Comment
ça
marche ?

Accueil
Recherche avancée

1. Comment effectuer une recherche ?

      1.1. Recherche avec la barre de recherche

            1.1.1. Votre requête est guidée par la suggestion des mots-clés déjà enregistrés dans la base de données (auto-complétion)

            1.1.2. Pour combiner des mots-clés dans une requête, plusieurs possibilités se présentent :

                    1) Opérateur ET : il doit être entré avec le symbole "&" :

                    2) Opérateur OU : il doit être entré avec le symbole "+" :

                    3) Opérateur SAUF : il doit être entré avec le symbole "-" :

      1.2. Recherche avec barre alphabétique

            1.2.1. Cliquez sur une lettre :

            1.2.2. Vous avez la possibilité de faire tourner la boule des mots-clés associés au terme choisi :

            1.2.3. Vous avez aussi la possibilité de cliquer sur un mot-clé :

            1.2.4. Une fois un mot cliqué, un widget apparaît indiquant le nombre de notices indexées par le mot-clé sélectionné :

            1.2.5. En cliquant sur le widget, vous faites apparaître la liste des références bibliographiques indexées par le mot-clé que vous avez sélectionné :

                      Vous avez la possibilité de faire défiler cette liste de références bibliographiques

            1.2.6. Après avoir cliqué sur un résultat de requête, la notice associée à la référence bibliographique sélectionnée s’affiche :

            1.2.7. Vous avez alors la possibilité de faire défiler la notice pour la consulter et lire son contenu

     

      1.3. Recherche simple

            1.3.1. Cliquez sur le bouton accueil :

            1.3.2. Vous avez la possibilité de choisir un critère parmi les critères suivants :

            1.3.3. Cliquez sur le bouton OK ou sur la touche ENTER de votre clavier pour lancer la recherche

            1.3.4. La liste des résultats s’affiche :

                     Vous avez la possibilité de faire défiler et de cliquer sur un résultat de requête

            1.3.5. Une fois que vous avez sélectionné un résultat, la notice associée à cette référence bibliographique s’affiche et vous pouvez la consulter :

            1.3.6. Pour afficher ou masquer le détail des métadonnées de la référence appuyer sur + ou sur – :

      1.4. Recherche avancée

            1.4.1. Entrez une requête dans le ou les champs souhaités

            1.4.2. Votre requête est guidée par la suggestion des termes déjà enregistrés dans la base de données (auto-complétion) :

            1.4.3. Pour sélectionner un item appuyez sur « + » ; pour retirer un item de la recherche appuyez sur « - »

            1.4.4. Pour combiner les termes, sélectionnez les opérateurs que vous souhaitez utiliser dans votre requête :

            1.4.5. Pour lancer votre recherche appuyez sur « Rechercher »

2. Signification des pictogrammes utilisés dans la base de données

      2.1. Un pictogramme par type de document

Monographie


Dictionnaire / Encyclopédie


Collectif


Article


Revue / Périodique


Thèse

3. Possibilités manipulatoires de la sphère

      3.1. Vous pouvez la faire tourner dans tous les sens

      3.2. Vous pouvez la zoomer et la dézoomer

      3.3. Vous pouvez cliquer sur les mots-clés qu'elle présente





Nuage de mots-clés associé à : Choix rationnel
    Logo SIPSPictogramme de Livres
    8
    NOTICES

    Liste des références bibliographiques indexées

    Article

    Transitivity, the Sorites Paradox, and Similarity-Based Decision-making

    Alex VOORHOEVE, Ken BINMORE

    Sous la direction de Hans ROTT
    Dans Erkenntnis - 2006


    Article

    Choix rationnel et psychologie ordinaire

    John A. FEREJOHN, Debra SATZ

    Sous la direction de Jean-Pierre DUPUY, Pierre LIVET
    Dans Les Limites de la rationalité - 1997


    Article

    La régulation du choix rationnel : deux stratégies

    Philip PETTIT

    Sous la direction de Jean-Pierre DUPUY, Pierre LIVET
    Dans Les Limites de la rationalité - 1997


    Article

    La rationalité de l’agent

    Paisley LIVINGSTON

    Sous la direction de Jean-Pierre DUPUY, Pierre LIVET
    Dans Les Limites de la rationalité - 1997


    Article

    Rationalité et stabilité des intentions

    Jocelyne COUTURE

    Sous la direction de Jean-Pierre DUPUY, Pierre LIVET
    Dans Les Limites de la rationalité - 1997


    Article

    Paradoxes “quantiques” et libre-arbitre de l’homme

    Jean-Pierre DUPUY

    Sous la direction de Michel BITBOL
    Dans Théorie quantique et sciences humaines - 2009


    Article

    Formalisme quantique et préférences indéterminées en théorie de la décision

    Hervé P. ZWIRN

    Sous la direction de Michel BITBOL
    Dans Théorie quantique et sciences humaines - 2009


    Article

    Philosophie des sciences sociales

    Jon ELSTER, Hélène LANDEMORE

    Sous la direction de Anouk BARBEROUSSE, Denis BONNAY, Mikaël COZIC
    Dans Précis de philosophie des sciences - 2011


    ARTICLE

    Transitivity, the Sorites Paradox, and Similarity-Based Decision-making

    • Pages : 101 à 114
    •  
    •  
    • DOI : 10.1007/s10670-005-2373-1
    • URL : Lien externe
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    A persistent argument against the transitivity assumption of rational choice theory postulates a repeatable action that generates a significant benefit at the expense of a negligible cost. No matter how many times the action has been taken, it therefore seems reasonable for a decision-maker to take the action one more time. However, matters are so fixed that the costs of taking the action some large number of times outweigh the benefits. In taking the action some large number of times on the grounds that the benefits outweigh the costs every time, the decision-maker therefore reveals intransitive preferences, since once she has taken it this large number of times, she would prefer to return to the situation in which she had never taken the action at all. We defend transitivity against two versions of this argument: one in which it is assumed that taking the action one more time never has any perceptible cost, and one in which it is assumed that the cost of taking the action, though (sometimes) perceptible, is so small as to be outweighed at every step by the significant benefit. We argue that the description of the choice situation in the first version involves a contradiction. We also argue that the reasoning used in the second version is a form of similarity-based decision-making. We argue that when the consequences of using similarity-based decision-making are brought to light, rational decision-makers revise their preferences. We also discuss one method that might be used in performing this revision.

     

    ARTICLE

    Choix rationnel et psychologie ordinaire

    • Pages : 276 à 296
    •  
    •  
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    Cet article défend l’idée que les théories du choix rationnel peuvent fournir une explication causale perfectible d’un vaste domaine de régularités empiriques réelles, tout en demeurant irréductibles à des lois physiques et biologiques. Une telle position présente l’intérêt de montrer que le concept de perfectibilité qu’elle utilise correspond étroitement à celui qu’emploient les entreprises explicatives de type intentionnaliste. Elle explique pourquoi il existe divers types de programmes explicatifs intentionnalistes incommensurables, et montre qu’il y a au moins deux raisons différentes pour que les théories intentionnalistes puissent changer dans le temps : – des raisons internes qui renvoient à un programme de perfectionnement, – des raisons externes qui renvoient à des changements de la psychologie ordinaire cible. – [Texte traduit par Joëlle Proust].

     

    ARTICLE

    La régulation du choix rationnel : deux stratégies

    • Pages : 297 à 315
    •  
    •  
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 09-12-2011

    Résumé :

    Français

    Dans la théorie du choix rationnel, l’intérêt personnel de chacun dicte souvent de ne pas se soumettre aux institutions. Or, la conduite que requiert le bien commun n’est pas toujours le type de conduite le plus apte à servir l’intérêt de l’individu en matière de gain économique ou de reconnaissance sociale; au contraire, elle peut parfois demander à l’individu qu’il se sacrifie dans une certaine mesure. Face à cette explication de l’insoumission, quel remède la théorie du choix rationnel pourrait-elle proposer ? Quelle modification institutionnelle pourrait-elle recommander ? L’article explore deux stratégies générales, – la stratégie de la motivation, la plus immédiate mais la moins féconde, – la stratégie de la gestion, plus prometteuse et qui est ici défendue selon trois principes : 1/ les possibilités institutionnelles de dépistage doivent être explorées avant d’examiner les types de sanctions possibles; – 2/ les procédures de sanction introduites doivent encourager la délibération non égocentrique; – 3/ les procédures de sanction doivent également être efficaces du point de vue motivationnel. – [Texte traduit par Joëlle Proust].

     

    ARTICLE

    La rationalité de l’agent

    • Pages : 316 à 333
    •  
    •  
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    Cet article examine plusieurs façons de défendre et de développer la distinction entre rationalité de l’agent et choix rationnel. L’une des voies argumentatives souligne l’importance de la stabilité des intentions dans les contextes dynamiques. Une seconde voie souligne le fait que la rationalité de l’agent, à la différence du choix rationnel, dépend de la justesse des processus cognitifs non réfléchis et non délibératifs de l’agent. L’auteur montre que l’évaluation de la rationalité de l’agent suppose essentiellement que soient évalués le réexamen et le non-réexamen non délibératifs effectués par l’agent de projets antérieurement formés. Sont enfin présentés les arguments en faveur d’un nouveau principe d’évaluation des épisodes mettant en jeu la rationalité de l’agent. – [Texte traduit par Joëlle Proust].

     

    ARTICLE

    Rationalité et stabilité des intentions

    • Pages : 334 à 340
    •  
    •  
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    Commentaire sur l’article précédent. Dans un premier temps, Jocelyne Couture discute de la critique adressée par Livingston aux modèles du choix rationnel, en supposant qu’il inclut, parmi ceux-ci, la théorie formelle du choix rationnel. Dans un second moment, la discussion porte sur les modifications que Livingston propose d’apporter à la théorie de Bratman.

     

    ARTICLE

    Paradoxes “quantiques” et libre-arbitre de l’homme

    • Pages : 41 à 55
    •  
    •  
    • URL : Lien externe
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    Cet article se penche sur quelques-uns des paradoxes du choix rationnel et analyses les similitudes frappantes entre leur configuration décisionnelle et la théorie quantique. – 1. Le paradoxe de Newcomb; – 2. Être compatibiliste ou ne l’être pas ? (La solution de Guillaume d’Occam; Le défi du paradoxe de Newcom et la solution d’Alvin Plantinga); – 3. Le temps du projet (Le défi du paradoxe du raisonnement rétrograde; La métaphysique du temps du projet); – 4. Paradoxe de la dissuasion nucléaire.

     

    ARTICLE

    Formalisme quantique et préférences indéterminées en théorie de la décision

    • Pages : 163 à 189
    •  
    •  
    • URL : Lien externe
    •  
    • Date de création : 04-01-2011
    • Dernière mise à jour : 04-01-2011

    Résumé :

    Français

    Ce chapitre aborde un grand nombre de traits non-classiques de la théorie de la décision (comme ceux liés au dilemme du prisonnier, ou à la grille de lecture préalable utilisée par les sujets pour évaluer les choix proposés), en associant des développements formels de type quantique à de précieuses clarifications philosophiques. La raison de la pertinence du paradigme quantique dans ces questions de choix rationnel est que les préférences ne sont pas simplement révélées, mais élaborées à l’instant du choix. L’idée d’une superposition de préférences, et d’effets d’interférences entre elles, loin d’être artificielle, permet de rendre raison d’un grand nombre d’étrangetés des choix des agents.

     

    ARTICLE

    Philosophie des sciences sociales

    • Pages : 442 à 472
    •  
    • Support : Document imprimé
    • Edition : Original
    •  
    •  
    • Date de création : 24-11-2011
    • Dernière mise à jour : 02-03-2015

    Résumé :

    Français

    Dans un premier temps, les auteurs opèrent la délimitation conceptuelle des sciences sociales, puis leur division (suivant qu'elles ont une approche qualitative ou quantitative). Dans un deuxième temps, il s'agit de présenter les deux grands types de lois auxquels ont affaire les sciences sociales : d'une part les lois causales, d'autre part les lois conséquences. Dans un troisième moment, les auteurs soutiennent la validité de l'individualisme méthodologique et les conséquences qu'il implique (en particulier le réductionnisme) avant de terminer sur la prégnance du thème des hypothèses de rationalité et de motivations intéressées dans les explications en sciences sociales.

    F. F.

     
    ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ