Comment
ça
marche ?

Accueil
Recherche avancée

1. Comment effectuer une recherche ?

      1.1. Recherche avec la barre de recherche

            1.1.1. Votre requête est guidée par la suggestion des mots-clés déjà enregistrés dans la base de données (auto-complétion)

            1.1.2. Pour combiner des mots-clés dans une requête, plusieurs possibilités se présentent :

                    1) Opérateur ET : il doit être entré avec le symbole "&" :

                    2) Opérateur OU : il doit être entré avec le symbole "+" :

                    3) Opérateur SAUF : il doit être entré avec le symbole "-" :

      1.2. Recherche avec barre alphabétique

            1.2.1. Cliquez sur une lettre :

            1.2.2. Vous avez la possibilité de faire tourner la boule des mots-clés associés au terme choisi :

            1.2.3. Vous avez aussi la possibilité de cliquer sur un mot-clé :

            1.2.4. Une fois un mot cliqué, un widget apparaît indiquant le nombre de notices indexées par le mot-clé sélectionné :

            1.2.5. En cliquant sur le widget, vous faites apparaître la liste des références bibliographiques indexées par le mot-clé que vous avez sélectionné :

                      Vous avez la possibilité de faire défiler cette liste de références bibliographiques

            1.2.6. Après avoir cliqué sur un résultat de requête, la notice associée à la référence bibliographique sélectionnée s’affiche :

            1.2.7. Vous avez alors la possibilité de faire défiler la notice pour la consulter et lire son contenu

     

      1.3. Recherche simple

            1.3.1. Cliquez sur le bouton accueil :

            1.3.2. Vous avez la possibilité de choisir un critère parmi les critères suivants :

            1.3.3. Cliquez sur le bouton OK ou sur la touche ENTER de votre clavier pour lancer la recherche

            1.3.4. La liste des résultats s’affiche :

                     Vous avez la possibilité de faire défiler et de cliquer sur un résultat de requête

            1.3.5. Une fois que vous avez sélectionné un résultat, la notice associée à cette référence bibliographique s’affiche et vous pouvez la consulter :

            1.3.6. Pour afficher ou masquer le détail des métadonnées de la référence appuyer sur + ou sur – :

      1.4. Recherche avancée

            1.4.1. Entrez une requête dans le ou les champs souhaités

            1.4.2. Votre requête est guidée par la suggestion des termes déjà enregistrés dans la base de données (auto-complétion) :

            1.4.3. Pour sélectionner un item appuyez sur « + » ; pour retirer un item de la recherche appuyez sur « - »

            1.4.4. Pour combiner les termes, sélectionnez les opérateurs que vous souhaitez utiliser dans votre requête :

            1.4.5. Pour lancer votre recherche appuyez sur « Rechercher »

2. Signification des pictogrammes utilisés dans la base de données

      2.1. Un pictogramme par type de document

Monographie


Dictionnaire / Encyclopédie


Collectif


Article


Revue / Périodique


Thèse

3. Possibilités manipulatoires de la sphère

      3.1. Vous pouvez la faire tourner dans tous les sens

      3.2. Vous pouvez la zoomer et la dézoomer

      3.3. Vous pouvez cliquer sur les mots-clés qu'elle présente





Nuage de mots-clés associé à : Facteurs biotiques
    Logo SIPSPictogramme de Livres
    3
    NOTICES

    Liste des références bibliographiques indexées

    Article

    À propos de la vie artificielle

    Frédéric RICQUEBOURG

    Sous la direction de Nicolas LECHOPIER, Gilles MARMASSE
    Dans La Nature, entre science et philosophie - 2008


    Article

    Matière, matérialisme et statut du vivant : Entretien avec deux chimistes

    François PÉPIN, François HENN, Laurent BOITEAU

    Sous la direction de François PÉPIN
    Dans Les matérialismes et la chimie - 2012


    Article

    Quand la chimie interroge l'origine du vivant

    Laurent BOITEAU

    Sous la direction de François PÉPIN
    Dans Les matérialismes et la chimie - 2012


    ARTICLE

    À propos de la vie artificielle

    • Pages : 147 à 165
    •  
    •  
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 21-02-2015

    Résumé :

    Français

    Discipline nouvelle se voulant d’abord complémentaire de la biologie, la vie artificielle a pour but la mise au point de programmes ou d’artefacts imitant la vie afin de l’étudier. Plus ambitieusement encore, elle envisage d’étendre l’empire de celle-ci à des espaces ou des matières qui lui sont encore étrangers. L’auteur se propose ici d’examiner les principes philosophiques et les concepts fondamentaux qui sous-tendent cette entreprise, avant d’en présenter deux réalisations significatives. – De la vie biotique; – Le projet de la vie artificielle; – La machine universelle de Turing; – Les automates auto-réplicateurs; – Les automates cellulaires; – Jeu de la vie et algorithmes génétiques.

    Anglais

    A new discipline complementary to biology, artificial life aims at conceiving softwares or objects imitating life in order to study it. More ambitious, it also considers extending life to foreign spaces or matters. One proposes here to examine the philosophical principles and basic concepts which subtend artificial life. Finally, two significant achievements will be presented.

     

    ARTICLE

    Matière, matérialisme et statut du vivant

    Entretien avec deux chimistes

    • Pages : 141 à 178
    •  
    • Support : Document électronique
    • Edition : Originale
    •  
    •  
    • Date de création : 08-10-2012
    • Dernière mise à jour : 02-03-2015

    Résumé :

    Français

    Cet article-entretien expose les points de vue de deux chercheurs physico-chimistes, l’un spécialiste des matériaux, l’autre de chimie prébiotique (émergence du vivant), interrogés par un philosophe sur leurs représentations actuelles de la matière et du matérialisme. Les notions d’élément chimique, de composé moléculaire, de matière, etc., y sont abordés par le biais des approches duales : micro vs macroscopique, comportements individuels vs collectifs, réductionnisme vs empirisme, et inanimé vs vivant. Après une brève présentation des intervenants, l’entretien aborde quatre thèmes principaux : 1) qu’est-ce que la matière pour un chimiste contemporain ; 2) quelles relations le chimiste entretient-il avec la philosophie, notamment matérialiste ; 3) comment le chimiste envisage-t-il le vivant ; et 4) la chimie et les questions d’origines (du vivant, de la terre). Les réponses proposées suggèrent que, malgré plusieurs évolutions conceptuelles fondamentales aux XIXe et XXe siècles (atomisme, mécanique quantique, biochimie, etc.), la chimie reste une science autonome (avec sa propre épistémologie, voire sa propre ontologie), et que le chimiste du XXIe siècle ressemble encore beaucoup à ceux des siècles précédents. s. n.

    Anglais

    In this interview, two physical chemists, one involved in the field of materials, the other in prebiotic chemistry (origins of life), answer a philosopher’s questions about their thoughts regarding Matter and materialism. Concepts such as chemical element, molecular compound, matter…, are addressed through dual approaches : micro vs macroscopic, individual vs collective behaviour, reductionism vs empirism, and inanimate vs living. Following a brief introduction related to the authors’ curriculum, the paper is divided in four main topics : 1) what does Matter mean for a contemporary chemist ; 2) what kind of relationships occur between the chemists and philosophy, e.g. materialism ; 3) How do chemists consider the specificity of life ; and 4) What about the link between chemistry and origins (of earth and of life). Answers suggest that, in spite of fundamental concepts developped from the XIXth-XXth centuries (atomism, quantum mechanics, biochemistry…), the chemist’s minds did not deeply change in respect of Matter. In summary, chemistry remains an independent science (holding its own epistemology and ontology) and XXIth century’s chemists keep thinking about Matter like their fellows from past centuries. s. n.

     

    ARTICLE

    Quand la chimie interroge l'origine du vivant

    • Pages : 179 à 221
    •  
    • Support : Document électronique
    • Edition : Originale
    •  
    •  
    • Date de création : 08-10-2012
    • Dernière mise à jour : 02-03-2015

    Résumé :

    Français

    Question philosophique et historique, l’origine de la vie est aussi fondamentale pour la chimie qui représente certainement l’échelle d’organisation où s’amorce la différence entre matière inanimée et matière vivante (cette dernière ne pouvant plus être simplement identifiée à la matière organique). Si le vivant échappe à toute définition exhaustive, ses caractéristiques chimiques et ses bases moléculaires représentent autant de pistes pour tenter de cerner son origine dans une approche scientifique où l’évolution chimique est l’hypothèse la plus solide. Cependant, en tant que phénomène historique l’apparition du vivant échappe en partie à la chimie, qui doit se contenter de proposer des scénarios faute de disposer d’archives exploitables ; surtout le temps de la chimie (science statistique) n’est pas le temps de l’histoire. Pour dépasser ce paradoxe apparent, et aussi pour savoir appréhender des aspects propres au vivant (complexité, dynamique, autoreproduction, auto-organisation, structures multi-échelles, etc.), la chimie doit en quelque sorte sortir d’elle-même et s’allier à d’autres sciences pour devenir chimie systémique, trouvant là une occasion de (re)devenir « histoire naturelle ». L. B.

    Anglais

    Besides a philosophical and historical question, the origin of life is also a fundamental one for chemistry, as it is certainly the organisation level wherethe difference initiates beween inanimate and living matter (meanwhile the latter can no longer be simply identified to organic matter). Although life is beyondany exhausting definition, its chemical features and molecular bases provide as many insights to attempt to search for its origin within the scope of a scientific approach, where molecular evolution is the most consistent hypothesis. However, as an historical phenomenon the emergence of life partly eludes chemistry, the latter is only able to propose scenarios since archives are missing ; moreover, time is different in chemistry (statistical science) than in history. To overcome this apparent paradox, and to be able to catch features specific of life (e.g. complexity, dynamics, self-reproduction, self-organisation, multi-scale structures…), chemistry somehow needs to get out of itself and to cooperate with other scientific fields, so as to become ‘systems chemistry’, thus getting an opportunity to be (again) natural history. L. B.

     
    ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ