Comment
ça
marche ?

Accueil
Recherche avancée

1. Comment effectuer une recherche ?

      1.1. Recherche avec la barre de recherche

            1.1.1. Votre requête est guidée par la suggestion des mots-clés déjà enregistrés dans la base de données (auto-complétion)

            1.1.2. Pour combiner des mots-clés dans une requête, plusieurs possibilités se présentent :

                    1) Opérateur ET : il doit être entré avec le symbole "&" :

                    2) Opérateur OU : il doit être entré avec le symbole "+" :

                    3) Opérateur SAUF : il doit être entré avec le symbole "-" :

      1.2. Recherche avec barre alphabétique

            1.2.1. Cliquez sur une lettre :

            1.2.2. Vous avez la possibilité de faire tourner la boule des mots-clés associés au terme choisi :

            1.2.3. Vous avez aussi la possibilité de cliquer sur un mot-clé :

            1.2.4. Une fois un mot cliqué, un widget apparaît indiquant le nombre de notices indexées par le mot-clé sélectionné :

            1.2.5. En cliquant sur le widget, vous faites apparaître la liste des références bibliographiques indexées par le mot-clé que vous avez sélectionné :

                      Vous avez la possibilité de faire défiler cette liste de références bibliographiques

            1.2.6. Après avoir cliqué sur un résultat de requête, la notice associée à la référence bibliographique sélectionnée s’affiche :

            1.2.7. Vous avez alors la possibilité de faire défiler la notice pour la consulter et lire son contenu

     

      1.3. Recherche simple

            1.3.1. Cliquez sur le bouton accueil :

            1.3.2. Vous avez la possibilité de choisir un critère parmi les critères suivants :

            1.3.3. Cliquez sur le bouton OK ou sur la touche ENTER de votre clavier pour lancer la recherche

            1.3.4. La liste des résultats s’affiche :

                     Vous avez la possibilité de faire défiler et de cliquer sur un résultat de requête

            1.3.5. Une fois que vous avez sélectionné un résultat, la notice associée à cette référence bibliographique s’affiche et vous pouvez la consulter :

            1.3.6. Pour afficher ou masquer le détail des métadonnées de la référence appuyer sur + ou sur – :

      1.4. Recherche avancée

            1.4.1. Entrez une requête dans le ou les champs souhaités

            1.4.2. Votre requête est guidée par la suggestion des termes déjà enregistrés dans la base de données (auto-complétion) :

            1.4.3. Pour sélectionner un item appuyez sur « + » ; pour retirer un item de la recherche appuyez sur « - »

            1.4.4. Pour combiner les termes, sélectionnez les opérateurs que vous souhaitez utiliser dans votre requête :

            1.4.5. Pour lancer votre recherche appuyez sur « Rechercher »

2. Signification des pictogrammes utilisés dans la base de données

      2.1. Un pictogramme par type de document

Monographie


Dictionnaire / Encyclopédie


Collectif


Article


Revue / Périodique


Thèse

3. Possibilités manipulatoires de la sphère

      3.1. Vous pouvez la faire tourner dans tous les sens

      3.2. Vous pouvez la zoomer et la dézoomer

      3.3. Vous pouvez cliquer sur les mots-clés qu'elle présente





Nuage de mots-clés associé à : Jugement
    Logo SIPSPictogramme de Livres
    7
    NOTICES

    Liste des références bibliographiques indexées

    Monographie

    Éléments de logique classique. 1. L’art de penser et de juger. 2. L’art de raisonner

    François CHENIQUE
    Éditeur : L’Harmattan - 2006


    Article

    La critique du psychologisme et la métaphysique retrouvée : Sur les idées philosophiques du jeune Łukasiewicz

    Wioletta MISKIEWICZ

    Sous la direction de Gerhard HEINZMANN, Michel BASTIT
    Dans Philosophia Scientiae. Travaux d'histoire et de philosophie des sciences - 2011


    Thèse

    Médecine et philosophie : essai sur la philosophie hippocratique : Thèse de doctorat : Philosophie : Université de Nice Sophia-Antipolis : 1997, sous la direction de Clément Rosset

    Laurent AYACHE
    Éditeur : - 1997


    Article

    Une étude en IRMf de l'implication des émotions dans le jugement moral

    Joshua D. GREENE, Brian R. SOMMERVILLE, Leigh E. NYSTROM, John M. DARLEY, Jonathan D. COHEN

    Dans -


    Article

    Une étude en IRMf de l'implication des émotions dans le jugement moral

    Joshua D. GREENE, Brian R. SOMMERVILLE, Leigh E. NYSTROM, John M. DARLEY, Jonathan D. COHEN

    Sous la direction de Édouard MACHERY, Florian COVA, Julien DUTANT
    Dans La philosophie expérimentale - 2012


    Article

    Dilemmes moraux et règles morales

    Shaun NICHOLS, Ron MALLON

    Sous la direction de Édouard MACHERY, Florian COVA, Julien DUTANT
    Dans La philosophie expérimentale - 2012


    Monographie

    L'Autre École d'Iéna : Critique, métaphysique et psychologie chez Jakob Friedrich Fries

    Christian BONNET
    Éditeur : Classiques Garnier - 2013


    MONOGRAPHIE

    Éléments de logique classique. 1. L’art de penser et de juger. 2. L’art de raisonner

    • Pages : IV-26-364
    •  
    • Support : Document imprimé
    • Edition : 2e édition révisée
    • Ville : Paris
    •  
    • ISBN : 2-296-01509-3
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 17-10-2015

    Résumé :

    Français

    La première édition de cet ouvrage comportait deux volumes : 1. L’art de penser et de juger; 2. L’art de raisonner (Paris : Dunod, 1975), réunis ici en un seul volume pour les besoins de cette nouvelle édition révisée. – Transmise à l’Occident par Aristote, la logique classique a été pendant plus de vingt siècles l’Organon, l’instrument par excellence de toute science et la propédeutique de tout savoir. À travers l’étude des aspects historiques et philosophiques de la logique, l’ouvrage vise à donner une vue d’ensemble de ce qu’est la logique classique et des services qu’elle peut encore rendre aujourd’hui. – Tome I : Partie I, «Histoire de la logique classique» : Chap. 1, La logique grecque; Chap. 2, La logique hindoue; Chap. 3, La logique du Moyen Âge au XIXe siècle; Chap. 4, Définition et division de la logique. – Partie II, «La simple appréhension» : Chap. 5, Nature de la simple appréhension. Le concept, le terme; Chap. 6, Partition et propriétés du terme universel; Chap. 7, L’explication logique : la définition et la division. – Partie III, «Le jugement et la proposition» : Chap. 8, Nature du jugement et de la proposition; Chap. 9, Division des propositions; Chap. 10, Propriétés des propositions. – Tome II : Partie IV, «Le raisonnement» : Chap. 11, L’inférence, la déduction immédiate et le raisonnement; Chap. 12, Le syllogisme catégorique; Chap. 13, Les syllogismes composés et les syllogismes spéciaux; Chap. 14, Les syllogismes modaux; Chap. 15, Les sophismes; Chap. 16, L’induction; Chap. 17, La démonstration scientifique; Chap. 18, La classification des sciences; Chap. 19, La persuasion oratoire; Chap. 20, L’argumentation ou dispute scolastique. M.-M. V.

     

    ARTICLE

    La critique du psychologisme et la métaphysique retrouvée

    Sur les idées philosophiques du jeune Łukasiewicz

    • Pages : 21 à 54
    •  
    • Support : Document imprimé
    • Edition : Original
    •  
    • Institution : Laboratoire d'Histoire et de philosophie des sciences - Archives H. Poincaré
    •  
    • Date de création : 27-10-2011
    • Dernière mise à jour : 18-11-2011

    Résumé :

    Français

    Les idées philosophiques de Łukasiewicz sont peu connues. Pourtant, elles sont essentielles pour comprendre l’évolution interne et l’unité particulière de l’École de Lvov-Varsovie. Dans l’article, nous montrons comment, dans le contexte de la critique du psychologisme, le jeune Łukasiewicz se détourne, au nom d’Aristote, de la tradition brentanienne et plus généralement germanique (Husserl, Meinong). Nous montrons également l’impact exercé par son évolution sur les léopoliens. La théorie des actions et des produits (TAP) que Twardowski formule à l’époque, et qui affirme l’autonomie des notions abstraites stabilisées à l’aide de l’écriture et produites dans des actions psychophysiques, constituera dorénavant la base épistémologique commune de ses disciples. (Auteur)

    Anglais

    The philosophical ideas of Łukasiewicz are not well known. Yet, knowledge of them is essential to understanding the inner evolution and the specific unity of the Lvov-Warsaw School. In this article, we show how, in the context of the criticism of psychologism, the young Łukasiewicz broke away, on behalf of Aristotle, from the Brentanian and more generally from the German philosophical tradition (Husserl, Meinong). In addition, we assess the impact of this evolution on the Lvovian philosophers. The theory of acts and products (TAP), which was developed by Twardowski at that time and which asserts the autonomy of abstract notions stabilized in writing and produced in psychophysical acts, would from then on be the common epistemological basis of his disciples.

     

    THÈSE

    Médecine et philosophie : essai sur la philosophie hippocratique

    Thèse de doctorat : Philosophie : Université de Nice Sophia-Antipolis : 1997, sous la direction de Clément Rosset

    • Année : 1997
    • Pages : 734
    • Nombre de volumes : 3
    •  
    • Support : Document imprimé
    • Ville : [s.l.]
    •  
    •  
    • Date de création : 25-10-2012
    • Dernière mise à jour : 29-10-2012

    Résumé :

    Français

    Cette thèse montre l'unité de la pensée hippocratique dans ses divers registres. Méthodologie, ontologie, cosmologie, physique, climatologie, anthropologie, anatomie, physiologie, pathologie, clinique et éthique relèvent, par-delà les divergences doctrinales entre les auteurs de la collection, d'un paradigme commun défini par le principe de totalité. Selon ce principe, une partie ne peut être envisagée indépendamment de ses relations. La thèse énumère les divers sens que ce principe reçoit dans la pensée médicale. Le problème de l'unité de la collection hippocratique est l'objet d'un réexamen à partir de la question de l'écriture. En s'appuyant sur une nouvelle lecture du prologue du Régime dans les maladies aiguës, la thèse dégage les divers procédés que les auteurs de la collection hippocratique ont mis en oeuvre pour transposer dans la forme de l'écrit une science du singulier. Elle reconstitue les modalités du jugement médical et la forme originale de rationalité afférente à ces jugements.

     

    ARTICLE

    Une étude en IRMf de l'implication des émotions dans le jugement moral

    • Année : Inconnue
    • Pages : 99 à 110
    •  
    • Support : Document imprimé
    •  
    •  
    • Date de création : 11-12-2012
    • Dernière mise à jour : 11-12-2012

    Résumé :

    Français

    Cette étude montre d'après des résultats expérimentaux obtenus grâce aux techniques d'imagerie cérébrale que les réponses anti-utilitaristes à certains dilemmes moraux sont le fruit de réactions émotionnelles. Il s'agit d'une traduction de l'article intitulé « An fMRI investigation of emotional engagement in moral judgment » (Science, 293, 2001, pp. 2105-2108).

     

    ARTICLE

    Une étude en IRMf de l'implication des émotions dans le jugement moral

    • Pages : 99 à 110
    •  
    • Support : Document imprimé
    •  
    •  
    • Date de création : 11-12-2012
    • Dernière mise à jour : 02-03-2015

    Résumé :

    Français

    Cette étude montre d'après des résultats expérimentaux obtenus grâce aux techniques d'imagerie cérébrale que les réponses anti-utilitaristes à certains dilemmes moraux sont le fruit de réactions émotionnelles. Il s'agit d'une traduction de l'article intitulé « An fMRI investigation of emotional engagement in moral judgment » (Science, 293, 2001, pp. 2105-2108).

    F. F.

     

    ARTICLE

    Dilemmes moraux et règles morales

    • Pages : 111 à 126
    •  
    • Support : Document imprimé
    •  
    •  
    • Date de création : 11-12-2012
    • Dernière mise à jour : 02-03-2015

    Résumé :

    Français

    Cette étude montre l'importance des règles morales dans les jugements au sujet de dilemmes moraux. Il s'agit d'une traduction de l'article intitulé « Moral dilemmas and moral rules » (Cognition, 100, 2006, pp. 530-542).

    F. F.


     

    MONOGRAPHIE

    L'Autre École d'Iéna

    Critique, métaphysique et psychologie chez Jakob Friedrich Fries

    Résumé :

    Français

    [Texte remanié de : Thèse de doctorat, sous la direction de Jacques Bouveresse : Philosophie : 2 vol. : Université Paris Panthéon-Sorbonne : 1994 : 697 p.]. – Cet ouvrage porte sur la théorie de la justification du philosophe Jakob Friedrich Fries (1773-1843), un des grands architectes de la philosophie allemande au XIXe siècle, dont l'oeuvre a été injustement occultée par l'historiographie philosophique au profit de celles des grands représentants de l'idéalisme spéculatif (Fichte, Schelling, Hegel). La théorie friesienne est une relecture et une contestation de la théorie kantienne de la justification de nos connaissances métaphysiques, telle qu'elle est exposée dans la Critique de la raison pure au moment de la « Déduction transcendantale ». La critique adressée à Kant par Fries est qu'il n'a pas su distinguer la connaissance transcendantale et son objet (la connaissance a priori à laquelle elle se rapporte). Ce qui l'a conduit à méconnaître la nature psycho-empirique de la connaissance transcendantale. En d'autres termes, la déduction transcendantale bien comprise doit être selon Fries une déduction anthropologique. La question kantienne de droit doit donc devenir une question de fait. La justification des jugements métaphysiques fondamentaux passe ainsi par la monstration d'une connaissance rationnelle immédiate et non intuitive que ces principes suprêmes ne font que répéter. La connaissance n'est donc plus un problème, mais un fait relevant d'une science empirique de l'esprit : la psychologie. Il existe donc selon Fries une autre procédure que celle de la preuve pour justifier les principes métaphysiques : à savoir la monstration de ce qui les fonde. Cette méthode critique, psycho-transcendantale, c'est-à-dire anthropologique, qui est une démarche analytique et régressive conduisant à la justification, Fries la nomme spéculation. La spéculation consiste ainsi à mettre au jour les connaissances immédiates de la raison sur lesquelles sont fondés ces jugements premiers que sont les principes métaphysiques. Une telle théorie de la justification, pour être complète, exige ainsi une théorie de l'induction, car seule cette dernière est en mesure de rendre compte des procédures de justification mises en oeuvre dans les sciences de la nature. L'induction rationnelle prenant selon Fries deux formes : l'induction au sens strict, c'est-à-dire la soumission d'une classe de phénomènes à des lois universelles (par exemple les lois du mouvement des planètes autour du soleil établies par Kepler) ; et l'hypothèse, c'est-à-dire la détermination expliquant la soumission d'une classe de phénomènes à des lois (par exemple : l'explication des lois de Kepler par la force d'attraction établie par Newton). En situant Fries dans le contexte des premiers lecteurs de Kant et en présentant la pertinence de sa théorie de la justification et de sa théorie anthropologique de la raison, ce livre, fortement documenté, renouvelle notre compréhension du postkantisme. La présente étude comporte deux appendices : le premier est un aperçu historique sur Fries et l'école friesienne ; le second, la traduction de l'essai de Fries intitulé Sur les rapports de la psychologie empirique à la métaphysique (1798). – Appendices, pp. 279-303 ; Bibliographie, pp. 305-323 ; Index nominum, pp. 325-327 ; Table des matières, pp. 329-331.

    F. F.

     
    ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ