Comment
ça
marche ?

Accueil
Recherche avancée

1. Comment effectuer une recherche ?

      1.1. Recherche avec la barre de recherche

            1.1.1. Votre requête est guidée par la suggestion des mots-clés déjà enregistrés dans la base de données (auto-complétion)

            1.1.2. Pour combiner des mots-clés dans une requête, plusieurs possibilités se présentent :

                    1) Opérateur ET : il doit être entré avec le symbole "&" :

                    2) Opérateur OU : il doit être entré avec le symbole "+" :

                    3) Opérateur SAUF : il doit être entré avec le symbole "-" :

      1.2. Recherche avec barre alphabétique

            1.2.1. Cliquez sur une lettre :

            1.2.2. Vous avez la possibilité de faire tourner la boule des mots-clés associés au terme choisi :

            1.2.3. Vous avez aussi la possibilité de cliquer sur un mot-clé :

            1.2.4. Une fois un mot cliqué, un widget apparaît indiquant le nombre de notices indexées par le mot-clé sélectionné :

            1.2.5. En cliquant sur le widget, vous faites apparaître la liste des références bibliographiques indexées par le mot-clé que vous avez sélectionné :

                      Vous avez la possibilité de faire défiler cette liste de références bibliographiques

            1.2.6. Après avoir cliqué sur un résultat de requête, la notice associée à la référence bibliographique sélectionnée s’affiche :

            1.2.7. Vous avez alors la possibilité de faire défiler la notice pour la consulter et lire son contenu

     

      1.3. Recherche simple

            1.3.1. Cliquez sur le bouton accueil :

            1.3.2. Vous avez la possibilité de choisir un critère parmi les critères suivants :

            1.3.3. Cliquez sur le bouton OK ou sur la touche ENTER de votre clavier pour lancer la recherche

            1.3.4. La liste des résultats s’affiche :

                     Vous avez la possibilité de faire défiler et de cliquer sur un résultat de requête

            1.3.5. Une fois que vous avez sélectionné un résultat, la notice associée à cette référence bibliographique s’affiche et vous pouvez la consulter :

            1.3.6. Pour afficher ou masquer le détail des métadonnées de la référence appuyer sur + ou sur – :

      1.4. Recherche avancée

            1.4.1. Entrez une requête dans le ou les champs souhaités

            1.4.2. Votre requête est guidée par la suggestion des termes déjà enregistrés dans la base de données (auto-complétion) :

            1.4.3. Pour sélectionner un item appuyez sur « + » ; pour retirer un item de la recherche appuyez sur « - »

            1.4.4. Pour combiner les termes, sélectionnez les opérateurs que vous souhaitez utiliser dans votre requête :

            1.4.5. Pour lancer votre recherche appuyez sur « Rechercher »

2. Signification des pictogrammes utilisés dans la base de données

      2.1. Un pictogramme par type de document

Monographie


Dictionnaire / Encyclopédie


Collectif


Article


Revue / Périodique


Thèse

3. Possibilités manipulatoires de la sphère

      3.1. Vous pouvez la faire tourner dans tous les sens

      3.2. Vous pouvez la zoomer et la dézoomer

      3.3. Vous pouvez cliquer sur les mots-clés qu'elle présente





Nuage de mots-clés associé à : Monisme
    Logo SIPSPictogramme de Livres
    8
    NOTICES

    Liste des références bibliographiques indexées

    Article

    Anomalous Monism in Carnap's Aufbau

    Mehdi NASRIN

    Sous la direction de Hans ROTT
    Dans Erkenntnis - 2004


    Article

    Du “moi dissous” à la méthode scientifique. De la reconstruction de l’égologie

    Antonia SOULEZ

    Sous la direction de Gerhard HEINZMANN
    Dans Philosophia Scientiae. Travaux d’histoire et de philosophie des sciences - 1999


    Article

    Ostwald et le monisme

    Danièle GHESQUIER-POURCIN

    Sous la direction de Michel PATY, Danièle GHESQUIER-POURCIN, Muriel GUEDJ, Gabriel GOHAU
    Dans Énergie, science et philosophie au tournant des XIXe et XXe siècles - 2010


    Article

    Causation: Many Words, One Thing?

    Lorenzo CASINI

    Sous la direction de Andoni IBARRA
    Dans THEORIA. An International Journal for Theory, History and Foundations of Science - 2012


    Monographie

    Introduction à l'épistémologie freudienne

    Paul-Laurent ASSOUN
    Éditeur : Payot - 1981


    Article

    Les classifications des étoiles : un nouvel allié pour le pluralisme taxinomique

    Stéphanie RUPHY

    Sous la direction de Soazig LE BIHAN
    Dans Précis de philosophie de la physique - 2013


    Monographie

    Pluralismes scientifiques : Enjeux épistémiques et métaphysiques

    Stéphanie RUPHY
    Éditeur : Hermann - 2013


    Monographie

    The Realistic Empiricism of Mach, James, and Russell : Neutral Monism Reconceived

    Erik C. BANKS
    Éditeur : Cambridge University Press - 2014


    ARTICLE

    Anomalous Monism in Carnap's Aufbau

    • Pages : 283 à 293
    •  
    •  
    • DOI : 10.1023/B:ERKE.0000023385.1989
    • URL : Lien externe
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    The Logical Reconstruction of the World (Aufbau) is one of the major works of Rudolf Carnap in which he attempts to put an end to some of the traditional disputes in epistemology by using what he calls `construction theory'. According tot his theory, one or more constructional systems can be designed in which all the scientific and pre-scientific objects are logically made out of a limited number of basic elements. Carnap introduces some options for the basis of this system and chooses the domain of the autopsychological, i.e., the domain of private elementary experiences, among them and tries to construct all the concepts out of them. This phenomenalistic reduction sometimes is seen as embracing a Cartesian dualism of mind and body or even a mentalistic monism. However, in this paper, I shall try to show that the traditional dualist-monist debates are among those disputes that the construction theory aims to get rid of. I will show that Carnap's position on the mind-body problem is really close to what Davidson later termed as `Anomalous Monism' and that this is why Carnap fails to complete his logical construction at a crucial step.“Whenever possible, logical constructions are to be substituted for inferred entities” (Bertrand Russell).

     

    ARTICLE

    Du “moi dissous” à la méthode scientifique. De la reconstruction de l’égologie

    • Pages : 141 à 154
    •  
    •  
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Mots-clés :

    Résumé :

    Français

    Quand Mach découvrit kant, ce fut un choc mais aussi un scandale philosophique. Rien ne lui parut en effet plus illusoire que la “conscience” d’une synthèse par laquelle Kant expliquait la possibilité de la connaissance. Ce fut aussi une crise lui révélant la “dissolution” du moi, son “insauvabilité”. Si cette dissolution inspira à certains artistes le principe de l’impressionisme, elle fut aussi le point de départ d’un principe méthodologique sans précédent pour la science : celui des “sensations élémentaires” dont Mach faisait la base de sa conception moniste de la connaissance, mais aussi Wittgenstein qui, dans son Tractatus, élabora le “solipsisme” à partir de la thèse de l’irreprésentabilité du sujet en analogie avec celle de l’œil.

     

    ARTICLE

    Ostwald et le monisme

    • Pages : 83 à 98
    •  
    •  
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    Cet article s’attache à décrire la vie et la pensée du physico-chimiste allemand Wilhelm Ostwald, qui devint le principal héraut de l’énergétisme comme doctrine totalisante d’application universelle, comme philosophie et comme engagement idéologique, en la plaçant sous le signe du «monisme», le monisme énergétique, dans une acception particulière du terme.

     

    ARTICLE

    Causation: Many Words, One Thing?

    • Pages : 203 à 219
    •  
    • Support : Document électronique
    •  
    • URL : Lien externe
    •  
    • Date de création : 12-06-2012
    • Dernière mise à jour : 13-09-2012

    Résumé :

    Anglais

    How many notions of cause are there? The causality literature is witnessing a flourishing of pluralist positions. Here I focus on a recent debate on whether interpreting causality in terms of inferential relations commits one to semantic pluralism (Reiss 2011) or not (Williamson 2006). I argue that inferentialism is compatible with a ‘weak’ form of monism, where causality is envisaged as one, vague cluster concept. I offer two arguments for this, one for vagueness, one for uniqueness. Finally, I qualify in what sense the resulting form of monism is ‘weak’.

    Espagnol

    ¿Cuántas nociones de causa hay? Hay un resurgir de posiciones pluralistas en la bibliografía sobre causalidad. Me ocuparé aquí de un debate reciente sobre si la interpretación de la causalidad en términos de relaciones inferenciales nos compromete con el pluralismo semántico (Reiss 2011) o no (Williamson 2006). Defiendo que el inferencialismo es compatible con una forma ’debil’ de monismo, donde la causalidad se presenta como un único concepto vago y de agrupación (cluster). Ofrezco para ello dos argumentos, uno sobre vaguedad y otro sobre unicidad. Finalmente, matizaré en qué sentido esta forma de monismo es ’débil’.

     

    MONOGRAPHIE

    Introduction à l'épistémologie freudienne

    • Année : 1981
    • Éditeur : Payot
    • Pages : 223
    • Collection : Science de l'homme
    •  
    • Support : Document imprimé
    • Edition : Originale
    • Ville : Paris
    •  
    • ISBN : 2-228-22160-0
    •  
    • Date de création : 13-12-2012
    • Dernière mise à jour : 05-11-2016

    Résumé :

    Français

    Cet ouvrage se propose de rendre compte de la spécificité épistémologique du savoir psychanalytique et dégage les modèles scientifiques qui ont permis à Freud de constituer sa métapsychologie. Dans une première partie l'auteur étudie le contexte historique de formation du savoir psychanalytique au XIXe siècle : la querelle des méthodes entre sciences de la nature et sciences de l'esprit (Partie 1, chapitre 1), la prégnance du modèle physico-chimique (Partie 1, chap. 2) ; enfin l'influence de l'agnosticisme d'Emil du Bois-Reymond, dont l'insuffisance a poussé Freud à développer une métapsychologie dont la logique de recherche scientifique prend pour modèle méthodologique la démarche d'Ernst Mach, alliant ouverture aux autres disciplines scientifiques et à la réflexion philosophique (Partie 1, chap. 3). Dès lors, l'auteur analyse les trois dimensions (topique, dynamique et économique) du processus psychique, objet de la métapsychologie. L'auteur montre alors que la constitution de la métapsychologie se fonde sur l'articulation de trois modèles scientifiques : le modèle anatomique hérité d'Ernst Brücke (Partie 2, chap. 1), le modèle psychologique hérité d'Herbart (Partie 2, chap. 2), le modèle énergétique hérité de Fechner et Helmholtz (Partie 2, chap. 3). – Index des noms, pp. 217-219 ; Table des matières, pp. 221-223.

    F. F.

     

    ARTICLE

    Les classifications des étoiles : un nouvel allié pour le pluralisme taxinomique

    • Pages : 274 à 294
    •  
    • Support : Document imprimé
    • Edition : Originale
    •  
    •  
    • Date de création : 26-03-2013
    • Dernière mise à jour : 27-02-2015

    Résumé :

    Français

    Y a-t-il un ordre des étoiles ? Autrement dit, les classifications stellaires sont-elles structurées par un ordre naturel ? Cet article présente le paysage taxinomique actuel dans le domaine de l'astrophysique, soit l'actualité du débat entre monistes et pluralistes concernant le problème des classifications stellaires.

    F. F.

     

    MONOGRAPHIE

    Pluralismes scientifiques

    Enjeux épistémiques et métaphysiques

    • Pages : 278
    • Collection : Hermann Philosophie
    •  
    • Support : Document imprimé
    • Edition : Originale
    • Ville : Paris
    •  
    • Institution : EA 3699 « Philosophie, Langages, Cognition » (Université Pierre Mendès France, Grenoble)
    • ISBN : 978-2-7056-8673-4
    • URL : Lien externe
    •  
    • Date de création : 13-05-2014
    • Dernière mise à jour : 30-04-2021

    Résumé :

    Français

    Existe-t-il différentes sortes d’objets qui ne sont scientifiquement connaissables que de différentes manières ? Quelles relations peut-on alors établir entre les théories des différentes sciences ? L’existence de plusieurs représentations incompatibles d’un même phénomène est-elle dès lors l’expression d’une imperfection épistémique ? Tels sont les trois grands problèmes affrontés dans cet ouvrage, qui porte sur le thème de l’unité et de la pluralité dans les sciences. Dans un premier temps (chapitre 1) l’auteure revient sur le programme (porté par le Cercle de Vienne) d’une science unitaire fondée sur l’unité linguistique, puis sur le pluralisme des reconstructions rationnelles de Rudolph Carnap, et enfin, sur le problème de l’unité méthodologique de la logique de la justification en philosophie des sciences, afin de proposer une position pluraliste nouvelle – le « pluralisme feuilleté » – fondée sur le concept de «style de raisonnement scientifique» (introduit par Ian Hacking). Après avoir traité le problème de la cartographie des champs scientifiques, de l’unité ou de la pluralité des langages, méthodes et objets scientifiques, l’auteure s’attaque à celui des relations interthéoriques entre les différentes sciences, ainsi qu’au problème métaphysique de l’ordre et du désordre mondains, sous-jacent à la thématique de l’unité et de la pluralité des sciences (chapitre 2) : 1° en examinant les arguments antiréductionnistes (de Jerry Fodor, Philip Kitcher, John Dupré et Nancy Cartwright) et en mettant au jour leurs fondements métaphysiques ; 2° en proposant une analyse critique du pluralisme nomologique (i.e. l’antiréductionnisme horizontal de Nancy Cartwright) ainsi que de l’approche structuraliste (i.e. le réductionnisme vertical de Carlos-Ulises Moulines), tous deux conduisant à des thèses métaphysiques relatives à l’ordre et au désordre mondains. Dès lors elle propose deux types d’interconnexions non réductives entre théories scientifiques: l’analogie et l’unification synthétique. Le problème affronté dans le dernier chapitre est celui de la pluralité des représentations d’un phénomène par plusieurs sciences (chapitre 3). Après avoir présenté l’état du débat actuel entre monistes et pluralistes sur la question des représentations scientifiques et son enjeu central (celui de la compatibilité entre pluralisme représentationnel et engagement réaliste) elle illustre la pertinence et les enjeux de la thèse pluraliste grâce à l’analyse de deux types de systèmes de représentations: d’une part les modèles de simulations numériques en cosmologie ; d’autre part les systèmes de classification des étoiles en astrophysique. Elle est ainsi conduite à défendre une interprétation pragmatique de la stabilité des taxinomies stellaires et une interprétation réaliste de la notion d’espèce naturelle dans les sciences physiques. - Fig.1: «Illustration comparative des problématiques principales des chapitres 2 et 3», p. 16 ; Fig.2: «Illustration de la dépendance au chemin du Millenium Run», p. 193 ; Conclusion, pp. 251-259 ; Références bibliographiques, pp. 261-276 ; Table des matières, pp. 277-278.

    F. F.

     

    MONOGRAPHIE

    The Realistic Empiricism of Mach, James, and Russell

    Neutral Monism Reconceived

    • Pages : 225
    •  
    • Support : Print
    • Edition : Original
    • Ville : Cambridge; New York
    •  
    • ISBN : 9781107073869
    • URL : Lien externe
    •  
    • Date de création : 13-10-2014
    • Dernière mise à jour : 24-02-2015

    Résumé :

    Anglais

    In the early twentieth century, Ernst Mach, William James, and Bertrand Russell founded a philosophical and scientific movement known as 'neutral monism', based on the view that minds and physical objects are constructed out of elements or events which are neither mental nor physical, but neutral between the two. This movement offers a unified scientific outlook which includes sensations in human experience and events in the world of physics under one roof. In this book Erik C. Banks discusses this important movement as a whole for the first time. He explores the ways in which the three philosophers can be connected, and applies their ideas to contemporary problems in the philosophy of mind and the philosophy of science - in particular the relation of sensations to brain processes, and the problem of constructing extended bodies in space and time from particular events and causal relations. – Table of contents : Introduction. An overview of realistic empiricism. – 1. Mach: physical elements; – 2. Mach: philosophy of psychology; – 3. William James' direct realism: a reconstruction; – 4. Russell's neutral monism: 1919–1927; – 5. Enhanced physicalism; – 6. The problem of extension: a constructivist program. – Appendix: An outline of realistic empiricism. – Includes bibliographical references and Index.

     
    ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ