Comment
ça
marche ?

Accueil
Recherche avancée

1. Comment effectuer une recherche ?

      1.1. Recherche avec la barre de recherche

            1.1.1. Votre requête est guidée par la suggestion des mots-clés déjà enregistrés dans la base de données (auto-complétion)

            1.1.2. Pour combiner des mots-clés dans une requête, plusieurs possibilités se présentent :

                    1) Opérateur ET : il doit être entré avec le symbole "&" :

                    2) Opérateur OU : il doit être entré avec le symbole "+" :

                    3) Opérateur SAUF : il doit être entré avec le symbole "-" :

      1.2. Recherche avec barre alphabétique

            1.2.1. Cliquez sur une lettre :

            1.2.2. Vous avez la possibilité de faire tourner la boule des mots-clés associés au terme choisi :

            1.2.3. Vous avez aussi la possibilité de cliquer sur un mot-clé :

            1.2.4. Une fois un mot cliqué, un widget apparaît indiquant le nombre de notices indexées par le mot-clé sélectionné :

            1.2.5. En cliquant sur le widget, vous faites apparaître la liste des références bibliographiques indexées par le mot-clé que vous avez sélectionné :

                      Vous avez la possibilité de faire défiler cette liste de références bibliographiques

            1.2.6. Après avoir cliqué sur un résultat de requête, la notice associée à la référence bibliographique sélectionnée s’affiche :

            1.2.7. Vous avez alors la possibilité de faire défiler la notice pour la consulter et lire son contenu

     

      1.3. Recherche simple

            1.3.1. Cliquez sur le bouton accueil :

            1.3.2. Vous avez la possibilité de choisir un critère parmi les critères suivants :

            1.3.3. Cliquez sur le bouton OK ou sur la touche ENTER de votre clavier pour lancer la recherche

            1.3.4. La liste des résultats s’affiche :

                     Vous avez la possibilité de faire défiler et de cliquer sur un résultat de requête

            1.3.5. Une fois que vous avez sélectionné un résultat, la notice associée à cette référence bibliographique s’affiche et vous pouvez la consulter :

            1.3.6. Pour afficher ou masquer le détail des métadonnées de la référence appuyer sur + ou sur – :

      1.4. Recherche avancée

            1.4.1. Entrez une requête dans le ou les champs souhaités

            1.4.2. Votre requête est guidée par la suggestion des termes déjà enregistrés dans la base de données (auto-complétion) :

            1.4.3. Pour sélectionner un item appuyez sur « + » ; pour retirer un item de la recherche appuyez sur « - »

            1.4.4. Pour combiner les termes, sélectionnez les opérateurs que vous souhaitez utiliser dans votre requête :

            1.4.5. Pour lancer votre recherche appuyez sur « Rechercher »

2. Signification des pictogrammes utilisés dans la base de données

      2.1. Un pictogramme par type de document

Monographie


Dictionnaire / Encyclopédie


Collectif


Article


Revue / Périodique


Thèse

3. Possibilités manipulatoires de la sphère

      3.1. Vous pouvez la faire tourner dans tous les sens

      3.2. Vous pouvez la zoomer et la dézoomer

      3.3. Vous pouvez cliquer sur les mots-clés qu'elle présente





Nuage de mots-clés associé à : Positivisme logique
    Logo SIPSPictogramme de Livres
    2
    NOTICES

    Liste des références bibliographiques indexées

    Monographie

    Principes de philosophie réaliste

    Jean LARGEAULT
    Éditeur : Klincksieck - 1985


    Thèse

    Constitution d'épistémologies évolutionnistes : de Carnap à Popper et de Wittgenstein à Toulmin : Thèse de doctorat : Philosophie : École des Hautes Études en Sciences Sociales : 1989, sous la direction d'Ernest Coumet

    Françoise LONGY
    Éditeur : - 1989


    MONOGRAPHIE

    Principes de philosophie réaliste

    • Pages : 271
    • Collection : Philosophia
    •  
    • Support : Document imprimé
    • Edition : Original
    • Ville : Paris
    •  
    • ISBN : 2-86563-112-5
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 27-10-2015

    Résumé :

    Français

    Ce volume se veut une discussion critique des doctrines idéalistes qui ont pour axiome que la réalité est coextensive à l’expérience; en d’autres termes, nous n’avons pas besoin de ce que nous ignorons, ce que nous ne comprenons pas est inimportant. Les philosophes idéalistes n’attribuent aux lois qu’une existence dans l’esprit et identifient la réalité avec sa représentation. Cette position idéaliste heurte le sentiment réaliste qu’un objet, qui vient représentativement dans la connaissance, n’est pas épuisé par cette connaissance. L’homme n’est pas le fondement de l’ordre qu’il découvre dans la nature. Si les théories se rapportent à une intelligence, c’est d’abord à celle qui est immanente aux choses. – Chap. I, Sur l’explication; – II, Sur l’induction; – III, De l’analyse des causes; – IV, La forme et le mouvement; – V, Les limites de l’épistémologie néo-positiviste (analyse polémique de quelques compositions empiristes contemporaines, avec «Quine philosophe de l’ambiguïté», «Popper dissonant»); – VI, Conclusion : Une idées de la philosophie de la nature. Ce dernier chapitre montre comment a évolué la philosophie, du principe de substance des classiques (ce qui n’est pas substance demande un substrat pour exister), au principe des relations internes des structuralistes. Les sciences ne semblent pas se suffire du positivisme d’après quoi les rapports se réduisent à des liaisons entre des pensées. M.-M. V.

     

    THÈSE

    Constitution d'épistémologies évolutionnistes : de Carnap à Popper et de Wittgenstein à Toulmin

    Thèse de doctorat : Philosophie : École des Hautes Études en Sciences Sociales : 1989, sous la direction d'Ernest Coumet

    • Année : 1989
    •  
    • Support : Document imprimé
    • Ville : [s.l.]
    •  
    •  
    • Date de création : 05-11-2012
    • Dernière mise à jour : 05-11-2012

    Résumé :

    Français

    Cette thèse cherche à faire ressortir la continuité existant entre les conceptions développées par les néopositivistes et Wittgenstein autour des années 1930 à Vienne et les épistémologies évolutionnistes qui sont apparues à partir des années 1960 dans le monde anglo-saxon. L'analyse des théories de Carnap et Wittgenstein met l'accent sur la transformation qu'ils font subir à l'a priori kantien et explicite la perspective nouvelle qu'ils ouvrent ainsi à la réflexion philosophique. Dès lors, l'auteur montre comment se dessine un double parcours : le premier conduisant du conventionnalisme des néopositivistes à l'épistémologie évolutionniste de Popper, le deuxième de la théorie du langage de Wittgenstein à l'épistémologie évolutionniste de Toulmin. Après avoir dégagé les thèses constitutives de chacune de ces deux conceptions, l'auteur analyse les contributions qu'elles apportent à la réflexion épistémologique contemporaine. Trois appendices permettent de distinguer l'épistémologie évolutionniste de Popper et de Toulmin de l'Evolutionäre Erkenntnistheorie allemande contemporaine.

     
    ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ