Comment
ça
marche ?

Accueil
Recherche avancée

1. Comment effectuer une recherche ?

      1.1. Recherche avec la barre de recherche

            1.1.1. Votre requête est guidée par la suggestion des mots-clés déjà enregistrés dans la base de données (auto-complétion)

            1.1.2. Pour combiner des mots-clés dans une requête, plusieurs possibilités se présentent :

                    1) Opérateur ET : il doit être entré avec le symbole "&" :

                    2) Opérateur OU : il doit être entré avec le symbole "+" :

                    3) Opérateur SAUF : il doit être entré avec le symbole "-" :

      1.2. Recherche avec barre alphabétique

            1.2.1. Cliquez sur une lettre :

            1.2.2. Vous avez la possibilité de faire tourner la boule des mots-clés associés au terme choisi :

            1.2.3. Vous avez aussi la possibilité de cliquer sur un mot-clé :

            1.2.4. Une fois un mot cliqué, un widget apparaît indiquant le nombre de notices indexées par le mot-clé sélectionné :

            1.2.5. En cliquant sur le widget, vous faites apparaître la liste des références bibliographiques indexées par le mot-clé que vous avez sélectionné :

                      Vous avez la possibilité de faire défiler cette liste de références bibliographiques

            1.2.6. Après avoir cliqué sur un résultat de requête, la notice associée à la référence bibliographique sélectionnée s’affiche :

            1.2.7. Vous avez alors la possibilité de faire défiler la notice pour la consulter et lire son contenu

     

      1.3. Recherche simple

            1.3.1. Cliquez sur le bouton accueil :

            1.3.2. Vous avez la possibilité de choisir un critère parmi les critères suivants :

            1.3.3. Cliquez sur le bouton OK ou sur la touche ENTER de votre clavier pour lancer la recherche

            1.3.4. La liste des résultats s’affiche :

                     Vous avez la possibilité de faire défiler et de cliquer sur un résultat de requête

            1.3.5. Une fois que vous avez sélectionné un résultat, la notice associée à cette référence bibliographique s’affiche et vous pouvez la consulter :

            1.3.6. Pour afficher ou masquer le détail des métadonnées de la référence appuyer sur + ou sur – :

      1.4. Recherche avancée

            1.4.1. Entrez une requête dans le ou les champs souhaités

            1.4.2. Votre requête est guidée par la suggestion des termes déjà enregistrés dans la base de données (auto-complétion) :

            1.4.3. Pour sélectionner un item appuyez sur « + » ; pour retirer un item de la recherche appuyez sur « - »

            1.4.4. Pour combiner les termes, sélectionnez les opérateurs que vous souhaitez utiliser dans votre requête :

            1.4.5. Pour lancer votre recherche appuyez sur « Rechercher »

2. Signification des pictogrammes utilisés dans la base de données

      2.1. Un pictogramme par type de document

Monographie


Dictionnaire / Encyclopédie


Collectif


Article


Revue / Périodique


Thèse

3. Possibilités manipulatoires de la sphère

      3.1. Vous pouvez la faire tourner dans tous les sens

      3.2. Vous pouvez la zoomer et la dézoomer

      3.3. Vous pouvez cliquer sur les mots-clés qu'elle présente





Nuage de mots-clés associé à : Observation scientifique
    Logo SIPSPictogramme de Livres
    5
    NOTICES

    Liste des références bibliographiques indexées

    Monographie

    Galileo “filosofo geometra”

    Fabio MINAZZI
    Éditeur : Rusconi Editore Spa - 1994


    Article

    Voir la nature. Les origines de l’observation scientifique

    Joseph C. PITT

    Sous la direction de Jean GAYON, Richard M. BURIAN
    Dans Conceptions de la science : hier, aujourd’hui, demain - 2007


    Article

    Théorie de la connaissance et pratiques chez Durkheim et Garfinkel

    Anne Warfield RAWLS

    Sous la direction de Michel de FORNEL, Cyril LEMIEUX
    Dans Naturalisme versus constructivisme - 2008


    Monographie

    Introduzione alla filosofia della scienza

    Giovanni BONIOLO, Paolo VIDALI
    Éditeur : Bruno Mondadori - 2003


    Monographie

    L’Observation scientifique : Aspects philosophiques et pratiques

    Vincent ISRAEL-JOST
    Éditeur : Classiques Garnier - 2015


    MONOGRAPHIE

    Galileo “filosofo geometra”

    • Pages : 438
    • Collection : Saggi
    •  
    • Support : Document imprimé
    • Edition : Original
    • Ville : Milano
    •  
    • ISBN : 88-18-16059-1
    • URL : Lien externe
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 26-04-2015

    Résumé :

    Italien

    Il volume offre un importante contributo volto a sottolineare il valore dell’opera galileiana per una riflessione filosofica contemporanea che voglia indagare la natura di fondo della conoscenza scientifica, i suoi presupposti filosofici, la sua genesi storica e la sua configurazione strutturale. È enucleata criticamente la prospettiva epistemologica di stampo realista di Galilei, mentre sul piano storico è posto in risalto il significato della battaglia culturale da questi affrontata nel secolo XVII.– I. «Cose sensate ed eterne». – II. Un caso storico: l’utilizzazione galileiana del «cannone della vista lunga». – III. Verso una nuova concezione della realtà. – IV. La «strada del vero» e i «naturali apprensibili». – V. I «naturali apprensibili» e il principio della «potentia Dei absoluta». – VI. Galileo «filosofo geometra». – VII. «Ubi materia, ibi geometria»: il complesso rapporto tra geometria ed esperienza. – VIII. Un filosofare «condito con qualche spruzzo di matematica». – IX. La deduzione come anticipazione sull’esperienza e l’opposizione alla tradizione aristotelica. – X. Un ritorno alla lezione di Archimede e a quella di Democrito. – XI. Il conflitto radicale tra la tradizione platonico-aristotelica e quella democritea. – XII. «Nostrum scire sit quoddam reminisci»: Galileo e il platonismo. – XIII. Il valore e il significato della tecnica nella scienza galileiana. – XIV. Galileo: l’«artista toscano» che usa le «penne delle matematiche » per creare le «ammirande invenzioni umane». – XV. Il nuovo realismo galileiano e l’emergere della tematica del «realismo empirico». – XVI. Dal realismo empirico al naturalismo critico. M. F.

     

    ARTICLE

    Voir la nature. Les origines de l’observation scientifique

    • Pages : 273 à 289
    •  
    •  
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    L’objectif de cet exposé est d’inaugurer une étude approfondie de l’importance des instruments d’optique pour l’émergence des concepts contemporains d’observation et la compréhension du développement de la science.

     

    ARTICLE

    Théorie de la connaissance et pratiques chez Durkheim et Garfinkel

    • Pages : 141 à 183
    •  
    •  
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 21-02-2015

    Résumé :

    Français

    Anne Rawls répond, point par point, aux objections que lui ont adressées les contributeurs au présent dossier. Elle revient en particulier sur la question de savoir dans quelle mesure il est légitime de rapprocher les sociologies de Durkheim et de Garfinkel. C’est pour elle l’occasion de dénoncer la vision courante d’un Durkheim «objectiviste», qui aurait érigé l’agrégation de données statistiques en méthode suprême de la sociologie et privilégié la réflexion théorique au détriment de l’étude des pratiques. Avec tout autant de vigueur, elle balaie les erreurs commises symétriquement au sujet de l’œuvre de Garfinkel, souvent décrit comme un auteur «subjectiviste», qui se serait centré sur le détail des pratiques en train de s’accomplir au point d’abandonner toute entreprise théorique et d’évincer de l’analyse la dimension politique de la vie sociale. Réaffirmant la validité du projet durkheimien d’un dépassement émancipateur de la philosophie classique, engoncée dans ses postulats individualistes, par la sociologie, Anne Rawls soutient qu’accorder une place centrale à l’étude des pratiques, loin de signifier que l’on renonce à l’analyse de la réflexivité et de la conscience humaines, est la seule véritable façon de rendre compte de ces phénomènes. C’est dans cette perspective qu’elle est amenée à défendre l’idée qu’il est possible de donner une description objective des intentions d’un auteur – en l’occurrence, celles de Durkheim.

    Anglais

    In her answers to all the contributors’ objections, Anne Rawls pays particular attention to the legitimacy of considering Durkheim and Garfinkel’s sociologies together. She denounces the standard vision of an «objectivist» Durkheim who would have established the use of aggregate statistical data as the supreme method of sociology and privileged theoretical reflexion to the detriment of the study of practices. She forcefully brushes aside the errors simultaneously made on Garfinkel, often described as a «subjectivist» author who supposedly concentrated on the details of practices to the extent of abandoning all theoretical approaches and eliminating the political dimension of social life. Reaffirming the validity of the Durkheimian project of stepping beyond classical philosophy cramped by its individualist postulates, Rawls maintains that giving a central place to the study of practices, far from implying an abandon of the analysis of reflexivity and human consciousness, is the only true way of explaining these phenomena. From this perspective, she defends the idea that it is possible to give an objective description of Durkheim’s intentions.

     

    MONOGRAPHIE

    Introduzione alla filosofia della scienza

    • Pages : 222
    • Collection : Campus
    •  
    • Support : Document imprimé
    • Edition : Originale
    • Ville : Milano
    •  
    • ISBN : 88-424-9549-2
    •  
    • Date de création : 30-09-2013
    • Dernière mise à jour : 22-04-2015

    Résumé :

    Français

    Questo libro, Introduzione alla filosofia della scienza (a cura di Gabriele De Anna), che riprende l’ampio volume Filosofia della scienza, pubblicato nel 1999 per i tipi della casa editrice Bruno Mondadori, è una chiara e rigorosa introduzione ai principali temi della filosofia della scienza. Questi temi riguardano il problema del significato, quindi l’intreccio linguaggio-realtà; la teoreticità dell’atto osservativo (theory ladenness), il problema della scoperta scientifica, della misura e della sperimentazione; il controllo empirico e la tesi olista considerata in riferimento alle tesi di Popper, Duhem, Quine e Lakatos; la spiegazione scientifica e il problema nomologico e delle leggi di natura, leggi di natura considerate relativamente al dibattito fra realisti (sia realisti sulla relazione sia realisti sugli universali) e regolaristi; la verificazione, con particolare attenzione alle tesi di Moritz Schlick, Rudolf Carnap e Karl Popper nonché alla tesi olista di Duhem e Quine. Nel volume è centrale la questione del realismo che è affrontata nel capitolo intitolato “Impegnarsi ontologicamente”. Con una puntuale e ampia disamina in tale capitolo è esplicitata la distinzione tra il realismo scientifico sulle teorie e il realismo scientifico sulle entità, e si affronta la questione, che è strettamente legata a quella del realismo, della sottodeterminazione teorica rispetto ai dati. Non manca la trattazione del problema della metafisica, problema affrontato nel capitolo IX attraverso un percorso che va dalla condanna neopositivistica della metafisica (la metafisica per i neopositivisti è insignificante) alle posizioni post-popperiane. Da tale percorso “emerge un ruolo della metafisica ben più impegnativo dell’insignificanza conoscitiva a cui l’aveva condannata il Circolo di Vienna”. Gli Autori mettono a fuoco i cespiti teorici delle problematiche affrontate e le linee del dibattito contemporaneo, delineando lo stretto rapporto tra scienza e filosofia. – Bibliografia generale ; Indice dei nomi. M. F.

     

    MONOGRAPHIE

    L’Observation scientifique

    Aspects philosophiques et pratiques

    Résumé :

    Français

    [Texte remanié de : Thèse de doctorat, sous la direction de Jean Gayon : Philosophie : 1 vol. : Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne : 2011 : 359 p.]. – De quelles expérimentations scientifiques, réalisées au moyen de quels instruments, peut-on dire qu’elles relèvent de l’observation ? L’objectif de cet ouvrage est de contribuer à une refonte du concept d’observation à partir d’études de cas issues des pratiques contemporaines de l’investigation empirique, comme l’imagerie biomédicale par exemple. La thèse défendue par l’auteur est que les énoncés d’observation jouissent d’un privilège épistémique. L’ouvrage est divisé en deux grandes parties : une première, de nature épistémologique, philosophique, historique et critique ; une seconde, de nature empirique, fondée sur des résultats d’enquêtes menées sur des pratiques d’investigations scientifiques d’ordre observationnel. La première partie commence par une présentation détaillée de la conception de l’observation développée par l’empirisme logique au début des années 1930 (partie 1, chapitre 1) puis enchaîne sur un examen critique de cette conception à la lumière des critiques formulées dans les années 1950 par des philosophes post-positivistes comme Norwood Russell Hanson ou Wilfrid Sellars (partie 1, chapitre 2). Enfin, l’auteur propose une conception nouvelle de l’observation – qu’il nomme « empirisme itératif » – dans laquelle l’autorité épistémique de l’observation est présentée comme le résultat d’un processus dynamique d’interaction entre le sujet connaissant, l’expérience, et les moyens à la fois conceptuels, matériels et épistémologiques dont disposent les scientifiques au travail. Le résultat de ce processus dynamique aboutit, dans les meilleurs cas, à une stabilisation de l’investigation empirique. Dans la seconde partie, l’auteur donne la chair au squelette théorique de cet empirisme itératif. En s’appuyant sur les travaux de Jim Bogen, James Woodward et Allan Franklin, il s’agit pour lui de construire un concept d’observation dérivé du concept d’expérience médiate, lui-même fondé sur des données qu’il s’agit d’analyser à partir d’un cadre interprétatif pertinent (partie 2, chapitre 1), d’un équipement instrumental robuste et précis (partie 2, chapitre 2) et d’un traitement mathématique opéré informatiquement à partir du format numérique de manipulation de ces données (partie 2, chapitre 3). Cette seconde partie se termine sur la présentation détaillée d’une étude de cas : l’application de la tomographie d’émission monophotonique (TEMP) au petit animal (partie 2, chapitre 4). – Préface de Stéphanie Ruphy, pp. 7-10 ; Introduction, pp. 11-18 ; Première partie : « Conceptions philosophiques de l’observation », pp. 21-118 ; Deuxième partie : « Les pratiques contemporaines de l’observation », pp. 121-248 ; Conclusion, pp. 249-253 ; Illustrations, pp. 255-266 ; Bibliographie, pp. 267-273 ; Index, pp. 275-276 ; Table des illustrations, pp. 277-279 ; Table des matières, pp. 281-284.

    F. F.

     
    ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ