règles logiques du langage utilisé. L'importance donnée, dès lors, aux propositions analytiques afin de penser la philosophie – mais également ce qui fait l'unité de la science – prend tout son relief quand on se souvient que Kant avait cru devoir confiner les jugements analytiques à de simples produits de la pensée d'entendement, c'est-à-dire d'une dimension classificatoire mais stérile de la cognition. L'ouvrage prend la mesure de cette révolution en montrant comment, de Kant à Bolzano et Frege, de Frege à Carnap, la logique formelle étend sa juridiction au point de battre la logique transcendantale sur son propre terrain. La mise en parallèle des définitions successives du concept d'analyticité, réinscrites dans le système dont chacune dépend, conduit à une écriture originale de l'histoire de la philosophie qui devient une «topique comparative» : reconstruction des arguments et analyse des conditions particulières de leur acceptabilité. – Section I, Kant et ses “devanciers”; – Section II, La rénovation bolzanienne de l'analyticité; – Section III, Frege et l'hypothèse de l'analyticité; – Section IV, Les stratégies fondationnelles de Rudolf Carnap.

     

    MONOGRAPHIE

    Natural Kinds and Conceptual Change

    Résumé :

    Anglais

    According to the received tradition, the language used to to refer to natural kinds in scientific discourse remains stable even as theories about these kinds are refined. In this illuminating book, Joseph LaPorte argues that scientists do not discover that sentences about natural kinds, like 'Whales are mammals, not fish', are true rather than false. Instead, scientists find that these sentences were vague in the language of earlier speakers and they refine the meanings of the relevant natural-kind terms to make the sentences true. Hence, scientists change the meaning of these terms, This conclusions prompts LaPorte to examine the consequences of this change in meaning for the issue of incommensurability and for the progress of science. This book will appeal to students and professional in the philosophy of science, the philosophy of biology and the philosophy of language. – Contents : Preface; Introduction; – 1. What is a natural kind and do biological taxa qualify?; – 2. Natural kinds, rigidity and essence; – 3. Biological kind term reference and the discovery of essence; – 4. Chemical kind term reference and the discovery of essence; – 5. Linguistic change and incommensurability; – 6. Meaning change, theory change and analyticity. – Notes; Includes bibliographical references (p. 201-214) and index.

     
    ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ