Comment
ça
marche ?

Accueil
Recherche avancée

1. Comment effectuer une recherche ?

      1.1. Recherche avec la barre de recherche

            1.1.1. Votre requête est guidée par la suggestion des mots-clés déjà enregistrés dans la base de données (auto-complétion)

            1.1.2. Pour combiner des mots-clés dans une requête, plusieurs possibilités se présentent :

                    1) Opérateur ET : il doit être entré avec le symbole "&" :

                    2) Opérateur OU : il doit être entré avec le symbole "+" :

                    3) Opérateur SAUF : il doit être entré avec le symbole "-" :

      1.2. Recherche avec barre alphabétique

            1.2.1. Cliquez sur une lettre :

            1.2.2. Vous avez la possibilité de faire tourner la boule des mots-clés associés au terme choisi :

            1.2.3. Vous avez aussi la possibilité de cliquer sur un mot-clé :

            1.2.4. Une fois un mot cliqué, un widget apparaît indiquant le nombre de notices indexées par le mot-clé sélectionné :

            1.2.5. En cliquant sur le widget, vous faites apparaître la liste des références bibliographiques indexées par le mot-clé que vous avez sélectionné :

                      Vous avez la possibilité de faire défiler cette liste de références bibliographiques

            1.2.6. Après avoir cliqué sur un résultat de requête, la notice associée à la référence bibliographique sélectionnée s’affiche :

            1.2.7. Vous avez alors la possibilité de faire défiler la notice pour la consulter et lire son contenu

     

      1.3. Recherche simple

            1.3.1. Cliquez sur le bouton accueil :

            1.3.2. Vous avez la possibilité de choisir un critère parmi les critères suivants :

            1.3.3. Cliquez sur le bouton OK ou sur la touche ENTER de votre clavier pour lancer la recherche

            1.3.4. La liste des résultats s’affiche :

                     Vous avez la possibilité de faire défiler et de cliquer sur un résultat de requête

            1.3.5. Une fois que vous avez sélectionné un résultat, la notice associée à cette référence bibliographique s’affiche et vous pouvez la consulter :

            1.3.6. Pour afficher ou masquer le détail des métadonnées de la référence appuyer sur + ou sur – :

      1.4. Recherche avancée

            1.4.1. Entrez une requête dans le ou les champs souhaités

            1.4.2. Votre requête est guidée par la suggestion des termes déjà enregistrés dans la base de données (auto-complétion) :

            1.4.3. Pour sélectionner un item appuyez sur « + » ; pour retirer un item de la recherche appuyez sur « - »

            1.4.4. Pour combiner les termes, sélectionnez les opérateurs que vous souhaitez utiliser dans votre requête :

            1.4.5. Pour lancer votre recherche appuyez sur « Rechercher »

2. Signification des pictogrammes utilisés dans la base de données

      2.1. Un pictogramme par type de document

Monographie


Dictionnaire / Encyclopédie


Collectif


Article


Revue / Périodique


Thèse

3. Possibilités manipulatoires de la sphère

      3.1. Vous pouvez la faire tourner dans tous les sens

      3.2. Vous pouvez la zoomer et la dézoomer

      3.3. Vous pouvez cliquer sur les mots-clés qu'elle présente





Nuage de mots-clés associé à : Coordination
    Logo SIPSPictogramme de Livres
    7
    NOTICES

    Liste des références bibliographiques indexées

    Article

    Le “choix résolu” selon McClennen

    Frank DÖRING

    Sous la direction de Jean-Pierre DUPUY, Pierre LIVET
    Dans Les Limites de la rationalité - 1997


    Article

    Fondements des savoirs et légitimité des règles

    Armand HATCHUEL

    Sous la direction de Bénédicte REYNAUD
    Dans Les Limites de la rationalité - 1997


    Article

    Dynamique des règles, incomplétude et espace d’indécidabilité. Réponse à Favereau et Reynaud

    Pierre LIVET

    Sous la direction de Bénédicte REYNAUD
    Dans Les Limites de la rationalité - 1997


    Article

    Le savoir au travail. Attribution et distribution des compétences selon les régimes pragmatiques

    Laurent THÉVENOT

    Sous la direction de Bénédicte REYNAUD
    Dans Les Limites de la rationalité - 1997


    Article

    Cognition et coordination. Réponse à Piore, Lester, Kofman, Malek; Thévenot

    François EYMARD-DUVERNAY

    Sous la direction de Bénédicte REYNAUD
    Dans Les Limites de la rationalité - 1997


    Article

    Rationalité ou normes sociales : une opposition dépassée ?

    Laurent THÉVENOT

    Sous la direction de Louis-André GÉRARD-VARET, Jean-Claude PASSERON
    Dans Le Modèle et l’enquête. Les usages du principe de rationalité dans les sciences sociales - 1995


    Article

    Fondements stratégiques de l’équilibre en économie : coordination, rationalité individuelle et anticipations

    Louis-André GÉRARD-VARET, Claude d’ ASPREMONT, Rodolphe DOS SANTOS FERREIRA

    Sous la direction de Louis-André GÉRARD-VARET, Jean-Claude PASSERON
    Dans Le Modèle et l’enquête. Les usages du principe de rationalité dans les sciences sociales - 1995


    ARTICLE

    Le “choix résolu” selon McClennen

    • Pages : 111 à 117
    •  
    •  
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    L’article discute la théorie du “choix résolu” proposée par McClennen en réponse au problème de savoir comment planifier une suite d’actions alors que l’on sait d’avance que l’on changera ses préférences. Selon McClennen, le choix résolu est une stratégie praticable, et qui est supérieure quant à son efficacité aux deux autres stratégies possibles, le choix myope et le choix sophistiqué. – [Texte traduit par Pierre Livet].

     

    ARTICLE

    Fondements des savoirs et légitimité des règles

    • Pages : 183 à 209
    •  
    •  
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    Cet article propose une hypothèse sur la constitution des collectifs comme l’entreprise. Il s’appuie, pour ce faire, sur les concepts de savoir, de règle et de rationalisation. Il déduit de l’analyse de trois schémas de rationalisation qu’à chacun d’eux correspond un type de savoir et un type de règles, pour conclure que c’est bien ainsi que se constitue et se transforme le collectif. La version dynamique de la conjecture serait la suivante : les crises rendent toujours nécessaire la mise en place d’un schéma de rationalisation qui, via l’apprentissage, prend la forme de modes de coordination; ces derniers activent différents savoirs, ce qui permet à un collectif comme l’entreprise de se constituer.

     

    ARTICLE

    Dynamique des règles, incomplétude et espace d’indécidabilité. Réponse à Favereau et Reynaud

    • Pages : 255 à 261
    •  
    •  
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    L’incomplétude des règles semble un trait nécessaire d’une reconstruction des modes de coordination collective qui soit plus fidèle à l’expérience, mais ne condamne-t-elle pas à des modèles sans solution, et où l’on ne peut guère définir ce que serait un «équilibre» ? Le présent article tente d’esquisser quelques réponses à cette question, mais au prix de deux modifications : renforcer la notion d’incomplétude et passer à celle d’indécidabilité, et considérer qu’entre la règle décidable et directement appliquée, et la règle encore à interpréter, il faut admettre le niveau intermédiaire des règles d’ajustement contextuel.

     

    ARTICLE

    Le savoir au travail. Attribution et distribution des compétences selon les régimes pragmatiques

    • Pages : 299 à 321
    •  
    •  
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    Reliant les questions cognitives et la coordination, cet article entend montrer que les organisations diffèrent dans leur manière de traiter les connaissances. L’auteur oppose deux types d’organisation. D’une part, celles où le savoir collectif est un savoir central, réparti sur un plan et stocké sur des supports généraux (les règles). D’autre part, celles où le savoir est distribué. À chacune de ces formes de savoirs correspond respectivement un certain régime d’ajustement : la coordination et l’ajustement.

     

    ARTICLE

    Cognition et coordination. Réponse à Piore, Lester, Kofman, Malek; Thévenot

    • Pages : 323 à 328
    •  
    •  
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    Discussion des deux articles précédents, principalement autour des recherches qui lient étroitement les questions cognitives et les problèmes de coordination, les observations empiriques et les représentations conceptuelles.

     

    ARTICLE

    Rationalité ou normes sociales : une opposition dépassée ?

    • Pages : 149 à 189
    •  
    •  
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    Les schémas définis par les couples norme-ordre et rationalité-équilibre ont subi des transformations importantes à mesure que l’attention des sociologues et des économistes se portait vers des situations d’interaction impliquant, entre les acteurs, coordination et dépendance mutuelle. L’examen de ces schémas d’intégration et de leurs modifications conduit à reconsidérer l’opposition initiale et la façon d’envisager la rationalité. – 1. Rationalité et action sociale; – 2. Approches sociologiques de la coordination : de l’ordre social à l’interaction en situation; – 3. Approches économiques de la coordination : de l’équilibre général à l’interaction stratégique; – 4. Des régimes pragmatiques différents. – Conclusion : Jugement de conformité ou jugement de réalité ?

     

    ARTICLE

    Fondements stratégiques de l’équilibre en économie : coordination, rationalité individuelle et anticipations

    • Pages : 447 à 468
    •  
    •  
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    Il s’agit ici d’examiner un certain nombre de concepts d’équilibre à la lumière des principes de compatibilité mutuelle et de rationalité individuelle, d’une part, de rationalité et de coordination des anticipations, d’autre part, en mettant l’accent sur les concepts de la théorie économique d’abord, sur ceux de la théorie des jeux ensuite. – 1. Compatibilité mutuelle et rationalité individuelle : Walras et Cournot; – 2. Rationalité individuelle et coordination des anticipations : équilibre de Nash et équilibre corrélé; – 3. Rationalité, coordination et compatibilité des prévisions et des actions : l’équilibre avec anticipations rationnelles. – Conclusion.

     
    ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ