Comment
ça
marche ?

Accueil
Recherche avancée

1. Comment effectuer une recherche ?

      1.1. Recherche avec la barre de recherche

            1.1.1. Votre requête est guidée par la suggestion des mots-clés déjà enregistrés dans la base de données (auto-complétion)

            1.1.2. Pour combiner des mots-clés dans une requête, plusieurs possibilités se présentent :

                    1) Opérateur ET : il doit être entré avec le symbole "&" :

                    2) Opérateur OU : il doit être entré avec le symbole "+" :

                    3) Opérateur SAUF : il doit être entré avec le symbole "-" :

      1.2. Recherche avec barre alphabétique

            1.2.1. Cliquez sur une lettre :

            1.2.2. Vous avez la possibilité de faire tourner la boule des mots-clés associés au terme choisi :

            1.2.3. Vous avez aussi la possibilité de cliquer sur un mot-clé :

            1.2.4. Une fois un mot cliqué, un widget apparaît indiquant le nombre de notices indexées par le mot-clé sélectionné :

            1.2.5. En cliquant sur le widget, vous faites apparaître la liste des références bibliographiques indexées par le mot-clé que vous avez sélectionné :

                      Vous avez la possibilité de faire défiler cette liste de références bibliographiques

            1.2.6. Après avoir cliqué sur un résultat de requête, la notice associée à la référence bibliographique sélectionnée s’affiche :

            1.2.7. Vous avez alors la possibilité de faire défiler la notice pour la consulter et lire son contenu

     

      1.3. Recherche simple

            1.3.1. Cliquez sur le bouton accueil :

            1.3.2. Vous avez la possibilité de choisir un critère parmi les critères suivants :

            1.3.3. Cliquez sur le bouton OK ou sur la touche ENTER de votre clavier pour lancer la recherche

            1.3.4. La liste des résultats s’affiche :

                     Vous avez la possibilité de faire défiler et de cliquer sur un résultat de requête

            1.3.5. Une fois que vous avez sélectionné un résultat, la notice associée à cette référence bibliographique s’affiche et vous pouvez la consulter :

            1.3.6. Pour afficher ou masquer le détail des métadonnées de la référence appuyer sur + ou sur – :

      1.4. Recherche avancée

            1.4.1. Entrez une requête dans le ou les champs souhaités

            1.4.2. Votre requête est guidée par la suggestion des termes déjà enregistrés dans la base de données (auto-complétion) :

            1.4.3. Pour sélectionner un item appuyez sur « + » ; pour retirer un item de la recherche appuyez sur « - »

            1.4.4. Pour combiner les termes, sélectionnez les opérateurs que vous souhaitez utiliser dans votre requête :

            1.4.5. Pour lancer votre recherche appuyez sur « Rechercher »

2. Signification des pictogrammes utilisés dans la base de données

      2.1. Un pictogramme par type de document

Monographie


Dictionnaire / Encyclopédie


Collectif


Article


Revue / Périodique


Thèse

3. Possibilités manipulatoires de la sphère

      3.1. Vous pouvez la faire tourner dans tous les sens

      3.2. Vous pouvez la zoomer et la dézoomer

      3.3. Vous pouvez cliquer sur les mots-clés qu'elle présente





Nuage de mots-clés associé à : Lois de la nature
    Logo SIPSPictogramme de Livres
    7
    NOTICES

    Liste des références bibliographiques indexées

    Article

    Inductions et méta-inductions : la relation de soutien mutuel entre le tout et les parties de la science, selon Poincaré et Reichenbach

    Alexis BIENVENU

    Sous la direction de Thierry MARTIN
    Dans Le Tout et les parties dans les systèmes naturels : écologie, biologie, médecine, astronomie, physique et chimie - 2007


    Article

    Laws of Nature: The Kantian Approach

    Giovanni BONIOLO

    Sous la direction de Michel BITBOL, Pierre KERSZBERG, Jean PETITOT
    Dans Constituting Objectivity. Transcendental Perspectives on Modern Physics - 2009


    Monographie

    Scientific Essentialism

    Brian ELLIS
    Éditeur : Cambridge University Press - 2001


    Thèse

    Les Lois de l'esprit chez Charles S. Peirce  : Thèse de doctorat : Philosophie : Université Paris-Est Marne-la-Vallée : 2010, sous la direction de Claudine Tiercelin

    Jean-Marie CHEVALIER
    Éditeur : - 2010


    Article

    Les lois de la nature sont-elles des conventions ?

    Moritz SCHLICK

    Sous la direction de Pierre WAGNER, Christian BONNET
    Dans L'Âge d'or de l'empirisme logique - 2006


    Monographie

    Introduzione alla filosofia della scienza

    Giovanni BONIOLO, Paolo VIDALI
    Éditeur : Bruno Mondadori - 2003


    Article

    Armstrong on Dispositions and Laws of Nature

    Stephen MUMFORD

    Sous la direction de Francesco F. CALEMI
    Dans Metaphysics and Scientific Realism - 2016


    ARTICLE

    Inductions et méta-inductions : la relation de soutien mutuel entre le tout et les parties de la science, selon Poincaré et Reichenbach

    • Pages : 201 à 209
    •  
    •  
    • URL : Lien externe
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    Dans La Science et l’hypothèse, Poincaré souligne le fait que toute induction repose sur une hypothèse (la « régularité » des courbes représentant la loi induite) comportant un certain degré d’arbitraire. Plus tard, dans Science et méthode, il tente de justifier plus solidement le recours à cette hypothèse : nous avons le droit d’induire des lois d’allure régulière parce que nous pouvons nous fonder sur une induction beaucoup plus vaste, portant sur l’histoire globale de l’univers, qui justifie cette hypothèse. La justification de Poincaré recèle cependant des difficultés. Le travail de Hans Reichenbach dans les années 1930 offre des perspectives pour les surmonter. Il fournit les moyens de justifier les inductions locales, ou partielles, en les intégrant dans des inductions globales, et vise à éliminer toute trace d’arbitraire ou de subjectivité dans cette relation. Une solution ambitieuse, où le tout et les parties de la science se soutiennent selon une relation inductive mutuelle et quantifiée.

     

    ARTICLE

    Laws of Nature: The Kantian Approach

    • Pages : 183 à 201
    •  
    •  
    • DOI : 10.1007/978-1-4020-9510-8_11
    • URL : Lien externe
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 22-02-2015

    Résumé :

    Anglais

    The problem of the laws of nature inside a Kantian perspective is analyzed. In this way, this paper tries also to cover a lack in the contemporary debate on this issue: a debate that, almost totally and incredibly, has neglected, and is neglecting, the Kantian position. In particular, it is shown how the three Kantian levels (the transcendental, the metaphysical, and the empirical one) are connected and how the problem of nomologicity versus accidentality could be solved at the empirical level.

     

    MONOGRAPHIE

    Scientific Essentialism

    Résumé :

    Anglais

    Scientific Essentialism defends the view that the fundamental laws of nature depend on the essential properties of the things on which they are said to operate, and are therefore not independent of them. These laws are not imposed upon the world by God, the forces of nature or anything else, but rather are immanent in the world. Ellis argues that ours is a dynamic world consisting of more or less transient objects which are constantly interacting with each other, and whose identities depend on their roles in these processes. Natural objects must behave as they do, because to do otherwise would be contrary to their natures. The laws of nature are, therefore, metaphysically necessary, and consequently, there are necessary connections between events. Brian Ellis calls for the rejection of the theory of Humean Supervenience and an implementation of a new kind of realism in philosophical analysis. – Contents : Preface; Introduction; – Part I. Concepts: 1. Concepts of scientific essentialism; – Part II. Ontology: 2. Natural kinds; 3. Powers and dispositions; – Part III. Scientific Explanation: 4. Realism and essentialism in science; 5. Essentialism in the social sciences; – Part IV. Laws of Nature: 6. Theories of laws of nature; 7. Natural necessity; – Part V. The New Essentialism: 8. The essentialist program. – Bibliography; Index.

     

    THÈSE

    Les Lois de l'esprit chez Charles S. Peirce 

    Thèse de doctorat : Philosophie : Université Paris-Est Marne-la-Vallée : 2010, sous la direction de Claudine Tiercelin

    • Année : 2010
    • Pages : 573
    •  
    • Support : Document électronique
    • Ville : [s.l.]
    •  
    • Institution : Université Paris-Est
    • URL : Lien externe
    •  
    • Date de création : 05-10-2012
    • Dernière mise à jour : 19-10-2012

    Résumé :

    Français

    Malgré un antipsychologisme plusieurs fois réasserté, le philosophe américain Charles S. Peirce (1839-1914) maintient une dépendance ambiguë de la connaissance objective envers les états mentaux de la conscience. La thèse rend compte de ce paradoxe apparent en montrant que le projet peircien n'est pas logique mais épistémologique, et consiste en une étude critique de notre pouvoir de connaître. Peirce a cherché différentes manières de naturaliser la connaissance, c'est-à-dire de l'inscrire dans nos facultés réelles sans pour autant renoncer à son ambition fondationnelle et normative. On peut en distinguer plusieurs phases successives : la correction de la psychologie des facultés, la théorie de l'enquête, les recherches en psychologie expérimentale, la création d'un associationnisme logique, une cosmologie de la préformation de la raison, l'invention d'une phénoménologie, et finalement le dialogisme graphique. Ces tentatives plus ou moins heureuses fournissent des outils pour penser aujourd'hui une théorie de la connaissance dans un cadre naturaliste.

    Anglais

    In spite of his several times restated antipsychologism, the American philosopher Charles S. Peirce (1839-1914) still ambiguously assumes that objective knowledge depends on the mental states of consciousness. The thesis accounts for this apparent paradox in showing that Peirce's purport is epistemological, not logical, and consists in a critical approach to our power of knowing. Peirce sought various ways of naturalizing knowledge, i.e. making it rely on our real faculties, yet without giving up a normative foundation. One can identify a sequence of such attempts : correcting faculty psychology, the theory of inquiry, experimental psychology, logical associationism, a cosmology of preformed reason, the invention of a phenomenology, and finally graphical dialogism. These more or less successful attempts provide tools to conceive today a theory of knowledge in a naturalistic frame.

     

    ARTICLE

    Les lois de la nature sont-elles des conventions ?

    • Pages : 527 à 548
    •  
    • Support : Document imprimé
    •  
    •  
    • Date de création : 23-04-2013
    • Dernière mise à jour : 03-03-2015

    Résumé :

    Français

    [Moritz Schlick : « Sind die Naturgesetze Konventionem ? », Actes du congrès de Philosophie scientifique (Sorbonne, Paris, 1935), Paris, Hermann, 1936, fascicule 4, « Induction et probabilité », pp. 8-17. Repris in Schlick, Gesammelte Aufsätze, Vienne, Gerold, 1938 ; Hildesheim, Olms, 1969]. – Ce texte présenté et traduit de l'allemand par Céline Vautrin, publié avec l'autorisation de Mr. G. M. H. van de Velde, de Mme E. B. B. van der Wolk-van de Velde et de la Fondation du Cercle de Vienne à Amsterdam, est issu d'une des deux contributions que Schlick a présenté lors du premier congrès international pour l'Unité de la science à Paris en 1935. En établissant la distinction entre propositions (simples signes sensibles) et énoncés (propositions douées de sens), Schlick fournit un critère de démarcation entre les sciences formelles (dont les principes sont des conventions) et sciences empiriques (qui énoncent quelque chose sur le monde). Car selon lui, il est nécessaire de concevoir le langage comme quelque chose de lié au réel qu'il décrit (cf. chapitre 8) par une grammaire. Par « loi de la nature », il ne faut donc pas entendre une formulation vide de contenu (proposition), mais une formulation en tant qu'elle a un contenu vers lequel nous dirige son sens (énoncé). Le conventionnel réside donc dans la grammaire de la langue dans laquelle s'expriment les lois de nature (énoncés de la physique), non dans le contenu de ces lois. Ce que critique Schlick dans ce texte, c'est donc la confusion opérée par Carnap et les conventionnalistes (Eddington en particulier) entre les propositions et les énoncés ; confusion qui les conduit à ne pas considérer le caractère empirique des lois de la nature et l'invariance de ces dernières relativement à toute forme arbitraire d'expression dans lesquelles elles sont énoncées.

    F. F.

     

    MONOGRAPHIE

    Introduzione alla filosofia della scienza

    • Pages : 222
    • Collection : Campus
    •  
    • Support : Document imprimé
    • Edition : Originale
    • Ville : Milano
    •  
    • ISBN : 88-424-9549-2
    •  
    • Date de création : 30-09-2013
    • Dernière mise à jour : 22-04-2015

    Résumé :

    Français

    Questo libro, Introduzione alla filosofia della scienza (a cura di Gabriele De Anna), che riprende l’ampio volume Filosofia della scienza, pubblicato nel 1999 per i tipi della casa editrice Bruno Mondadori, è una chiara e rigorosa introduzione ai principali temi della filosofia della scienza. Questi temi riguardano il problema del significato, quindi l’intreccio linguaggio-realtà; la teoreticità dell’atto osservativo (theory ladenness), il problema della scoperta scientifica, della misura e della sperimentazione; il controllo empirico e la tesi olista considerata in riferimento alle tesi di Popper, Duhem, Quine e Lakatos; la spiegazione scientifica e il problema nomologico e delle leggi di natura, leggi di natura considerate relativamente al dibattito fra realisti (sia realisti sulla relazione sia realisti sugli universali) e regolaristi; la verificazione, con particolare attenzione alle tesi di Moritz Schlick, Rudolf Carnap e Karl Popper nonché alla tesi olista di Duhem e Quine. Nel volume è centrale la questione del realismo che è affrontata nel capitolo intitolato “Impegnarsi ontologicamente”. Con una puntuale e ampia disamina in tale capitolo è esplicitata la distinzione tra il realismo scientifico sulle teorie e il realismo scientifico sulle entità, e si affronta la questione, che è strettamente legata a quella del realismo, della sottodeterminazione teorica rispetto ai dati. Non manca la trattazione del problema della metafisica, problema affrontato nel capitolo IX attraverso un percorso che va dalla condanna neopositivistica della metafisica (la metafisica per i neopositivisti è insignificante) alle posizioni post-popperiane. Da tale percorso “emerge un ruolo della metafisica ben più impegnativo dell’insignificanza conoscitiva a cui l’aveva condannata il Circolo di Vienna”. Gli Autori mettono a fuoco i cespiti teorici delle problematiche affrontate e le linee del dibattito contemporaneo, delineando lo stretto rapporto tra scienza e filosofia. – Bibliografia generale ; Indice dei nomi. M. F.

     

    ARTICLE

    Armstrong on Dispositions and Laws of Nature

    • Pages : 161 à 176
    •  
    • Support : Document imprimé
    • Edition : Original
    •  
    •  
    • Date de création : 10-01-2017
    • Dernière mise à jour : 12-01-2017

    Résumé :

    Français

    D'après Armstrong, les lois de la nature sont des relations de nécessitation de second-ordre entre des propriétés de premier ordre (des universaux) purement qualitatives. Stephen Mumford compare cette théorie à une ontologie de propriétés dispositionnelles (des propriétés primitives ayant des pouvoirs causaux) et défend cette dernière, soutenant que les dispositions sont bien réelles. Il argue notamment qu'il existe des potentialités non-actuelles. B.L.B.

     
    ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ